1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Bayern Munich/Arsenal (0-2)

Robben est nuts

C’est simple, avec Olivier Giroud et Laurent Koscielny, Arjen Robben fut le meilleur joueur d’Arsenal. Pas assez cependant pour permettre aux Anglais de se qualifier.

Modififié
56 56
Bayern Munich


Manuel Neuer (4,9) : Un but de Giroud et puis plus rien. Jusqu’au but de Koscielny. Une soirée très frustrante pour Manuel, qui avait mis ses plus beaux gants pour l’occasion et s’était déjà imaginé multipliant les parades du poing et les relances à une main. C’est raté, mais c’est qualifié.

Daniel Van Buyten (4,8) : Au moins, en bon francophone, il a pu tailler la bavette avec Giroud. Fringues, nouveau pape, viande de cheval, ils n’ont oublié aucun sujet. Ils ont même pu se rappeler au bon souvenir de leurs époques méditerranéennes. Pendant ce temps-là, Arsenal, pourtant dominé, a quand même trouvé le moyen d’en foutre deux et de faire douter le peuple bavarois.

Dante Bonfim Costa Santos (4,7) : +1 pour la gouffa, et +1 pour le blaze. Un match moyen donc, sans plus. Faut dire qu’il ne s’est même pas rendu compte qu’Arsenal en avait planté deux.

Philipp Lahm (5) : Toujours aussi actif, mais un chouïa moins dedans que d’habitude. Ses centres étaient imprécis, ses incursions moins tranchantes.

David Alaba (4,5) : Un match qui reflète celui de son équipe. Trois buts d’avance, ça aide, alors David a fait le taf tout en gestion et confiance. Sûr de sa force. Limite arrogant. Mais à deux doigts de se faire retourner à la fin...

Javi Martínez (4,5) : S’est contenté de relayer vers Kroos ou, si ce n’était pas possible, d’ouvrir sur les ailes, et de presser gentiment. Un peu trop d’ailleurs. Au final, sa prestation résume la rencontre : le milieu de terrain bavarois se sait supérieur à son homologue d’Arsenal, l’a montré tout au long de la rencontre, mais sans trop forcer non plus. Choisit de gérer, mais se coltine une belle frayeur dans les derniers instants…

Luiz Gustavo (5,0) : Lui aussi dans le rôle de milieu relayeur, il était pris entre deux feux : la volonté manifeste de gérer l’acquis du match aller, la nécessité d’empêcher Arsenal d’en coller un deuxième histoire de ne pas se faire peur pour rien, et au final, il n’a rien fait de mal, il a même fait les choses plutôt correctement, mais il a failli dans les deux missions. Une performance à l’image des siens, en forme de paradoxe : les mecs jouent mieux que les Anglais, mais prennent 2-0, mais se qualifient pour le tour suivant, où il faudra aller les chercher…

Toni Kroos (7) : Le patron. Quand, après le but précoce d’Arsenal, il a fallu reprendre les clés du camion, c’est lui qui s’est montré. Lui, et la pureté de sa frappe, belle comme un pâturage bavarois. Lui, et sa conduite de balle, affolante comme une petite Eva perdue au milieu d’une soirée Erasmus. Son remplacement, pour Anatoliy Tymoshchuk, un remplacement clairement défensif, a d’ailleurs coïncidé avec le second but d’Arsenal. Sans doute parce que le Bayern, qui se contentait de gérer à la Vati, n’avait plus assez le contrôle du jeu.

Thomas Müller (7) : Le plus dangereux des Allemands, avec ses frappes dans tous les angles et ses douceurs de toutes les surfaces du pied. Mention spéciale pour cette confiture glissée à ce cochon de Robben. Par contre, à un moment, va falloir arrêter de courir, M. Müller. Le foot, c’est pas du triathlon, non plus.

Arjen Robben (0) : Un bon Arjen bien dans ses bottes. Quand il faut passer, il court. Quand il faut courir, il tire. Quand il faut tirer, il dribble. Au final, il est encore plus déstabilisant pour ses partenaires que pour ses adversaires. En bouffant la feuille jusqu’à la perforation, il a sans doute été ce soir le meilleur joueur d’Arsenal...

Mario Mandžukić (3) : Ce soir, Super Mario était plutôt Luigi Luigi. C’est-à-dire grand et maladroit. Remplacé par un autre Mario, Gómez celui-là, mais qui n’a malheureusement pas plus de moustache.


Arsenal


Lukasz Fabianski (6) : A regardé le temps passer, et quelques bonnes grosses minasses tout autour de ses bois. Le fameux sens de l’accueil bavarois.

Laurent Koscielny (6) : Un bon match, tout en anticipation et abnégation. Plus un but qui a donné un cruel espoir à son équipe. Lolo s’est montré à la hauteur, ce qui, face à l’attaque du Bayern, n’est jamais une partie de plaisir. Après, il faut dire aussi que les mecs du Bayern ne jouaient pas vraiment, sauf Robben, ce qui faisait plutôt ses affaires.

Per Mertesacker (4,7777777) : Encore plus que ses petits coéquipiers, dans ce maillot rayé de noir et violet, il ressemblait au chat du Cheshire, aka le chat dans Alice aux pays des merveilles. Ce qui, pour un défenseur central, n’est jamais vraiment bon signe.

Kieran Gibbs (6) : Non seulement l’ailier de Manchester ne vieillit pas avec le poids des ans, mais en plus, il rajeunit de jour en jour. Entre autres transformations.

Carl Jenkinson (5,5) : Le petit a incontestablement du talent. Et une certaine allure. Bonne pioche Arsène, bonne pioche…

Aaron Ramsay (5) : Chargé de la récupération et de tout le travail de sape, il a beaucoup couru, compensé et a pas mal assuré au niveau du jeu sans ballon. En revanche, il reste encore pas mal de progrès à faire. Remplacé par Gervinho. Qui est quand même le seul chauve avec des rastas au monde, mais dont l’entrée, il faut le reconnaître, a fait du bien aux siens. Un peu.

Mikel Arteta (4,5) : Il fut un temps où tout supporter du PSG digne de ce nom se devait de regretter le petit Hispanique. Ce temps est révolu. Et pas uniquement parce que Marco Verratti ou Blaise Matuidi.

Thomas Rosický (3,5) : Le petit Mozart a plutôt joué de la trompette ce soir. Et il n’y a pas de secret, la trompette, c’est moche.

Santi Cazorla (4) : Malgré l’avant-dernière passe décisive sur le but de Giroud, Santiago a manqué de justesse en attaque. Quand on est censé porter le jeu des siens en phase offensive, c’est gênant. Surtout quand, en phase défensive, on se montre à peu près aussi utile qu’une fourchette au KFC.

Theo Walcott (2) : Heureusement pour lui, et sa note, qu’il est passeur décisif sur le but d’Olivier. Hormis ce fait d’arme, le néant. Des faux appels, des courses dans le vide et des contrôles imprécis. Theo et que des bas. Remplacé par Alex Oxlade-Chamberlain, qui a peut-être le nom le plus classe du football européen.

Olivier Giroud (5) : Françoise a bien fait de mater Barcelone - Milan hier, ça lui a donné des idées dès le début de match. Un but plein d’envie et synonyme d’espoir pour entamer la rencontre de la meilleure des façons. Ensuite ? Une présence qui donnait le sens du jeu aux siens, et de l’envie, beaucoup d’envie. Olivier a donné de sa personne, comme en témoigne ce gros contact avec Van Buyten, mais ne fut malheureusement guère aidé par ses partenaires d’attaque. Après, malgré toute son énergie, il n’a pas non plus donné l’impression de pouvoir vraiment faire basculer le destin de ce huitième de finale… Ou la preuve qu’il est définitivement intégré à Arsenal.

Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pareil pareil... Le mec qui coute une coupe du monde à son pays, et une LDC et une coupe d'allemagne à son club l'année passée (cf les magnifiques penalty manqués)
Ce match est la confirmation qu'aucune équipe de cette LDC n'est "intouchable". Le Barça s'est fait bouffer par le Milan à l'aller, le Real de Mourinho s'est fait complètement avoir tactiquement par Ferguson (avant le carton rouge) et maintenant le Bayern se prend 0-2 à la maison par une équipe soi-disant en ruines. J'ai vraiment l'impression que tout le monde a sa chance contre tout le monde et ça fait vraiment plaisir (de voir Malàga se battre contre le Barça le mois dernier confirme cette théorie).

Robben est effectivement exécrable.
Note : 3
Arjen Robben (0): AMEN!
big daddy Niveau : DHR
gros coup de chapeau a fabianski,ca faisait tres longtemps qu'il n avait pas joué ni meme eté sur le banc tellement il a eté souvent blessé
et etre lancé comme ca contre le bayern et faire clean sheet,c'est encourageant
Merci pour le titre de l'article, énorme.
Suis jecle seul a avoir trouver que l'arbitre cassez le match en sifflant au moindre contact? Sinon j'ai vu un Bayern trop confiant mais superieur a Arsenal. Niveau défense le Bayern c'est pas le top. Van Buyten et Dante ont deux caravanes dans le dos a chaque sprint. La ca a pas influé mais conte Ronaldo, Lavezzi ou Messi, y'aura des problèmes. Pour les notes j'aurai mis 2 points en plus a Koscielny qui a fait un grand match. Ramsey m'exaspere toujours autant. Et pour ceux qui disait que Ribery n'avait aucune importance au Bayern (le celebre daniel riolo), la ptestation de Robben leur a prouvé le contraire.
Romansochaux Niveau : National
Note : 1
Kroos a mangé autant d'occases que Robben sur ce match, quant à Mandzukic il n'a jamais crée le danger dans la surface. Robben c'est un peu l'arbre qui cache la forêt, et sur la très grande majorité de ses actions la frappe était la meilleure des solutions.
J'viens de capter un truc assez flippant : aucun des joueurs d'Arsenal ne pourrait briguer une place de titulaire chez les bavarois. Sur ce bonne nuit.
Jordyclasie Niveau : Loisir
Sobeauf ou pierremenes.col
comme colaboration
hahaha
Jordyclasie Niveau : Loisir
Giroud meilleur joueur d'Arsenal??????
on ets sur le figar
Enfin non
Au fig, ce sont des bourgeois , cathos mais eux moins, ils sont cultivés
motherfucker Niveau : CFA
Note : -3
Message posté par Aslan
J'viens de capter un truc assez flippant : aucun des joueurs d'Arsenal ne pourrait briguer une place de titulaire chez les bavarois. Sur ce bonne nuit.


Koscielny à la place d'un des deux en défense centrale, easy. Sinon je suis d'accord.
Je ne comprend pas pourquoi tout le monde saute sur Robben en le rabaissant. Il a été extrêmement personnel, mais j'ai l'impression que chez lui c'est une maladie aigüe !
Il a été quand même le Bavarois le plus dangereux. Et 7 à Kroos, on n'a pas du voir le meme Kroos alors ...
Le nom le plus classe d'Europe c'est Jackson Martinez! Le nom qui t’évoque autant une icône pop qu'un moustachu en marcel...
Message posté par Sly
Ce match est la confirmation qu'aucune équipe de cette LDC n'est "intouchable". Le Barça s'est fait bouffer par le Milan à l'aller, le Real de Mourinho s'est fait complètement avoir tactiquement par Ferguson (avant le carton rouge) et maintenant le Bayern se prend 0-2 à la maison par une équipe soi-disant en ruines. J'ai vraiment l'impression que tout le monde a sa chance contre tout le monde et ça fait vraiment plaisir (de voir Malàga se battre contre le Barça le mois dernier confirme cette théorie).

Robben est effectivement exécrable.


Mes amitiés, de Vinovo..
Jordyclasie Niveau : Loisir
Les franchouillards ne pardonneront jamais à Robben d'avoir causé la pire humiliation de l'histoire de l'EDF.
Le but qu'il nous met, ils ont du la sentir bien profond, ces beaufs
Et ils ont la rancune tenace
julián basañez Niveau : DHR
Robben ce soir il vient de choper 1 en décision pouer le prochain fm...
Vous êtes incroyables... Même lorsque Arsenal gagne 2-0 à l'Allianz et qu'ils étouffent le Bayern pendant une mi temps sur leur pelouse, vous trouvez le moyen de les descendre en flèche... Dois-je rappeler qu'au match aller le Bayern Munich certes réaliste avait été tout sauf impressionnant? Que Arsenal était revenu dans le match avant ce but de chatteux du talon de Sagna contre son camp?
Moi je dis bravo aux anglais, ils sortent la tête haute et font taire les détracteurs qui ne donnaient pas cher de leur peau.
Et quant au Bayern, je ne pense pas qu'ils soient à redouter pour les quarts autant que ça. Faudra m'expliquer comment il est possible à un tel niveau de jouer un match de Ligue des Champions entier avec deux MD et aucun MG. Ok, Robben est aussi bon du pied gauche qu'il est débile, mais un coach, c'est pas là pour mettre les choses au clair? Bon courage, Pep. Ou dois-je dire, bon courage, Arjen, le PSV Eindhoven t'attend.
Je me sens quand même obligé de prendre la défense de Robben... non pas pour ce match, parce qu'il était tout simplement insupportable aujourd'hui, mais pour la saison qu'il est en train de jouer.

Cette saison, il était longtemps blessé et était souvent sur le banc, parce que Mûller était tout simplement magique. Il est resté gentillement sur le banc, et quand il est rentré en jeu, il s'est toujours donné à fond, que ce soit en attaque ou en défense (souvent on le voit faire des sprints de 50m pour récupérer un ballon perdu de son coéquipier). De plus, il travaille énormément aux entrainements et est toujours à fond dans tout. Mais bon, il n'arrivait pas à pousser Müller sur le banc, parce que Müller enchaine les buts et les passes décisifs...

Il suffit de voir sa performance contre Dortmund, ou il marque le seul but et se venge du penalty arrêté de l'année dernière.

Et voila, aujourd'hui, il voulait montrer qu'il a sa place en tant que titulaire et qu'il est meilleur que Mûller. il a tenté beaucoup de choses mais n'a pas eu de chances dans le 1contre1 en deuxième période. Certes, il a fait un match de merde, mais je ne peux pas vous laisser dire qu'il est fini, ou que c'est un joueur de merde...

Mais bon voila, de nouveaux des joueurs qui ne connaissent rien à la Bundesliga et qui jugent un joueur sur un seul match...classique!!!

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
56 56