1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // France-Irlande

Robbie Keane : de Tallaght à Lyon

Larry Fox a accompagné Robbie Keane, de 11 à 16 ans, vers son premier contrat professionnel, à Wolverhampton. Si l'Irlande est éliminée, s'en sera fini de Robbie Keane, meilleur buteur et joueur le plus capé de la sélection irlandaise, sous la tunique verte. Lors du dernier match de poule contre l'Italie, on s'est assis à côté de Larry, à Dublin. Pour parler Robbie.

Modififié
Larry Fox a donné rendez-vous. Ce sera au Winn’s, un hôtel cosy du centre ville de Dublin, pour suivre ensemble le match Irlande-Italie et parler de Robbie Keane. Un endroit idéal selon lui, fréquenté par des personnes venues plutôt discuter de leur business que pour regarder le match. Le bar de l’hôtel est très calme, assez éloigné de l’ambiance festive des pubs du quartier de Temple Bar. Mais il est surtout très grand, avec beaucoup d’espace, ce qui laisse suffisamment de place à Larry Fox pour se lever et nous imiter les mouvements que Robbie Keane réalisaient quand il n’était encore qu’un jeune adolescent. Larry a entraîné Robbie, était même son premier coach au Crumlin United (club du centre de Dublin). Avant qu'il ne devienne le meilleur buteur de l’histoire de la sélection (67 buts en 145 matchs), le joueur le plus capé de l'équipe nationale. Avant que les supporters, en tribunes ou dans les pubs, ne se lèvent et l'applaudissent, même pour une entrée en jeu dans les dernières minutes.

Le jongleur fou


Car il se souvient encore de cette journée du mois de juin, où il a invité Robbie Keane à venir faire un essai dans son club du Crumlin United, à l’occasion de la Coupe du monde des jeunes, une compétition annuelle organisée par le club afin de recruter les nouveaux talents irlandais. Toutes les équipes représentent une sélection et s’affrontent pendant deux jours lors d’un tournoi amical. Robbie Keane évolue ce jour-là avec le maillot des Pays-Bas, et éclabousse le tournoi de sa classe. « On m’avait dit de le regarder avec attention, commence Larry Fox. Donc, dès le premier match, je suis allé l’observer. Je vais être honnête avec vous : en trois minutes j’ai compris que j’allais lui faire signer un contrat à la fin du week-end. » Larry fonce alors vers le père de Robbie Keane, pour lui proposer que son fils rejoigne l’équipe U11 du club à partir du mois d’août, au moment de la reprise de l’entraînement. Le deal est conclu en cinq minutes, car le Crumlin United est réputé pour amener beaucoup de ses joueurs en sélection nationale chez les jeunes.


À partir de ce moment-là, le renard Larry va devenir le coach de Robbie Keane. Et même un peu plus que ça, presque un second père. Il doit aller le récupérer les soirs pour l’amener aux entraînements. Robbie Keane vit à cette époque à Tallaght, un quartier du sud de la ville qui n’a pas forcément très bonne réputation. À la fin des années 80, début des années 90, le chômage y est très élevé, beaucoup de jeunes se retrouvent impliqués dans le trafic de drogue. Mais Robbie Keane est assez éloigné de ce genre d’embrouilles. « Quand je venais le chercher, sa mère me disait d’aller le récupérer dans un petit jardin, derrière la maison, il y avait un mur, et il passait sa journée à taper dessus avec un ballon. » Larry Fox ne le sait pas encore, mais Robbie Keane n’a pas fini de l’impressionner. Lors du premier entraînement de la saison, il demande à ses joueurs, de prendre un ballon et de jongler de la surface de réparation jusqu’au milieu du terrain : « Robbie a pris la balle, a jonglé jusqu’au milieu du terrain, il a fait le tour du cercle, puis il est allé jusqu’au but opposé, et il est revenu tout en jonglant. Je rappelle qu’il avait 11 ans. J’avais jamais vu ça, dans ces moments-là vous comprenez tout de suite. »

« Tu vois, les attaquants de Manchester ? Je suis largement aussi fort qu’eux »


Si Robbie Keane lui montre rapidement qu’il a le talent, il va très vite lui prouver qu’il possède quelque chose d’encore plus important aux yeux de son coach : l’envie de réussir. « Je pense que pour devenir footballeur professionnel, le talent est important, mais le mental ça compte au moins pour 60% de la réussite. Et ça aussi il l’avait, et dés 11 ans. Un jour à la fin d’un entraînement j’ai eu un entretien avec lui et il m’a dit : « Ecoute Larry, il faut que je devienne joueur professionnel, j’ai pas d’autres solutions, tous mes amis de Tallaght finissent mal, ma famille a des soucis. Je n’ai que le football pour sortir de tout ça. » »


Le football est la partie la plus importante de la vie du jeune Robbie Keane. Il le met au-dessus de tout, et cela lui permet de résister à toutes les tentations. Même les plus fortes : « En début de saison, on amène toujours les joueurs à la plage, pour organiser un petit match et manger un barbecue. Mais très vite les filles arrivaient et il était impossible de consacrer les gamins sur le match. Sauf un : Robbie. C’était le seul qui en avait rien à faire. Il ne quittait jamais le ballon. » Ce n’est pas seulement en match ou lors des séances d’entraînements que Larry Fox comprend qu’il a affaire à un phénomène. Lors des sorties organisées par le club, Keane montre à son coach qu’il est décidément quelqu’un de très spécial : « Un jour, on a amené son équipe voir un match à Manchester United. À l’issue de la rencontre, Manchester est devenu champion d’Angleterre, et à la fin du match Robbie est venu me voir et m’a dit : « Tu vois les attaquants de Manchester, je suis largement aussi fort qu’eux » » .

Robbie Keane, ce fan des Corn Flakes


Robbie Keane passe en plus de la parole aux actes. Il enchaîne les buts, une moyenne de 50 par saisons en 25 matchs. Conscient qu’une carrière professionnelle lui tend les bras, Larry Fox va tenter de placer son protégé dans une grosse écurie anglaise. Mais pas n’importe laquelle, Liverpool, le club de cœur de Robbie Keane. Présent à Dublin lors d’une préparation d’avant saison, Larry présente son joueur au coach de l’époque, Ronnie Moran, avant que celui-ci ne prenne l’avion pour retourner à Liverpool : « Je lui ai dit que c’était le meilleur que j’avais dans le club, et que j’avais jamais eu un joueur de ce niveau. Il l’a regardé et m’a dit qu’il était trop petit et pas assez développé physiquement pour s’imposer chez eux. » Ce ne sera que partie remise, toujours aussi performant, Robbie se fera finalement recruter par Wolverhampton à l’âge de 16 ans, et intégrera après seulement quelques jours d’entraînement l’équipe professionnelle. Une seule chose inquiète Larry Fox : la nutrition. « Il mangeait juste des Corn Flakes et rajouter du sucre par-dessus. Mais cinq fois par jour. Heureusement, une fois arrivé en Angleterre, il a été obligé de changer. »


On pourrait croire que le rôle de Larry Fox dans le développement du prodige irlandais s’est arrêté ici. Mais bien au contraire, c’est sans doute à ce moment là qu’il a été le plus important. Robbie est malade d’être éloigné de sa famille pour la première fois de sa carrière, le club de Wolverhampton appelle régulièrement le premier coach pour qu’il enchaîne les allers-retours entre Dublin et l’Angleterre, pour remonter le moral du jeune attaquant. Car celui qui est aujourd’hui toujours l’entraîneur des jeunes du Cremlin United l’avoue sans honte, Robbie Keane a peut-être été plus important dans sa carrière que lui ne l’a été dans la sienne. « Je n’ai jamais vraiment eu besoin de lui apprendre quelque chose, il avait tout. » Mais grâce à Robbie Keane, celui qui est passé à côté d’une carrière professionnelle à cause d’une grave blessure au genou, a beaucoup évolué en tant que coach : « Au début de mes entraînements, je demande à tous les joueurs de se mettre en ligne. Et je viens les saluer, un par un en les regardant dans les yeux. Je leur demande comment ils vont. Ça me permet d’avoir une première impression sur ce qu’ils vont me faire pendant la séance. Dans le regard de Robbie je ne lisais qu’une seule chose : « Est-ce que tu es prêt à me coacher ? » Il n’a jamais rien dit, mais je lisais ça. Donc quand il a quitté le club, je me suis mis à suivre des cours pour évoluer, car je voulais continuer à coacher des joueurs comme lui. »

L'Inter, le passage décisif




Robbie Brady marque contre l'Italie et envoie l’Irlande en huitième de finale. Larry se rend alors compte qu’il est tard, et qu’il doit filer à un autre rendez-vous. Mais avant de partir, il prend le temps d'expliquer une dernière chose. Un passage à regarder de près selon lui, à l’heure où il est temps de dresser le bilan de la carrière de Robbie Keane. Un moment qu’on oublie pourtant souvent quand on évoque le joueur. Son passage à l’Inter Milan entre 2000 et 2001 : « Il ne serait jamais devenu le joueur qu’il est aujourd’hui sans avoir joué là-bas. C’est la seule fois de sa carrière qu’il a évolué dans un environnement totalement différemment. Ça l’a obligé à se réinventer. » Et après nous avoir montré une dernière fois, à l’aide de son verre de vin et son Smartphone, quel était le mouvement favori de Robbie pour tromper les défenseurs, Mister Fox s’en va, avec le sourire : « Finalement, ça ne sera pas ce soir son dernier match, espérons que ça se prolonge encore un peu. » Ce qui serait une mauvaise nouvelle pour l’équipe de France.

Par Charles Thiallier, à Dublin.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Bel article sur le dernier monstre sacré irlandais.

J'aurais voulu connaître quelques détails sur son passage raté à l'Inter.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4