Robinho évoque son expérience anglaise

0 2
Été 2008. Robinho débarque à Manchester City en provenance du Real Madrid pour quelques 40 millions et la promesse d'amener les Citizens vers les sommets.

Deux ans plus tard, après une expérience foireuse entrecoupée d'un prêt à Santos pour se relancer, le Brésilien est bazardé au Milan AC, n'ayant jamais réussi à convaincre outre-Manche.


Retrouvant peu à peu ses sensations en Italie, l'Auriverde est revenu sur son passage en Angleterre et les difficultés qu'il a rencontrées, sans toutefois conserver de rancune particulière.

« Je pense que mon transfert était une bonne chose car j'ai ouvert la voie à d'autres grands joueurs qui ont depuis rejoint City, a-t-il déclaré à Eurosport. Le football anglais est dur et il est difficile de s'y adapter. Le problème est qu'il ne me convenait pas. Mais Mancini est un très bon entraîneur. Je n'ai jamais eu de problème avec lui, il m'a toujours respecté et moi de même » .

Il gardera malgré tout l'étiquette d'une vaste arnaque dans l'esprit des supporters du Nord de l'Angleterre...

AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Je pense que mon transfert était une bonne chose car j'ai ouvert la voie à d'autres grands joueurs qui ont depuis rejoint City".
Bah oui, c'est Lui qui a "ouvert la voie", pas les pétrodollars bien sur! Vraiment détestable ce type
Il a raison je trouve... Faut se remettre dans le contexte il y a 2 ans... Manchester city faisait des offres hallucinantes pour certains joueurs (on parlait de + de 100M pour des joueurs comme Kaka ou Buffon) mais tous déclaraient dans la presse que le challenge les intéressaient pas. L'arrivée de Robinho, puis après de Mancini, a commencé à donner un poil de crédibilité à ce club.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Cavani l'animal
0 2