Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Rivère et l'imbroglio autour du transfert de Seri

Modififié
Les joies du mercato estival.

Normalement, le FC Barcelone et l'OGC Nice s'étaient mis d'accord cet été pour un transfert de Jean-Michaël Seri à hauteur de 40 millions d'euros, soit la clause libératoire signée sous seing privé. Finalement, le transfert a capoté, provoquant la colère de l'Ivoirien, dont le rêve est de jouer au Barça. « J'ai pété les plombs. Je suis allé dans les bureaux du club pour avoir des explications. Ils m'avaient promis une chose, et finalement, ils ont demandé plus pour moi » , s'énervait Seri lundi dernier dans les colonnes du Mundo Deportivo, déclarant que Nice avait finalement demandé dix millions de plus.

Ce dimanche soir, le président Jean-Pierre Rivère revient sur cette affaire pour Canal+ et rejette la faute sur le club catalan. « Mercredi matin (le 23 août), Julien Fournier (le directeur général de Nice) m'appelle tôt, à 9h, il me dit : "Jean-Pierre, je ne comprends pas, je viens d'avoir un appel du Barça, ils me disent qu'ils arrêtent sur Micka." L'après-midi, j'ai Josep Bartomeu, un peu gêné, qui me dit : "Jean-Pierre, c'est la première fois que ça nous arrive, nos techniciens ont décidé de ne pas faire Micka Seri. Ce n'est absolument pas un problème d'argent." Le jeudi matin, c'est confirmé définitivement, ils ne font pas Micka Seri. Et là, ça part en vrille. J'ai dit au Barça : "Vous m'avez foutu un joueur en l'air", parce qu'il avait un contrat prêt. Je me mets à la place de Micka, c'est son rêve d'aller au Barça, et du jour au lendemain, ça casse » , explique le président niçois.


C'est pas Seri-eux tout ça. KC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Le record de penaltys en Coupe du monde déjà égalé 3 il y a 4 heures Ce streaker australien va vous épater 8
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 11 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 32 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais