1. //
  2. // 7e journée
  3. // Troyes/Saint-Étienne

Robert Beric, the Goal Machine

Last but not least. Dernière recrue du mercato stéphanois, Robert Berić a impressionné dès ses deux premières sorties avec l'AS Saint-Étienne. De quoi donner envie au peuple vert de s'enflammer pour celui qui a planté 27 buts en Autriche la saison passée. Mais qui est vraiment le colosse slovène ? Un allergique des réseaux sociaux qui aime penser collectif, sortir son chien et remercier Dieu d'avoir fait de lui ce qu'il est.

Modififié
1k 26
Cet été, Christophe Galtier voulait Robert Berić, ou personne. Et pour le satisfaire, la direction stéphanoise a claqué près de six millions d'euros - troisième transfert le plus onéreux de l'histoire du club - pour piquer l'attaquant slovène au Rapid de Vienne, qui avait tenté de lui proposer une prolongation assortie d'une belle revalorisation salariale. Mais à 24 ans, celui qui a mis son premier but en sélection le 8 septembre dernier contre l'Estonie (1-0) voulait franchir un cap en rejoignant un championnat plus exigeant. Dans le Forez, on a rapidement compris que la somme investie en valait la peine : pour sa première titularisation contre Rosenborg en Ligue Europa, Berić a sorti une prestation de haut vol et fait la démonstration de sa panoplie d'avant-centre. À savoir une capacité à jouer les pivots/remiseurs quand son équipe avait besoin d'allonger le jeu, mais aussi une grande intelligence dans le jeu comme l'a attesté son entente presque innée avec Nolan Roux. Quant à son but dès la quatrième minute de jeu, il a confirmé l'évidence : quand on en plante plus de 30 sur une saison, même en Bundesliga autrichienne, c'est qu'on a le sens du but. Contre Nantes, le Slovène a confirmé ses bonnes dispositions avec une réalisation tout en puissance et jeu de corps, ce qui n'a pas manqué de rassurer un peuple vert resté sur sa faim avec Ricky van Wolfswinkel la saison dernière. Avec Nolan Roux et Neal Maupey, plus joueurs de profondeur, le gaillard de 1,88m était probablement la pièce de puzzle qui manquait pour faire du Saint-Étienne 2015-2016 une des belles machines de Ligue 1.

Transformé par Carsten Jancker


Sous réserve d'une confirmation sur la durée, car si Robert Berić s'est classé second meilleur buteur en Autriche la saison passée et douzième à l'échelle européenne, son explosion au plus haut niveau reste récente. Certes, le Slovène a débuté en sélection dès novembre 2012 - mais il ne compte que 7 sélections depuis - et s'est forgé un palmarès conséquent avec NK Interblock (une Coupe de Slovénie en 2009) et surtout le NK Maribor (3 championnats et deux coupes nationales de 2011 à 2013). Cependant, le natif de Krško, dont il a intégré le club local à 7 ans avant d'y débuter en pro à 15, n'avait jamais fait exploser les compteurs buts avant de débarquer au Rapid de Vienne l'été passé. Sous la direction de Zoran Barisic, l'attaquant généreux mais mal dégrossi - record sur une saison à 13 buts avec Maribor en 2013 - est devenu une véritable machine. Sur 37 tirs cadrés en championnat, il a planté 27 fois, ajoutant à sa collection quelques autres pions en coupe nationale. En Autriche, sa métamorphose entre une saison correcte avec le Sturm Graz en 2013-2014 - 10 buts - et sa production industrielle de 2014-2015 a suscité la curiosité. L'explication la plus rationnelle des spécialistes a consisté à pointer le jeu offensif des Vert et Blanc, le coach Barisic ayant rapidement fait de Berić son titulaire et donc le bénéficiaire privilégié du travail de ses trois milieux offensifs Florian Kainz, Steffen Hofmann et Philipp Schobesberger. Mais derrière l'ouvrage collectif réside également une histoire d'hommes : à Vienne, Berić a été pris sous son aile par l'adjoint de Barisic, l'ancienne gloire du Rapid et international allemand Carsten Jancker. À force de travail - le Slovène était chaque jour l'un des premiers arrivés aux entraînements - et de conseils de son aîné finaliste de la Coupe des coupes 1996 contre le PSG, Berić est devenu un véritable tueur dans la surface. Ainsi qu'un bien meilleur joueur de tête, alors que malgré sa taille, il était relativement limité dans ce domaine avant de travailler avec Jancker.

Dieu, Twitter et le chien de Robert


Malheureusement pour ce dernier, c'est Christophe Galtier qui va désormais récolter les fruits de son entraînement particulier. Et ce n'est pas faute pour les Viennois d'avoir tenté de retenir le « Bombardier de Krško » en lui proposant un nouveau contrat et l'ambition de gagner le championnat national face aux riches du Red Bull Salzbourg. En mettant son prix à près de six millions d'euros, le Rapid a refroidi Schalke 04 et le Werder de Brême, venus aux nouvelles, quand le seul autre club que Saint-Étienne prêt à s'aligner était Reading, en Championship. Mais pour le joueur, St-Étienne était impossible à refuser, comme l'a expliqué à la presse autrichienne Zoran Barisic : « À certains moments, on ne peut pas empêcher les joueurs de relever un défi ou de saisir une opportunité qui s'offre à eux. » Pour le Rapid, il y aura la consolation d'avoir fait une belle plus-value sur un élément recruté il y a un an pour 800 000 euros. Le club de Vienne a bien acheté le Croate Matej Jelić - 19 buts en D1 slovaque avec Žilina l'an passé - pour remplacer le vide sportif, mais sur le plan humain, les observateurs autrichiens ont bien conscience d'avoir perdu une perle. Car dans la caste des buteurs prétendument égoïstes, Robert Berić apparaît comme un contre-exemple : « L'important, c'est le résultat de son équipe, pas son nombre de buts personnels » , avait expliqué l'intéressé à Sturm12 lorsqu'il évoluait à Graz. Un esprit collectif qui transpire dans ses statistiques, Berić tournant régulièrement autour d'une dizaine de passes décisives par saison. Loin d'avoir recruté une future star bling-bling, Saint-Étienne a mis la main sur « un gars tranquille » qui ne veut « pas se démarquer » comme il l'avait expliqué l'an passé au quotidien autrichien Kurier. Pas de grosses soirées ni d'achat de ballons en diamant à prévoir pour lui qui déteste les réseaux sociaux, « une activité stupide, certains enfants ne lèvent pas leur tête de leur téléphone à cause de cela » , et préfère sortir son chien ou se balader avec sa copine. Quand il ne remercie pas Dieu, les index pointés vers le ciel après un but marqué : « Je remercie Dieu de vivre mon rêve. Peu de gens font ce qu'ils rêvaient de faire enfant. Par conséquent, mes premières pensées après un but sont toujours tournées vers le ciel. » Amen.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Enfin le club a recruté un attaquant en confiance qui doute pas trop. Contrairement aux 3 dernières recrues qu'étaient Erding, Roux et Ricky.

Et franchement on voit la différence.
Perso je me souviens pas la dernière fois qu'un joueur de Sainté m'a convaincu en aussi peu de temps, je crois que ça remonte à Alex (ASSE-Nancy pour les puristes https://www.youtube.com/watch?v=vPRZjw_uR6M).
En plus de bien sentir le jeu (cf son but contre Rosenborg), il a une technique bien supérieure à ce qu'on a vu ces dernières années en attaque et il sait parfaitement jouer en pivot grâce à son physique.
Il jouera surement pas ce soir, mais j'ai hâte de voir ce qu'il va donner quand il se sera définitivement acclimaté à l'équipe et au championnat.
A voir ce que ça donne, mais l'ASSE avec un 9 qui plante régulièrement, ça peut être un outsider sérieux en championnat. Et étant supporter Lyonnais, ça fait mal de le dire !

Maupay en 9 et demi, ça peut être intéressant aussi.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
Note : 14
Pour une fois qu'un club Français prend un risque financier (6M quand même) pour un joueur alors que d'autre club étrangers se sont rétracté, bravo Saint Etienne!
Du coup, dans 5 ans, on aura pas d'article du genre "le jour ou Beric aurait pu signer à Saint Etienne"
Message posté par paranoid
Perso je me souviens pas la dernière fois qu'un joueur de Sainté m'a convaincu en aussi peu de temps, je crois que ça remonte à Alex (ASSE-Nancy pour les puristes https://www.youtube.com/watch?v=vPRZjw_uR6M).
En plus de bien sentir le jeu (cf son but contre Rosenborg), il a une technique bien supérieure à ce qu'on a vu ces dernières années en attaque et il sait parfaitement jouer en pivot grâce à son physique.
Il jouera surement pas ce soir, mais j'ai hâte de voir ce qu'il va donner quand il se sera définitivement acclimaté à l'équipe et au championnat.


Merci de rouvrir une blessure sur une des saisons de l'ASSE qui m'a le plus traumatisé avec cette putain d'affaires des faux passeports et les 7 points enlevés puis remis enfin de championnat avec la relégation en Bonus pour ruiner une des équipes de l'ASSE qui m'a donné le plus d'émotions
il fait plaisir ce joueur , il me donne envie de regarder les verts.
Je dirai meme plus, un attaquant en confiance qui ne doute pas trop et qui a l'air d'etre sur de lui quand il s'agit de ne pas trembler face aux cages.
ça bosse pas mal à Sainté. Le pari Ricky me plaisait même si ça n'a pas marché comme prévu, mais dans l'intention c'est bien pensé et c'est ce qui manque à la ligue 1.

Si tout les autres peuvent en prendre de la graine (ça commence tout doucement à arriver), et se tournent vers les championnats autrichiens, belges, néerlandais pour trouver des bons joueurs et pas cher, on pourrait se retrouver avec une ligue plutôt relevée. Parce que mine de rien il a du potentiel notre championnat national, avec les gros (Pais, OM, OL, Monaco), les outsiders (Bordeaux, Sainté, Lille, Rennes) et ceux qui sur une ou deux bonnes saisons peuvent embêter les gros (Toulouse, Nantes, Caen..). Avec tout le monde qui tire dans le bon sens et une ligue à 18 clubs, quel pied ça serait !

En tout cas bonne pioche Beric, le genre de joueur qui finit typiquement en Bundesliga, si un club français pouvait se pencher sur le cas Hinteregger ça serait pas mal non plus !
Robert Berandoski!!! On peut pas s'enflammer au bout de 2 matchs(meme si je le fais) mais (Louis) ça a vraiment l'air d'être une bonne pioche!A confirmer...
Jemincruste1 Niveau : CFA
En tout cas il dégage une vraie attitude de n°9. Costaud, déterminé et calme devant le but.

A suivre mais ça fait du bien de voir un joueur comme ça en pointe !
Un mec conseillé par l'immense Carsten Janker, c'est obligatoirement un mec à suivre.
Message posté par garagnas


Merci de rouvrir une blessure sur une des saisons de l'ASSE qui m'a le plus traumatisé avec cette putain d'affaires des faux passeports et les 7 points enlevés puis remis enfin de championnat avec la relégation en Bonus pour ruiner une des équipes de l'ASSE qui m'a donné le plus d'émotions


C'est le premier match d'Alex en France. Il s'agit de la saison 1999/00. Sainté termine à la 6e place. L'affaire des faux passeports n'éclatera que la saison suivante (2000/01).

Sinon Beric oui c'est prometteur comme Bergessio comme Ricky lors de leurs premières sorties. La diff' c'est que les deux cités sont restés au stade des promesses. Maintenant Beric doit confirmer ses bons débuts car deux buts en deux matchs ne suffiront pas à me convaincre !!

Pour finir, comparer ses débuts avec ceux d'Alex ... Franchement j'ai du mal ! Mais c'est peut-être sentimental ! C'était une autre époque ! Qu'il marque un quadruplé contre l'OM et on en reparle !
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par un mec derrière son PC
Pour une fois qu'un club Français prend un risque financier (6M quand même) pour un joueur alors que d'autre club étrangers se sont rétracté, bravo Saint Etienne!
Du coup, dans 5 ans, on aura pas d'article du genre "le jour ou Beric aurait pu signer à Saint Etienne"



6 millions,un risque financier ? C'est un joueur de 24 ans seulement et évoluant dans un registre de pur offensif.C'est donc ni une folie,ni un faible investissement.Il a signé pour quatre ans,il ne faut pas l'oublier.Pour rappel,le PSG avait recruté Erdinc (qui avait un ou deux ans de moins que Beric) 8 millions.Le PSG d'antan était comparable à un club français vivotant entre la 8eme et la 15eme place.

Et d'ailleurs,Beric a coûté 5,5 millions.

Concernant le joueur,j'ai l'impression qu'il était nécessaire de meubler le contenu du site avec cet article.Il a à peine commencé.A mon avis,comme Saint-Etienne sait pertinnement que le marché est difficile pour 80 % des équipes,ils optent pour une stratégie consistant à rassembler une demi-douzaine de joueurs offensifs de niveau "moyen/moyen +" de Ligue 1,sans pour autant qu'il n'y ait de titulaire qui se détache (Roux,Bahebeck,Maupay,Monnet-Paquet,Beric auxquels j'ajoute Hamouma).C'est une stratégie légitime pour un club qui se doit de donner la priorité absolue à la Ligue 1,tout en comptant suffisamment de joueurs pour aligner une équipe présentable en Europa League et coupes nationales,ces dernières n'ayant que peu d'intérêt pour Saint-Etienne (surtout la première cité).
Message posté par leptesse


C'est le premier match d'Alex en France. Il s'agit de la saison 1999/00. Sainté termine à la 6e place. L'affaire des faux passeports n'éclatera que la saison suivante (2000/01).

Sinon Beric oui c'est prometteur comme Bergessio comme Ricky lors de leurs premières sorties. La diff' c'est que les deux cités sont restés au stade des promesses. Maintenant Beric doit confirmer ses bons débuts car deux buts en deux matchs ne suffiront pas à me convaincre !!

Pour finir, comparer ses débuts avec ceux d'Alex ... Franchement j'ai du mal ! Mais c'est peut-être sentimental ! C'était une autre époque ! Qu'il marque un quadruplé contre l'OM et on en reparle !


nan mais d'accord, la comparaison avec Alex c'est par rapport à l'efficacité et aux belles choses montrées dès le 1er match.
Bergessio a certes marqué pour ses 1ères sorties mais dans le jeu il a rien changé, de même que Ricky. Là avec Beric l'équipe joue plus haut du fait qu'il sait jouer seul au milieu d'une défense en attendant qu'un ailier arrive en soutien.
Bien sûr on va attendre quelques matchs avant de s'exciter, mais entre les 1ers matchs de la saison et les derniers on voit clairement la différence, Béric n'y est selon moi pas étranger.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Et attention,Beric est un slovène.Soit un pays de l'ex-Yougoslavie.Souvent,ce n'est pas le talent qui manque,mais putain qu'est-ce qu'ils ont l'air d'avoir des lacunes sur le plan psychologique.Ce ne sont pas vraiment des Argentins,Uruguayens,Chiliens de ce point de vue la.Je généralise volontairement,on peut trouver des contre-exemples,mais en tant que joueur offensif,il est exposé à ce type de passage à vide.

D'autant qu'il vient d'un championnat modeste,ou empiler les buts n'est en rien une garantie.
chewbie42 Niveau : CFA2
Message posté par Cheric Zghemmfour



6 millions,un risque financier ? C'est un joueur de 24 ans seulement et évoluant dans un registre de pur offensif.C'est donc ni une folie,ni un faible investissement.Il a signé pour quatre ans,il ne faut pas l'oublier.Pour rappel,le PSG avait recruté Erdinc (qui avait un ou deux ans de moins que Beric) 8 millions.Le PSG d'antan était comparable à un club français vivotant entre la 8eme et la 15eme place.

Et d'ailleurs,Beric a coûté 5,5 millions.

Concernant le joueur,j'ai l'impression qu'il était nécessaire de meubler le contenu du site avec cet article.Il a à peine commencé.A mon avis,comme Saint-Etienne sait pertinnement que le marché est difficile pour 80 % des équipes,ils optent pour une stratégie consistant à rassembler une demi-douzaine de joueurs offensifs de niveau "moyen/moyen +" de Ligue 1,sans pour autant qu'il n'y ait de titulaire qui se détache (Roux,Bahebeck,Maupay,Monnet-Paquet,Beric auxquels j'ajoute Hamouma).C'est une stratégie légitime pour un club qui se doit de donner la priorité absolue à la Ligue 1,tout en comptant suffisamment de joueurs pour aligner une équipe présentable en Europa League et coupes nationales,ces dernières n'ayant que peu d'intérêt pour Saint-Etienne (surtout la première cité).


Je ne sais pas trop par où commencer pour répondre à ton commentaire. Je ne doute pas que tu aies de bonnes connaissances sur le foot actuel et passé mais il me semble y avoir pas mal d'énormités dans ton message.

Pour commencer, 5.5M€, oui c'est un risque financier pour Saint-Etienne. Le budget de cette saison est annoncé à 68M€ (en nette hausse par rapport à l'année passée), soit le 6ème de L1. Ce transfert représente donc à lui seul près de 9% du budget total de cette saison. C'est conséquent.

La comparaison avec le PSG n'a pas de raison d'être. Paris a toujours eu un des 3 plus gros budget de L1 depuis 20 ans, même quand il pataugeait dans le ventre mou (voir pire) de L1. Les résultats n'étaient pas forcément mirobolants, certes, mais le club avait l'avantage d'être le seul club de la capitale et par ce biais particulièrement exposé médiatiquement. Le risque de s'effondrer financièrement était donc déjà minime. Des repreneurs auraient toujours pointé le bout de leur nez.
Le club de Sainté a failli mourir à la fin des années 90 lors d'une triste saison le laissant aux portes du National. S'il était descendu, personne ne se bousculait au portillon pour sauver ce qui restait d'un monument du foot français. Bref, tout ça pour dire que prendre des risques financiers quand tu es à Paris ou à Sainté, ça n'a pas le même sens.

Pour ce qui est des objectifs de l'ASSE, tu prouves simplement ta méconnaissance du club. Les coupes ont une importance capitale pour le club. Elles sont un moyen extrêmement efficace d'atteindre l'Europe et de garnir son palmarès (ce qui est depuis quelques temps déjà bien compromis en championnat). De plus, tu sembles faire partie des grands amateurs de la discussion de comptoir. Considérer que les clubs français se foutent des coupes Européenne, c'est une belle illusion qu'on se répète à chaque contre-performance pour se rassurer sur le niveau de notre bonne vieille L1.
Sainté l'a joué à fond (avec un niveau ridicule, certes) avec l'équipe type à chaque match, au détriment de certaines journées de championnat (exemple flagrant du match contre Montpellier à La Mosson où l'équipe B est alignée).

Bref, pour revenir au sujet de l'article, il ne faut clairement pas s'enflammer mais c'est fou comme il semble avoir transformé en peu de temps la qualité de jeu de l'équipe. Les deux derniers matchs ont été très intéressants et plaisants. Ca change de l'an passé. En espérant que ça continue !
petitbodiel Niveau : CFA2
Message posté par Cheric Zghemmfour
Et attention,Beric est un slovène.Soit un pays de l'ex-Yougoslavie.Souvent,ce n'est pas le talent qui manque,mais putain qu'est-ce qu'ils ont l'air d'avoir des lacunes sur le plan psychologique.Ce ne sont pas vraiment des Argentins,Uruguayens,Chiliens de ce point de vue la.Je généralise volontairement,on peut trouver des contre-exemples,mais en tant que joueur offensif,il est exposé à ce type de passage à vide.

D'autant qu'il vient d'un championnat modeste,ou empiler les buts n'est en rien une garantie.


Salut, moi c'est Cheric et je généralise à tout-va.
Attention aux préjugés nationaux quand même.
En même temps, vu ton pseudo c'est pas trop étonnant.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Inspecteur Beric.
Allezzz Robert !!

Je l'aime déjà celui là. Hâte de voir un trio Hamouma, Beric, Roux.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 26