Roberto Carlos : « Notre football décline depuis trente ans »

13 13
Pas de langue de bois pour Roberto Carlos.

L'ancien défenseur brésilien connaît bien la Seleção pour y avoir joué entre 1992 et 2006. En marge d'un événement football organisé à Fortaleza où il devait y laisser ses empreintes de pied, l'ex-joueur de l'Inter et du Real en a profité pour dévoiler à la presse ce qu'il pensait des problèmes actuels vécus par la sélection : « Le Brésil doit s'améliorer et pas seulement les latéraux. On parle beaucoup de Neymar mais la responsabilité est très grande pour lui. Les autres joueurs doivent aussi prendre leur responsabilité car ils portent le maillot de la sélection brésilienne (...) On parle beaucoup du 7-1 en Coupe du monde (contre l'Allemagne) mais le déclin de notre football a débuté il y a trente ans. Les entraîneurs doivent se recycler, adopter des techniques plus modernes. Il faut laisser le joueur plus libre, tout est axé sur la défense aujourd'hui. Le joueur doit prendre du plaisir. »

La Seleçao en prend-elle la direction avec Dunga ? FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Turpin McKuizine Niveau : District
Pour moi le 1-7 est quand même à placer sur la même ligne qu'Hiroshima, ou Waterloo.
Prendre Scolari quand Guardiola, voire n'importe qui d'autre, se proposait, c'est quand même bien plus profond comme mal que la corruption et Petrobras.
Même un combo Luis/Jean Fernandez n'aurait pas fait pire.
Sympa la photo!

Roberto Constiparlos
San Mamès Niveau : CFA2
Le virus Dunga a encore frappé malheureusement.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 4
Message posté par Turpin McKuizine
Pour moi le 1-7 est quand même à placer sur la même ligne qu'Hiroshima, ou Waterloo.
Prendre Scolari quand Guardiola, voire n'importe qui d'autre, se proposait, c'est quand même bien plus profond comme mal que la corruption et Petrobras.
Même un combo Luis/Jean Fernandez n'aurait pas fait pire.


Mais non c'est la faute des smartphones qui éloignent les jeune du football de rue
Et le cycle vertueux (sic) n'est pas terminé puisque Dunga est toujours en poste.
Donc d'après l'analyse de Roberto patator, le déclin s'amorce après la génération Zico-Socrates en '86 à-peu-près. Il n'a peu-être pas tout à fait tort, cependant, même si par la suite les auriverde ont eu des prodiges dans leur effectif (Romario, Bebeto, Ronaldo, Roberto Carlos himself, Cafu, Rivaldo, Denilson, Ronaldinho, Adriano, Robinho), la cohésion d'équipe s'est délité au fur et à mesure des années et le football champagne, le fameux joga bonito a été mis à mal par les nouveaux critères de formation, de sélection, puis la perspective de jeu prôné par Scolari (bien que vainqueur en 2002) et Dunga. Aujourd'hui, à part la couleur de leur maillot et leur patronyme, les Brésiliens n'ont plus rien de Brésilien dans leur jeu d'équipe ni dans leurs jeux de jambes. R.i.P
Note : 2
Niveau talent pur, individualités, la période 94-2008 est peut être la meilleure que ce pays n'ait jamais connu.

Seulement, l'équipe joue plus ou moins bien d'une compet à l'autre.

Par exemple 94 et 2002 je crois qu'on ne peut pas redire grand chose, 98 était probablement l'année de la France mais ils arrivent quand même en finale.

Par contre le gros échec est quand même 2006 où ils ont une meilleure sélection devant la France ou l'Italie.

Aujourd'hui l'équipe s'entend tres bien, y'a une bonne cohésion et les joueurs font des selfies trop swags mais il n'y a pas assez de talent..

Quand je dis talent c'est très grand talent. Éphémère ou durable. À part Neymar et dans une moindre mesure Lucas, je ne vois pas qui est assez bon pour décider du sort d'un match.

Par contre pour La Défense c'est du tres lourd avec Marcelo, Alves, Silva, Luiz, Marquinhos (Maicon avant)... Je ne cite pas Doria par précaution*

Enfin bref, le Brésil n'est pas sur le déclin depuis 30 ans mais depuis 6-7 ans.




*Ca va, c'est de l'humour.
Message posté par Guyana973
Et le cycle vertueux (sic) n'est pas terminé puisque Dunga est toujours en poste.
Donc d'après l'analyse de Roberto patator, le déclin s'amorce après la génération Zico-Socrates en '86 à-peu-près. Il n'a peu-être pas tout à fait tort, cependant, même si par la suite les auriverde ont eu des prodiges dans leur effectif (Romario, Bebeto, Ronaldo, Roberto Carlos himself, Cafu, Rivaldo, Denilson, Ronaldinho, Adriano, Robinho), la cohésion d'équipe s'est délité au fur et à mesure des années et le football champagne, le fameux joga bonito a été mis à mal par les nouveaux critères de formation, de sélection, puis la perspective de jeu prôné par Scolari (bien que vainqueur en 2002) et Dunga. Aujourd'hui, à part la couleur de leur maillot et leur patronyme, les Brésiliens n'ont plus rien de Brésilien dans leur jeu d'équipe ni dans leurs jeux de jambes. R.i.P


Oui, on peut rajouter Kàka et Neymar la roulade.
Quel est le dernier match officiel ou le Brésil a fait bander la planète foot ? Pour moi c'est la coupe des confédérations et la gifle mise à l'Espagne! Je ne parlerai pas de déclin ,et surtout pas depuis 30ans, mais plus de choix désastreux de la fédération et d'une culture tactique ne correspondant pas à la tradition footbalisque du Brésil. Une nation comme le Brésil n'étant pas capable de sortir au moins deux numéros 9 de classe internationale c'est incroyable ! A titre de comparaison l'Argentine à Aguero, Tevez, Higuan, etc.
Message posté par zinczinc78


Mais non c'est la faute des smartphones qui éloignent les jeune du football de rue


Sur que les enfants pauvres brésiliens se trimbalent tous avec des iPhone 6 et Galaxy S6.

Déjà quand tu vois le prix d'une PS4 au Brésil (1500 dollars), je n'ose imaginer celui de ces engins.
Et oui, la roue tourne tourne le 20eme siècle fut brésilien le 21eme sera espagnol.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
13 13