1. //
  2. // 1/4 finale
  3. // Liverpool/Blackburn (0-0)

Rodgers n'aime pas les replays

Modififié
5 4
La solidarité entre entraîneurs.

Tenus en échec par Blackburn ce samedi en quart de finale de la FA Cup, les Reds de Liverpool devront jouer un replay pour parvenir en demi-finale de la compétition. Le match retour se jouera début avril, le mercredi 7. Si cette nouvelle rencontre vient alourdir le calendrier, ce n'est rien par rapport à ce que doivent gérer Bradford et Reading. Les deux formations se sont également quittées sur un match nul et vierge samedi. Sauf que le replay se jouera lui ce lundi. Une anomalie du calendrier que Rodgers n'apprécie guère. « J'essaie de me mettre à leur place, c'est incroyable. C'est injuste pour les deux équipes, surtout avec tant d'enjeu. Je suis désolé pour les deux managers et leurs joueurs. »

On est surtout désolé que son équipe n'ait pas réussi à disposer d'un club de D2. PVL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Corto le Maltais Niveau : District
Je veux bien comprendre que les traditions sont importantes, mais les calendries de l'epoques ne sont pas comparables a aujourd'hui. Ce systeme de "replay" est depasse.
Vu la prestation insignifiante d'hier, ce replay est logique. Et puis, c'est pas comme si on était encore engagé sur 3 tableaux Hein. Donc faut taper Blackburn, et glaner un dernier titre pour notre Capitaine.
Note : 1
Ah je connais ce soucis, 4 matchs en une semaine sur FM, sacré casse tête
Message posté par Mersey Red
Vu la prestation insignifiante d'hier, ce replay est logique. Et puis, c'est pas comme si on était encore engagé sur 3 tableaux Hein. Donc faut taper Blackburn, et glaner un dernier titre pour notre Capitaine.


Certes mais face à une équipe de maçons qui bétonnent à 11 derrière, il aurait fallu que Sturridge et Sterling arrêtent de nous jouer le second acte de Besiktas-LFC, à savoir partir dans de vains exploits personnels... Malheureusement les perfs de l'équipe sont pas mal tributaires des états d'âme de ces deux-là. Pour le meilleur et parfois le pire.
Par ailleurs la verticalité du jeu de Joe Allen a beaucoup manqué et Markovic est apparu bien trop léger pour ce genre de rencontre.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 4