1. //
  2. // Copa Libertadores
  3. // Demi finale
  4. // Guaraní/River Plate (1-1)

River retrouve la finale de la Libertadores

Dix-neuf ans après, River Plate se qualifie pour la finale de la Copa Libertadores. Les hommes de Marcelo Gallardo ont éliminé Guaraní, grâce à l'avantage acquis au match aller. Le but de Lucas Alario a offert la qualification à un River pourtant malmené en seconde mi-temps.

Modififié

Guarani 1 - River Plate 1

Buts : Fernández (61e) pour Guaraní // Alario (79e) pour River Plate

« Il est temps de gagner la troisième Copa Libertadores. » Les mots appartiennent à Matías Almeyda. L'homme sait de quoi il parle. Il a soulevé la dernière Libertadores de River Plate en 1996. Sur le bord de la pelouse du stade Defensores del Chaco d'Asunción, Marcelo Gallardo, son ancien partenaire, et son désormais classique costard au logo du club ont bien préparé leur coup. Malgré l'ouverture du score à l'heure de jeu de Guaraní, les contres de River, estampille du style de jeu prôné par l'ancien joueur du Paris Saint-Germain, offrent la qualification à l'équipe de Buenos Aires. Dix-neuf ans après, River Plate retrouve la finale de la plus prestigieuse des compétitions du continent sud-américain.

Kranevitter, le métronome


Pour cette rencontre, Marcelo Gallardo a sorti le tout aussi conventionnel « doble cinco » argentin, c'est-à-dire deux milieux défensifs à l'ancienne. Contrairement au match aller, Lucho González occupe ce poste aux côtés du jeune Kranevitter. Côté paraguayen, Fernando Fernández fête son titre de la pire coiffure de l'année avec une titularisation. Les dix premières minutes sont tendues, et les chandelles pleuvent. Dans les tribunes, les supporters de River Plate semblent avoir déjà gagné leur bataille. Pourtant, ce sont bien les joueurs paraguayens qui mettent la pression lors des quinze premières minutes. Vangioni, le spécialiste des tacles assassins, commet ce qui ressemblerait à un penalty évident sur les terrains de football de l'autre côté de l'Atlantique. Mais l'arbitre de la rencontre pardonne à l'arrière gauche argentin. Discret au match aller, l'ancien Toulousain Federico Santander met rapidement en danger la défense des « Millonarios » .

Au quart d'heure de jeu, le River de Gallardo réapparaît. La pression haute du jeune Lucas Alario et le réveil de Lucho permettent au tenant du titre de la Copa Sudamericana (petite sœur de la Libertadores) de contrôler la gonfle. Au milieu de terrain, Kranevitter, le clone footballistique de Verratti, calme les ardeurs de Guaraní. En une dizaine de minutes, River Plate offre un récital offensif. D'abord grâce à un une-deux entre Sánchez et Alario, puis sur une combinaison entre Mercado et Mora, qui gâche l'occasion avec une talonnade complètement ratée. Les timides offensives de l'équipe entraînée par l'Espagnol Fernando Jubero ne réveillent pas Marcelo Barovero de sa sieste. Seul l'ailier Benítez se montre, sans le soutien de ses coéquipiers qui doivent pourtant remonter les deux buts encaissés au Monumental la semaine dernière. En face, Pity Martínez, l'homme qui a changé le cours du match aller envoie une superbe frappe enroulée au-dessus du but du gardien de Guaraní. Le moment choisi par Julian Benítez pour réveiller ses troupes. À cinq minutes de la pause, les joueurs de l'équipe paraguayenne récupèrent le contrôle de la balle et mettent enfin en danger le gardien et capitaine de River Plate. À la pause, River est toujours tranquillement qualifié pour la finale de la Copa Libertadores.

Alario offre la qualification


Au retour des vestiaires, c'est toujours le virage de River qui se fait le plus bruyant au Paraguay. Les 6000 tickets mis à la vente n'ont pas empêché près de 10 000 supporters du club du quartier de Nuñez de franchir la frontière avec le Paraguay. Des chants qui donnent des ailes à Luis González. L'ancien Marseillais tente une reprise de volée à l'entrée de la surface adverse. Comme en première mi-temps, Benítez continue de rendre fous les défenseurs de River. C'est Maidana qui sauve l'équipe argentine de l'ouverture du score des hommes de la capitale paraguayenne. À l'heure de jeu, Guaraní est récompensé de ses efforts. Après une tête sur le poteau d'un coéquipier, Fernández ouvre le score sur un centre en retrait et une hésitation de la défense de River. Quelques minutes plus tard, c'est Carlos Sánchez qui sauve son équipe sur la ligne. Marcelo Gallardo bouge alors ses pièces. La recrue Tabaré Viudez, inclus à la dernière minute dans la liste grâce au transfert de Téo Gutiérrez au Sporting Portugal, entre et va justifier l'insistance de Gallardo pour recruter l'Uruguayen qu'il a entraîné au Nacional de Montevideo. Sur un contre, Aguilar, le gardien de Guaraní évite l'égalisation de Lucas Alario, avec une superbe claquette. À vingt minutes du terme, le « Muñeco » Gallardo fait entrer Cavenaghi, qui vient de marquer un quadruplé lors de la victoire de River Plate face à l'Atlético Rafaela. L'ancien Bordelais rate le but presque synonyme de qualification sur un lob contré par le gardien. Deux minutes plus tard, Alario ne pardonne pas le marquage hésitant de la charnière de Guaraní. Le jeune attaquant récemment recruté à Colón pique parfaitement son ballon, après une superbe combinaison entre Viudez et Cavenaghi.



La fin de match est totalement décousue : malgré plusieurs contres, les hommes de Gallardo ratent les occasions de rentrer en Argentine avec une victoire. Mais l'essentiel n'est pas là. Dans les tribunes, les supporters de River sautent au son du « El que no salta abandonó » ( « Celui qui ne saute pas a abandonné » , en VF), en référence à la disqualification du rival de Boca Juniors en huitièmes de finale de la Copa Libertadores. Marcelo Gallardo peut savourer l'ovation du public de River. L'ancien joueur du Paris Saint-Germain retrouve la finale de la Copa Libertadores, sur le banc cette fois-ci. Et cela grâce au but du jeune Alario, recrue ardemment demandée par l'entraîneur argentin à sa direction, qui avant la demi-finale aller, n'avait jamais disputé de match en Copa Libertadores. Le fameux pari magique.

Par Ruben Curiel, à Buenos Aires.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


MarcelGalant Niveau : District
El que no salta abandonoooooooooo
MarcelGalant Niveau : District
Votre vine ne montre rien de la sublime passe du Flaco Viudez et de la déviation de Cavegoal. J'ai réveillé les voisins c'est sur !

https://www.youtube.com/watch?v=bjs_Arr2rmY

C'est un des plus beau moment de football de ma vie.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
C'est clair, la remise de Cavenaghi et surtout la passe de Viudez sont magnifiques ! Et la conclusion est parfaite aussi.
Barney_Stinson Niveau : CFA
Note : 2
Vamos River !
il y a 38 minutes Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 3
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8