Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liverpool/Arsenal (1-2)

Robin Van Perceuse

Comme à Chelsea à l’automne, Robin Van Persie surgit dans le temps additionnel pour permettre à son équipe de prendre trois points pas vraiment mérités à l’extérieur. En même temps, Dalglish n’avait qu’à pas être aussi frileux.

Modififié
Liverpool-Arsenal : 1-2

Buts : Koscielny (csc) pour les Reds. Van Persie (x2) pour les Gunners

Andreï Arshavin est retourné en Russie. Liverpool – Arsenal, c’est donc, plus que de rappeler le seul coup d’éclat du russe en 2009, l’occasion de parler de l’intérêt de gagner un trophée à tout prix. Liverpool l’a fait en remportant la Carling Cup contre Cardiff. Mais du côté d’Arsenal, on préfère regarder le classement de Premier League. Wenger ne disait d’ailleurs pas autre chose en présentant la quatrième place comme « un véritable trophée  » . A sept points, les Reds se sont donc mis en tête de faire « le doublé » en fin de saison.

Pourtant, Dalglish préfère rester prudent. Un milieu à cinq, avec les affreux Adam, Spearing et Henderson. Pire encore, une ligne d’attaque avec Kuyt sur le côté, le fantôme Downing et Suarez seul devant. Comme Wenger a lui décidé de titulariser Benayoun et Rosicky, il n’y a pas de quoi être optimiste. Le match démarre d’ailleurs avec des frappes de loin plus approximatives les unes que les autres. Pour emballer la partie, il faut ouvrir la boîte de Pandore. Après le quart d’heure de jeu, Suarez s’infiltre dans la surface, trouve Kuyt pour faire un une-deux et se retrouve face à un tacle de Szczesny. Il s’écroule, penalty. Charlie Adam prend le ballon mais Carragher en bon capitaine propose à Kuyt d’ouvrir le score. Il ne le fera pas, le portier polonais d’Arsenal s’offrant une double-parade de premier ordre. Mais Szczesny ne peut pas tout faire, et cinq minutes après, il doit céder face à son plus grand ennemi, Laurent Koscielny. Toujours aussi maladroit, le défenseur français dévie un centre d’Henderson dans son but. De manière spectaculaire, au moins ça. Liverpool essaie d’enfoncer le clou, mais Suarez trouve le poteau. Mal lui en a pris, Arsenal égalise un dix minutes plus tard sur sa seule occasion : un centre en profondeur de Sagna sublime qui trouve Van Persie et sa bonne tête à bout portant. Le poteau de Kuyt à la 46e ne change rien, les Gunners s’en sortent bien sur cette première période.


Pour faire plier son adversaire, Liverpool frappe là où ça fait mal en voulant donner du boulot aux soigneurs. Problème, ils choisissent mal leur cible. Après une première tentative sur Gibbs, c’est Arteta qu’ils blessent à la tête. La sortie de l’Espagnol sur civière donne l’opportunité à Diaby de faire son retour. Et ce n’est plus vraiment la même. Arsenal prend la possession de la balle et endort son adversaire. Liverpool essaie bien de sortir de sa torpeur mais Szczesny est toujours vigilant. Un peu de folie du côté des Gunners alors ? Non, pas plus. Van Persie revient faire le boulot en premier défenseur, Gervinho rentre mais prouve qu’il n’y est plus depuis son retour de CAN alors que Diaby ressort du terrain une demi-heure après y être rentré … Les hommes de Dalglish, qui finissent le match en se défoulant sur l’arbitre, ne veut pas concéder leur neuvième nul de la saison à domicile. Ils ne le feront pas. Dans le temps additionnel, Song s’offre une grosse ouverture comme il sait le faire pour Van Persie qui trouve la faille dans la couverture au premier poteau de Reina. Si les fans de Liverpool veulent se consoler, ils ont qu’à se dire qu’eux finiront la saison avec un trophée …

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
À lire ensuite
Du foot au bled