1. //
  2. // 1/4 de finale
  3. // Bayern/Man. United (3-1)
  4. // Notes

Robben Hur et Évragelion

Longtemps mis en difficulté par des vaillants Mancuniens, le Bayern s’en sort grâce à ses individualités offensives. Dommage, parce qu’Évra avait mis un but digne des Saintes Ecritures.

Modififié
5 35

Bayern Munich

Neuer (6) : Toujours aussi tranquille dans ses cages, le portier allemand continue de trouver de nouveaux moyens de s’occuper. Il a cette fois joué les secouristes en réanimant le pauvre Welbeck, KO après un choc. Sinon, il a fait sa moisson habituelle dans les airs et ne peut rien sur le but d’Évra.

Lahm (5) : Contre toute attente, le capitaine bavarois retrouvait son poste de latéral droit. Sauf que personne ne lui a dit. Du coup, il a continué à jouer dans le cœur du jeu, comme lorsqu’il est aligné en 6. Une anomalie qui a pris fin avec l’entrée de Rafinha à la place de Götze.

Boateng (6,5)
: Complètement abandonné par ses latéraux, par son partenaire de charnière, par ses milieux défensifs, l’autre Boateng a bien souvent dû endiguer les offensives mancuniennes tout seul. Il s’en est sorti comme un chef, et s’est même permis d’aller mettre une frappe dans le décor pour la forme.

Dante (5) : Dans le match à distance qui l’oppose à David Luiz pour la place de défenseur central chevelu du Brésil, l’ancien Lillois a clairement perdu des points. Pas vraiment souverain dans les duels, il a en plus abusé du jeu long, sans grande réussite.

Alaba (5) : Depuis l’arrivée de Guardiola, le jeune Autrichien est plus ailier que latéral, pour son grand plaisir. Il serait quand même de bon ton d’être décisif et d’arrêter de mettre des frappes en tribunes. Et puis de revenir défendre de temps en temps.

Kroos (6) : Toni est irréductible. Qu’importe si Guardiola interdit les frappes de loin, lui continue d’écouter son cœur. Comme cette fille que votre père vous a interdit de voir, mais que vous rejoignez chaque jour en cachette.

Müller (7) : Les années passent, et on ne sait toujours pas quel joueur est Thomas Müller. Difficile de juger un type qu’on ne voit que sur les ralentis des buts. Dans le doute, on dira que c’est un bon joueur.

Götze (5) : À l’aller, il avait longtemps trépigné avant d’entrer en jeu. Au retour, titulaire, il avait l’occasion de prouver qu’il n’était pas qu’un remplaçant de luxe, volé au voisin pour l’affaiblir. C’est raté.

Robben (8) : Avec l’âge, Arjen est devenu malin : il n’est plus aussi systématique dans sa volonté de claquer sa spéciale. Il est même devenu plutôt altruiste et moins stéréotypé, comme le prouve sa passe décisive du droit pour Müller. Par contre, quand il repique vers l’intérieur, c’est toujours aussi bon.

Ribéry (7) : Il a longtemps souffert face au M(u)r Jones. Mais une fois la première brèche créée, il s’y est engouffré comme un véritable Mauerspechte. Littéralement, un pivert du mur. Woody Woodpecker pour lui.

Mandžukić (7) : On avait bien vu la semaine dernière à quoi servait un véritable 9 dans le schéma du Bayern. On l’a revu. À mettre des têtes. C’est pourtant simple.

Manchester United

De Gea (5) : À sa coupe de cheveux, moins habitué de Naturalia et Biocoop, on comprend que le jeune Espagnol a passé un cap. Fini les erreurs de jeunesse, les voyages humanitaires au Congo et les séjours en Argentine pour se découvrir. Mais il n’a pas encore l’aura du grand gardien, celui qui peut faire gagner un match aussi important à lui tout seul. L’avenir est à lui.

Jones (6) : Tête d’enclume n’est évidemment pas un latéral droit de métier. Mais il a donné ce soir une nouvelle définition au terme « devoir » , tout en hargne, en coups d’épaule et en dégagements lointains. Par contre, quand le physique a flanché à l’heure de jeu, il s’est fait manger.

Smalling (6,5) : Quand Moyes a choisi de l’aligner plutôt que Ferdinand, beaucoup de fans de Manchester ont abandonné tout espoir de qualification. Il a pourtant livré une prestation plus que solide, prenant notamment tous les ballons de la tête. Ce soir, c’était Bigging.

Vidić (4) : Le Serbe a tout perdu : ses bijoux de famille sur une frappe de Mandžukić, et sa fierté sur le but de Robben. Heureusement pour lui, on s’occupe plutôt bien des vieux centraux à Milan.

Évra (8) : Longtemps décisif face à Robben, Patrice aurait pu être le héros du soir après son sublime but. C’était sans compter sur l’égalisation immédiate du Bayern, sur laquelle il n’est pas innocent. Après, quelle célébration de but.

Carrick (4) : Autre symbole du temps qui passe à Manchester. Lui qui dictait le tempo de son équipe et délivrait des caviars à la pelle n’est plus qu’un vulgaire porteur d’eau. Un rôle qui nécessite un coffre qu’il n’a pas. À moins d’un passage à Norauto, il faudra recruter cet été.

Fletcher (5) : L’Écossais n’a pas été flamboyant. Loin de là. Mais jouer un quart de finale de Ligue des champions de cette intensité après avoir passé ses deux dernières années sur les latrines, c’est grand.

Valencia (7) : Comme Robben, Antonio a aussi une spéciale. Mais la sienne ne fonctionne tout simplement plus. Alors il compense en se tuant littéralement sur le terrain. Rien de plus logique pour un Équatorien en même temps.

Kagawa (7) : Avant aujourd’hui, le Japonais n’avait jamais perdu contre le Bayern. Pourtant, il a fait son possible, défendant comme un Oni et plus qu’à l’aise techniquement. Malheureusement, il était entouré ce soir de joueurs qui ne le méritent pas. #FreeShinji

Welbeck (6) : Un jour, Danny aura le talent de son abnégation. Il sera alors l’un des meilleurs joueurs au monde. En attendant, il n’est bon qu’à faire du tricycle dans son couloir.

Rooney (4) : Wayne voulait à tout prix jouer ce match, quitte à être sous infiltration. Bien mal lui en a pris. Complètement hors de forme, il n’a pas su harceler la défense comme à son habitude. Pire, bien servi par Welbeck, seul dans la surface, il a raté un but tout fait qui aurait pu peser dans la balance. Une action à l’image de sa soirée, où il n’a jamais su prendre ses responsabilités.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

8 pour Evra ptdr, fautif sur 3 buts, oui pas LE fautif, mais il est quand même éliminer ou fixer sur les 3 buts...
Münich n'existe pas, on écrit Munich, ou München, on mélange pas les deux.
Personne ne relève l'altercation Ribéry Evra? C'est pas censé être les meilleurs amis du monde?
Syr_Odanus Niveau : CFA
Rarement vu un titre aussi pourri. Sérieux.
Et 8 à Evra, quelle blague.
C'est une faute professionnelle ce titre.
Et le commentaire sur Valencia est d'un mauvais goût ultime. J'espère qu'elle n'a pas été faite en connaissance de cause, sinon c'est triste pour le niveau intellectuel et moral de l'auteur.
PatrickSelassie Niveau : District
8 pour Evra!! Autant que Robben! Ok but incroyable mais après?? Un peu d'objectivité svp
motherfucker Niveau : CFA
Note : 9
j'étais étonné de voir fletcher au coup d'envoi, mais contre toute attente il ne s'est pas chié dessus !

ba-dum tss
Note : 1
Sinon Evra aurait pu repostuler titulaire en EdF après son but, mais apparemment, avec Ribery, ils ne sont plus ami-ami :

http://www.football.fr/ligue-des-champi … ry-551610/
@ferenk29 j'ai pas compris le commentaire (un peu naze) sur Valencia, tu peux m'éclairer ?
Sa reprise est magnifique mais je l'aurais mise, la balle arrive comme une offrande, une top model hongroise prépuberte dans le lit d'émile louis.
En revanche, il est impliqué sur les 3 buts du bayern.
Next.
ce n'est pas plutôt smalling que neuer aide à se relever?
FlyingDutch Niveau : DHR
Ils sont où ce qui disait que Robben aurait pas sa place dans le bayern de guardiola ?
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Je crois qu'un pote de Valencia (international Équatorien) s'est fait buter y a quelques mois de ça si j'me souviens bien !! Bref une histoire sale sur laquelle je dois l'avouer aussi il n'est pas de bon ton de rebondir ironiquement de la sorte !! Pour le coup Charles Alf Lafon touche le fond !! Là au moins même si c'est pas marrant c'est pas de mauvais goût, c'est juste nul à chier et c'est plus facile à assumer !!
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Mon commentaire était pour "charrua" !!
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Moyes, quelle blague ce mec. Pas cap de motiver son équipe ou les engueuler qd ils perdent. Il reste assis tranquille sur son banc genre il sent qu'il va être viré de toute manière.
Moyes est donc un escroc. Il nous sort un carré magique en championnat qui fait passer le Brésil pour le sponsor des paralympiques, et le mercredi d'après, bim plus aucune trace. Mata pas qualifié ok, mais Rooney au lieu de Chicharito, vraiment ???? Y'avait pas moyen de bricoler un carré avec Janujaz/Chicharito/Kagawa et Valencia au lieu de ces tanches de Wellbeck et Carrick ? Dire qu'il a fallu s'en remettre à Evra pour espérer vaincre un Munich qui était peut être plus jouable qu'un autre jour, ça fait flipper sur le niveau de cette équipe de ManU...
Enfin, espérons pour Kagawa qu'il se barre rapidement dans une équipe qui saura jouer avec lui et pour lui, parce que Shinji, au dessus y'a rien.
#FREEKAGAWA #FREECHICHARITO #FREEJANUJAZ #FREEMATA #FREEVALENCIA les autres peuvent moisir là.
AirForceOne Niveau : CFA2
Et la mention spéciale au clash Patrice vs Franck !
Patrice était aussi lent que le reggae de son homonyme !
Sinon Mandzukic est peut être le meilleur joueur de tête au monde! Un vrai buteur !
Kurdy Malloy Niveau : District
Patrice Evra est un génie !!
Une très grosse première mi-temps ou il donne tout et rien ne passe, puis il marque ce but de dingue ! Du coup suite à ça, Pat' se la pète et nous montre tout son coté obscur... Plus d'efforts + bataille de melon avec Frankiki...
Bref, j'adore ce joueur, lui il anime un mach !!!
Match intense et enlevé, bravo a MU pour sa résistance, qui sort sans avoir démérite et laisse quelques signes d'espoir pour le futur avec des prestations encourageantes de sa jeune garde, Jones,Smalling, Welbeck et Kagawa qui n'ont pas été réellement installé titulaires jusqu'à présent pourtant...

Mention spéciale pour le japonais que l'on disait déprime, perdu, et qui a fait étalage de toute sa panoplie, enfin ! À moins que l'air allemand le vivifie a ce point !

8 !! Oui 8 ! Pour ce cher patou ?!? Sur sa splendide frappe oui alors, mais sur sa prestation d'ensemble non ! Car tout auréolé de son costume précaire d'héros anglais du soir il est retombé immédiatement sur terre, et dans la réalité qui est la sienne, celle d'un arrière gauche en difficulté dans sa couverture de l'axe central et pour bloquer son couloir, en gros pour défendre ...

Même s'il se trouve au marquage de Mandzukic et qu'il lui rend 20 cm et au moins autant de kilos, il se fait devancer et ne gêne pas suffisamment le croate qui peut ajuster sa tête égalisatrice, quant au second but, si ce n'est le premier ni le dernier a souffrir face à Robben, il lui laisse trop de temps et d'espace pour ajuster un centre victorieux ... La prestation du chef de bus étant jusqu'à ces événements honnêtes dans l'accompagnement et le refus du duel typique des latéraux qui laissent manœuvrer leur adversaire en espérant simplement ne pas être élimine en un contre un, pour se réconforter çe cher Pat peut prendre un café avec Maxell qui en connaît un rayon aussi '...

À titre de comparaison, et même si le dénommé Jones n'a pas les apparences du plus grand poète esthète et amateur de relances, ce jeune défenseur à réalisé une opposition consistante à un Ribery, lui laissant peu d'espaces et s'engageant goulûment dans chaque duel ...

Rooney, peut être blessé et infiltré hier soir, a été globalement absent et transparent sur ces deux matchs et j'ai du mal à me souvenir d'un match abouti de l'anglais ces dernières saisons au plus haut niveau.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 35