Robben malheureux du départ de Guardiola

Modififié
2 16
Triste à pleurer.

Le départ annoncé de Guardiola à City ne plaît pas à tout le monde, bien au contraire. Robben, par exemple, est dégoûté de voir partir son coach. « Cela faisait longtemps que les rumeurs concernant son possible départ circulait, mais j'avais malgré tout l'espoir qu'il reste » , a-t-il pleuré dans les colonnes de Metro. « C'est vraiment regrettable qu'il s'en aille. »

Le joueur est revenu sur ce qu'il adorait chez Pep : « Son obsession pour le jeu et sa connaissance qui vous rend meilleur comme joueur. Cela fait longtemps que je joue, et je peux vous dire que Guardiola m'a vraiment rendu meilleur comme joueur. (…) Quand vous voyez les étapes que j'ai pu franchir grâce à lui… Cela vous montre tout ce qu'il est capable de faire. (…) Je suis devenu plus polyvalent. »

Un peu plus altruiste, aussi. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Frenchies Niveau : CFA
Certains pensent qu'il est surcôté
moi je pense qu'il n'était tout simplement pas très "adapté" au style allemand en génral.

MAIS en terme de leader d'homme, en terme de vision tactique du jeu
il fait partie de la crème de la crème
et de mon pov, le niveau de jeu atteint par le bayern avec lui (à l'exception du sacre ultime erf, un certain real"decima"ancelotti est passé par là) est la confirmation qu'on lui espérait tous après avoir tout rafler au barca.

"son" bayern c'est transformé en rouleau compresseur
pour qui une saison ne se joue plus que sur 1 ou 2 matchs (les rares qui les élimineront donc), c'est dire.


On va vite voir, si il arrive à transformer City ...
qui deviendra alors un sérieux outsider à la C1
(atteindre les demi par exemple, déjà)
Perso, je trouve justement qu'il s'est bien adapté au style allemand, lors de la deuxième saison, en adaptant ses préceptes.
The flying dutchman Niveau : Loisir
Mais son Bayern ecrasait la concurrence aussi.
Gagner le championnat début mars au lieu de mi-mars, quelle différence?
Guardiola n'est pas surcoté, il est juste surdéfendu par une certaine presse suiviste.
Sa pige au Bayern n'est pas une franche réussite mais pas une catastrophe non plus, sauf sur le fait u'il a du leur faire perdre au moins une C1 qui leur était destinée.
Ah putain, si Pep avait les couilles de se mouiller un peu et qu'il allait dispenser son saveur sur des Blind, Martial, Depay et autres Herrera au lieu d'aller chez ces tocards de Citizens ...
ET à mon avis, il faudra sans doute plutôt attendre une saison pour juger du succès des transformations... ce ne sera sans doute pas rapide, quand on voit le temps qu'il a fallu au Bayern...
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
il sait se casser avant de se faire virer.donc être regretté et avoir la possibilité de revenir.un coach d'un top club expire au bout de 3-4 ans max.on est plus à l'epoque de fergie,hein?
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
Sinon city est le club "le plus faible" qu'il va coacher.il y a du boulot pour afin voir du fond de jeu dans cette equipe.
Est-ce une manière détournée de dire qu'il souhaite signer à City ?
Il ne faut pas oublier qu'il s'est payé le luxe de piller Dortmund, son rival principal dans le temps. Avec Lewandowski et Gotze, je trouve ça normal qu'il ait pu tuer tout suspens et toute adversité dans un championnat à 18 équipes qui permettait à son équipe de bien souffler et de se concentrer sur la C1.

Bref, Pep a été bien aidé.
Message posté par Frenchies

"son" bayern c'est transformé en rouleau compresseur
pour qui une saison ne se joue plus que sur 1 ou 2 matchs (les rares qui les élimineront donc), c'est dire.



Le Bayern était déjà un rouleau compresseur.
Mais tu as parfaitement raison sur le fait que leur saison, comme celle du PSG, voire du Barça/Real, ne se joue que sur une poignée de matches.

Et sur ces matches là précis, j'ai rien de vu de sa part qui me fasse penser qu'il est un immense coach, au contraire, ce coté "je mourrai avec mes idées" est selon moi aux antipodes de ce que doit être un coach.

La trace qu'il aura laissée au Barça est indélébile et incontestable. Celle laissée au Bayern ne le sera clairement pas.
Next round in England.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 16