Rivère hausse le ton

Modififié
3 8
Pas question de se la couler douce à Nice.

Vendredi, Nice s'est incliné sur sa pelouse face à Guingamp (2-1). Une prestation qui n'a pas franchement été du goût du président niçois, Jean-Pierre Rivère. Interrogé par L'Équipe, le dirigeant a exhorté ses troupes à se ressaisir, sous peine de descendre en Ligue 2 : « Avec ce genre de prestations, nous en prenons le chemin. Mais pour moi, il est absolument hors de question, avec l'équipe que nous avons, que nous nous laissions aller sur ce chemin-là. Il faut que les joueurs prennent conscience que ce club est une institution qui fête ses 110 ans cette année, et je ne veux même pas envisager qu'on puisse en arriver là. »

Actuels 15es du championnat, les hommes de Puel n'ont qu'une marge de 5 points sur Toulouse et la zone de relégation. La saison dernière déjà, le club azuréen avait fini à la 17e place, assurant son maintien en toute fin de championnat. Un maintien qui cette année encore pourrait se jouer à la dernière journée, face à… Toulouse. De quoi motiver Rivère, qui est prêt à ne rien lâcher : « Il faut se battre comme des chiens et aller chercher le moindre point. »

En Ligue 1, la vie n'est décidément pas un long fleuve tranquille. PVL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Triple coquille dans l'article. Du coup la chute tombe à l'eau...
J'habite Nice, à 1 mn du Stade du Ray ressemblant maintenant à une zone sinistrée.

Vous avez voulu le beau Stade Allianz Riviera avec baptême contre le FC Barcelone tout en affichant un budget et un effectif de Ligue 2.

La moitié des Niçois galèrent maintenant pour traverser toute la ville pour choper un de vos bus qui met 10 plombes à arriver au stade, faisant tout le tour pour nous descendre à l'opposé de là où se situent nos places.

Le Havre a eu l'épisode Adriano, mais nous on a mieux dégusté avec le complot Ben Arfa.

On a la place qu'on mérite par rapport au scénar de cette saison je dirais. Fallait le vendre l'année dernière Cvitanich, avant que Puel le foute au placard....Putain, qui voudrait de lui maintenant... On sait pas vendre dans le Sud.
Pas d'accord, arriver à vendre au monde entier la côte d'Azur comme un endroit classe c'est digne des monochromes hors de prix de Whiteman chers à Pascal Legitimus ou encore des Takismeros de Patrick Abitbol...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Abate soutient Inzaghi
3 8