Roberto Baggio voudrait conseiller Balotelli

Modififié
7 13
Si Mario Balotelli cherche quelqu'un pour le conseiller, il pourrait avoir trouvé la bonne personne.

En effet, au cours d'un long et bel entretien accordé au Corriere dello Sport, le Ballon d'or 1993 Roberto Baggio s'est proposé pour aider le fantasque Super Mario à trouver son chemin : « Qu'est-ce que je pense de Balotelli ? J'aimerais lui parler un peu. Désormais, il est à son avant-dernière chance. S'il ne fait pas un bond en avant maintenant, c'est un problème. Ensuite, il ne pourra avoir que des regrets. Pour moi, c'est un des joueurs les plus forts dans le panorama mondial. Mais il semble vouloir donner aux autres l'idée de quelqu'un qu'il n'est peut-être pas. »

L'histoire ne dit pas si Baggio pense à convaincre Balotelli de se convertir au bouddhisme. EM2
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

pat bateman Niveau : Loisir
Baggio, le plus grand esthète de l'histoire, qui reconnait du talent en Balotelli.
Ca me conforte dans mes opinions.
Note : 1
Putain le romantisme qui voudrait conseiller la folie. Que ça pourrait donner une progéniture magnifique...
read my mind Niveau : National
Message posté par George is the Best
Putain le romantisme qui voudrait conseiller la folie. Que ça pourrait donner une progéniture magnifique...


La folie ou la stupidité?
Note : 1
J'ai envie d'opter pour la folie, car elle peut être belle ou douce, et à mes yeux confère une certaine "excuse". La stupidité, c'est autre chose. Et quand je connais pas personnellement un bonhomme, j'aime pas trop le traiter de con, même si ça peut m'arriver dans un moment à chaud parfois.

Et puis vu l'acharnement que subit Balotelli dans les médias et par beaucoup de supporters, ça me confère une petite sympathie pour lui. On le compare toujours à Cantona, mais déjà à l'époque de Cantona y avait pas autant de médias et tout n'était pas scruté à la loupe. Et en plus, à l'âge de Balotelli aujourd'hui, Canto, c'était le néant quasiment au niveau football et palmarès le Canto, il arrivait à peine à United. Et ça les gens l'oublient...
Message posté par read my mind


La folie ou la stupidité?


La folie, la stupidité, l'aigreur.
read my mind Niveau : National
Message posté par George is the Best
J'ai envie d'opter pour la folie, car elle peut être belle ou douce, et à mes yeux confère une certaine "excuse". La stupidité, c'est autre chose. Et quand je connais pas personnellement un bonhomme, j'aime pas trop le traiter de con, même si ça peut m'arriver dans un moment à chaud parfois.

Et puis vu l'acharnement que subit Balotelli dans les médias et par beaucoup de supporters, ça me confère une petite sympathie pour lui. On le compare toujours à Cantona, mais déjà à l'époque de Cantona y avait pas autant de médias et tout n'était pas scruté à la loupe. Et en plus, à l'âge de Balotelli aujourd'hui, Canto, c'était le néant quasiment au niveau football et palmarès le Canto, il arrivait à peine à United. Et ça les gens l'oublient...


Il a permis à leeds d'etre champion non?
Note : 1
C'est pour ça que j'ai dit quasi néant. Il a aussi deux titres avec nous en France et une CdF avec Montpellier. Mais à l'OM il n'a jamais été un joueur important de l'équipe. Balotelli a aussi une palette entière de titre mais sans en avoir été un joueur majeur. C'est pour ça que je disait ça. Canto a permis à Leeds d'être Champion, Balo n'a pas encore fait ça. Même si on peut dire qu'il a eu un rôle majeur quand même dans l'Euro 2012 et le parcours de l'Italie. Mais bon, finaliste, c'est pas un titre.
Je me souviens quand Balotelli avait 17 ans, les médias disaient qu'il était le
Future Baggio, mais en réalité il faisait plus souvent la différence que Baggio au même âge.
Quelques années sont passées et Balotelli est vraiment passé à côté d'une partie de carrière énorme! Si Baggio pouvait l'aider, ce serait beau, pour lui et pour le football italien!
Je dis peut-être une connerie, mais c'est un peu à l'image de tous les joueurs offensifs italiens depuis un certain temps, non ?

A part Balotelli, on a quand même Cassano et Giovinco, qu'on pensait pouvoir devenir des supercracks, et qui sont loin d'avoir effectué les carrières qu'on leur promettait. C'est peut-être le titre mondial de 2006 qui a inhibé les générations postérieures, comme s'ils savaient d'avance qu'ils ne pourraient pas égaler leurs aînés.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 13