Rodrigo Amarante: « Au Brésil, tout l'argent part dans l'organisation du Mondial »

Sur son premier album (Cavalo, à paraître en février), le Brésilien Rodrigo Amarante (Los Hermanos, Little Joy,…) mixe l’aspect mélodique des musiques occidentales à la mélancolie des saudades. Pas vraiment une musique de supporters, donc. Ça tombe bien : le gus rejette en bloc toute forme d’idolâtrie et les dérives actuelles du foot business.

7 12
Étant brésilien, on s’imagine tout de suite que tu es fan de football. Quel est ton rapport à ce sport ?
Je n’ai pas vraiment de relation avec le football. J’aime bien y jouer, mais je me fiche un peu des résultats. Dans un sens, je pense être totalement différent de la plupart des Brésiliens.

Comment peux-tu aimer jouer au foot mais ne pas le regarder ?
Parce que j’aime regarder d’autres choses. Je ne regarde aucun sport de toute façon, je trouve que c’est une perte de temps.

Pourtant, pour ton nouvel album, tu souhaitais faire un clip reprenant différentes images des précédentes Coupes du monde…
C’est une idée que j’avais depuis longtemps. Cela vient du fait que le football au Brésil est l’équivalent de la danse ; il est davantage le résultat de l’esprit que du corps. Je voulais donc accentuer le mouvement du joueur par rapport au ballon. Mais cette idée n’a finalement pas pu aboutir. D’abord, parce que je n’ai pas réussi à obtenir les droits. Et puis parce que j’ai eu une meilleure idée par la suite.

Du coup, tu dois tout de même avoir des souvenirs d’anciennes Coupes du monde ?
Oui, comme tout Brésilien. Je me souviendrai toujours de l’engouement et de l’euphorie qu’une victoire du Brésil peut générer. J’aime regarder les Coupes du monde pour voir cette unité. C’est intéressant à analyser, même si on sait pertinemment qu’il y a un énorme business derrière tout ça. Les entreprises savent qu’elles peuvent en profiter, il y a tellement d’engouement pour le foot ici. L’équipe nationale est réellement vénérée.

Tu penses que les choses ont beaucoup changé de ce côté-là depuis l’époque de Pelé et Zico ?
Oui, je pense que la publicité a pris le contrôle du football. On vulgarise les images, les mots. Tout semble potentiellement achetable. On voit ça avec les transferts qui semblent prendre des proportions insensées. Le pire, c’est qu’ils provoquent des réactions extrêmes chez les supporters. Moi, je ne veux pas faire partie de ce genre de monde ou nourrir cette industrie de l’outrance.

Tu dois tout de même avoir un avis sur les travaux actuellement en cours au Brésil. Comment analyses-tu l’avancement de ces nouveaux projets ? Ceux-ci sont-ils nuisibles aux habitants des favelas ?
Tu sais, ça fait plusieurs années que le gouvernement brésilien cherche un moyen d’éloigner la population des favelas, de construire autre chose à la place. Il faut croire que les dirigeants ont enfin trouvé leur excuse. C’est pourquoi je pense que l’organisation de la Coupe du monde n’est pas une bonne chose pour le pays. Selon moi, cet événement est surtout une très bonne occasion pour les grosses industries d’investir au Brésil et de se faire un tas d’argent. Si c’était dans le but d’aider la population, ce serait parfait, mais tout l’argent disponible part aujourd’hui dans l’organisation de la Coupe du monde.

Il y a pourtant déjà eu une Coupe du monde organisée par le Brésil
Oui, et ça n’avait déjà rien changé. Il y a quelques années, le gouvernement s’était engagé à réduire l’écart entre les riches et les pauvres. Cela ne fait que s’accentuer aujourd’hui. Voilà pourquoi je ne comprends pas pourquoi on investit autant dans une compétition qui ne dure que quelques jours… L’après-Coupe du monde risque d’être difficile.


Propos recueillis par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Ouah les arguments de ce type sont vraiment costauds.
Il aurait quand même pu vous prévenir qu'il n'avait rien d’intéressant à dire sur le sujet...
Je crois qu'on a trouvé le premier brésilien qui n'y connaît rien en foot. Et faudrait peut être dire à ce monsieur que Pelé a également contribué de manière active à la vulgarisation de la publicité dans le foot et au foot business. Pour les plus vieux, finale de la CDM 70 Brésil-Italie, le sieur Pelé qui se baisse juste avant le coup d'envoi pour refaire les lacets de ses crampons en mondovision, zoom avant de la camera à ce moment là et gros plan sur ses Puma, un coup de pub de génie. Je ne parle même pas de sa signature au Cosmos et son entrée à Hollywood.
Donc l'idée selon laquelle le foot business n'existait pas avant, tout est de la faute de Messi et Ronaldo gnagnagna c'est un peu démodé.
ah bah ca va les guignols ??? Le mec explique que tt ce pognon ne va pas beneficier a la populasse et vous, vous critiquez???

branquignoles
@neowak
Cela va bénéficier un peu à la population, car le stade de Manaus va être transformé en prison après la Coupe du Monde.
Message posté par neowak
ah bah ca va les guignols ??? Le mec explique que tt ce pognon ne va pas beneficier a la populasse et vous, vous critiquez???

branquignoles



Le mec explique pas grand chose. Répéter ce que dise les manifestants parce que c'est de bon ton et que ca colle bien au statu "d'artiste" ne signifie pas qu'il explique. Il dit. Mais n'explique rien.

Je dis aue tu es con. Ai-je expliqué quoi que se soit ? non. Donc calme toi un peu et va passer ton bac.
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par ozymandias
Je crois qu'on a trouvé le premier brésilien qui n'y connaît rien en foot.


En écrivant cela, tu prouves que tu ne connais rien à ce pays. Tu viens d'Épinal, non ?
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par conilas



Le mec explique pas grand chose. Répéter ce que dise les manifestants parce que c'est de bon ton et que ca colle bien au statu "d'artiste" ne signifie pas qu'il explique. Il dit. Mais n'explique rien.


Il ne "répète" rien.
C'est ce qu'il pense depuis des années. Rien à voir avec tes fantasmes sur la condition supposée "d'artiste".
Tous les bresiliens s'y connaissent en football. Ils font tous de la chirurgie esthetique et y a des voitures blindes partout.
Les enfants ressemblent a Marqunhos ont les pieds sales et s'appelent tous Chico.
Et la capitale rio est rempli de travesti.
T'a oublier qu'ils avaient tous des appareils dentaires ! du moins ceux qui ont les moyens ..

Mine de rien la nouvelle donne du capitalisme est mondiale , a peu de chose près tout les gouvernement s'en foute du peuple !
( c'est du pareil au meme en France et en Europe , je parle du faite de vouloir remédier a la précarité de l'emploi alors qu'elles augmentent chaque mois .. )

Perso ce que je trouve aberrant , cette fifa de pacotille dans chaque édition de coupe du monde , avec les organisateurs , construisent des stades neufs qui seront de futurs stades fantomes 1 mois après , du faite que aucun club de D1 ou D2 y jouent *!
( quand tu vois l'obsolète stade du Vasco alors qu'en Amazonie ou a la capitale Brasilia des stades sors de terres *)
el santino Niveau : DHR
un peu court comme interview, dommage
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 12