1. //
  2. // Copa Libertadores
  3. // Finale aller
  4. // Tigres/River Plate (0-0)

River accroche les Tigres de Gignac

Malgré de nombreuses occasions, les Tigres de Gignac ont été tenus en échec par River Plate. L'équipe entraînée par Marcelo Gallardo revient en Argentine avec un bon résultat. Rendez-vous la semaine prochaine pour le match retour, au Monumental de Buenos Aires.

Modififié
701 17

Tigres 0-0 River Plate


Une finale historique. River n'a pas atteint ce stade de la mythique compétition depuis dix-neuf ans. Marcelo Gallardo y était. Sur le banc déjà, mais en tant que joueur aussi. Le « Muñeco » a remporté la dernière Libertadores du club du quartier de Nuñez à Buenos Aires, en 1996, contre l'América de Cali. À l'époque, Lucho González, sur le banc au début de la rencontre, n'était qu'un gamin de quinze ans. Cavenaghi, qui reste sur une série de cinq buts en deux matchs, était encore loin d'être l'idole de retour au club après la descente en seconde division. De leur coté, les Tigres de Gignac disputent leur première finale de Copa Libertadores. Au terme des quatre-vingt-dix minutes, les deux équipes se quittent sur un match nul, sans relief. Mais le retour au Monumental promet d'être explosif.

Gignac discret, River aussi


Les deux équipes ont aligné des compositions alternatives ce week-end en championnat. Tigres a perdu (0-1) contre Toluca lors de la première journée du championnat mexicain, et River s'est imposé (3-1) contre Colón, avec le premier but de Tabaré Viudez sous les couleurs blanche et rouge. Dès le début de la rencontre, Vangioni confirme sa réputation, avec un tacle par derrière sur Damn, qui lui vaut un carton jaune. River se procure les premières occasions malgré la pression des Mexicains. Les dix minutes d'observation passent, la superbe ambiance du Volcán ne paraît pas inquiéter les hommes de Gallardo. Sur un corner de Viudez, Funes Mori et Mercado manquent d'ouvrir le score. Au quart d'heure de jeu, Gignac s'embrouille avec toute la défense de River. L'arbitre paraguayen garde son carton dans la poche malgré les provocations de l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille. Sur un centre contré d'Arévalo Ríos, Marcelo Barovero, le gardien et capitaine de River Plate, est sauvé par sa barre transversale. Tigres met les griffes sur le ballon et la pression s'accentue. Barovero arrête une tête de Sóbis, seul aux six-mètres. Quelques minutes plus tard, Gignac envoie son premier enroulé au-dessus du but du maigre gardien des Millonarios.

À la vingt-cinquième minute de la rencontre, l'arbitre siffle la fameuse pause fraîcheur, sous les 35 degrés de Nuevo León, sans préciser ce qu'il y a dans les bouteilles mexicaines. Face à la domination des Tigres, Viudez est le seul joueur de River à sortir la tête de l'eau. Dix minutes plus tard, Guzmán évite l'ouverture du score, après une superbe offrande de Carlos Sánchez façon quarterback NFL. Dominé par la charnière centrale de River Plate, Gignac est plutôt discret. APG provoque une faute de Mercado, qui reçoit un carton jaune le privant du match retour au Monumental. Malin, le Dédé. Solide, aussi. L'arbitre de la rencontre siffle la mi-temps. Pas de quoi s'enflammer à l'Estadio Universitario. Seuls le sombrero de Viudez et la Madjer de Gignac viennent rompre la monotonie d'une rencontre particulièrement tendue.




Une deuxième mi-temps soporifique


Au retour des vestiaires, Gallardo bouge ses pièces et tente un coup tactique. Martínez remplace Viudez, et Bertolo entre en jeu à la place de Mora, invisible lors de la première mi-temps. Les deux Uruguayens semblent blessés, et s'installent sur le banc avec de la glace sur la cuisse. Des changements qui bénéficient à River Plate, qui s'installe dans la moitié de terrain de Tigres. Le moment choisi par le public mexicain pour augmenter les décibels. Pourtant, sur le terrain, le match est tout aussi calme. Arévalo Ríos, meilleur joueur de la rencontre, sort à vingt minutes du terme. Marcelo Gallardo est alors expulsé pour des protestations constantes. Seul Juninho (un autre, hein) s'offre une petite occasion sur un coup franc lointain. Malgré l'entrée de Lucho González, cette demi-finale aller veut absolument se terminer sur un score vierge.

Sauf qu'à cinq minutes de la fin du match, Vangioni sauve River Plate face au bien nommé Damn, qui vendange donc la dernière chance d'offrir une victoire historique à ses supporters mexicains, déchaînés pendant 90 minutes. En vain. C'est le troisième match nul entre Tigres et River Plate lors de cette Copa Libertadores. Rendez-vous la semaine prochaine en Argentine, au Monumental de Buenos Aires, pour en savoir un peu plus sur ce que le langage universel a choisi d'appeler « la folie » .

Par Ruben Curiel, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PedroMiguel Niveau : DHR
Si Gignac plante le but de la victoire au Monumental...
floyd pink Niveau : CFA
Match assez intense et agréable quand même. Dédé s'est bien battu à réussi quelques trucs mais en a raté aussi pas mal.
Arbitrage clairement en faveur des Tigres.
Message posté par floyd pink
Match assez intense et agréable quand même. Dédé s'est bien battu à réussi quelques trucs mais en a raté aussi pas mal.
Arbitrage clairement en faveur des Tigres.


Je t'ai mis un plus un accidentel, avec la fatigue mon doigt a ripé sur répondre...le match n'avait rien d'agréable, une vraie purge très peu d'occasions, Tigres balançait constamement sur un Gignac qui, malgré quelques belles déviations et beaucoup d'activité, se faisait manger par la charnière impressionante de River , en particulier Maidana.

Et j'ai trouvé l'arbitre très bon, certes il a beaucoup sifflé, mais la partie était hachée comme jamais, peu d'enchainements des deux côtés et encore moins d'occasions.
Ahmed-Gooner Niveau : National
Est-ce qu'un fan de River peut expliquer pourquoi Gallardo préfère Fuens Mori à Alvarez Balanta ? est-ce qu'il est vraiment meilleur ?

Et qu'en est-il des jeunes du club (Druissi, Mammana, T.Martinez, Kranevitter, Battalla...) ?
Message posté par Ahmed-Gooner
Est-ce qu'un fan de River peut expliquer pourquoi Gallardo préfère Fuens Mori à Alvarez Balanta ? est-ce qu'il est vraiment meilleur ?

Et qu'en est-il des jeunes du club (Druissi, Mammana, T.Martinez, Kranevitter, Battalla...) ?


Peut-être parce que c'est la vraie vie et pas une partie de Football Manager ?

A vrai dire j'en sais rien du tout, je ne suis pas les championnats Amsud ;)
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
putain le controle raté de gignac à la 26è, çà craint.
motherfucker Niveau : CFA
Note : 1
bon je fais mon coming out, c'était mon premier match de libertadores.

je me suis endormi à la fin de la première mi-temps, c'était plus possible.
Si on jugeait les compétitions sur leurs finales, la LDC aurait pas souvent bonne presse non plus. Personne veut faire d'erreur et l'engagement est maximal, ça donne souvent des purges et des fautes à tire-larigot.

River va faire le boulot au monumental, c'est sur!
"Gignac s'embrouille avec toute la défense de River. L'arbitre paraguayen garde son carton dans la poche malgré les provocations de l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille"

Mouais, il se mange un coup de pied de Maidana quand même :p

Ce même Maidana qui a été monstrueux d'ailleurs. Ca jouait pas mal côté Tigres, mais y a rien eu à faire face à cette défense !

Un peu dessus par River d'ailleurs, parce qu'ils ont rien montré devant... vivement le match retour !
MarcelGalant Niveau : District
Qu'es-ce que c'est bon !

Plus qu'un but et on y est.
MarcelGalant Niveau : District
@Ahmed-Gooner,
Ola Ahmed, concernant Balanta il a perdu sa place de titulaire au profit de Funes Mori pendant la période du mercato hivernal, il arrivait d'ailleurs même que Funes Mori joue latéral gauche en 2014. Balanta était en instance de départ ( Italie ) mais cela ne s'est finalement pas fait, il faut aussi dire qu'il se blesses trop souvent. Il y a une forte densité d'excellents défenseurs centraux chez les Millonario : Maidana, Funes Mori, Balanta, Mammana, Pezzella .

Pour les jeunes pousses du club, le "meilleur" est ( pour moi ) Mammana , même si Kranevitter a également un très bel avenir. D'ailleurs Mammana va jouer le match retour au poste de latéral droit car Mercado sera suspendu ( salop de gitan ) . Driussi a fait un tabac dans les catégories jeunes, mais a du mal à confirmer à l'étage supérieur, il lui faudra peut-être encore un peu de temps ( grosse concurrence aussi ). En ce qui concerne El Pity Martinez , je suis dans le flou total, parfois il me fait lever mes fesses de mon fauteuil, mais parfois si je pouvais je lui mettrais des claques pour qu'il lache son ballon + vite.

J'aime ce club donc je ne sais pas si je suis entièrement objectif ..
MarcelGalant Niveau : District
il se blesse*

désolé pour la coquille et la faute d'ortho' , ne me tombez pas dessus svp sofootien ^^
MarcelGalant Niveau : District
Cette nuit les marseillais ont découvert que Vangioni joue latéral gauche (haha), et que dire de ceux qui s'attendaient à voir un match de Divas Made In Europa ... C'est l'Amsud les copains !!!!

Dédé Gignac, si tu me lis, arrête de nous faire passer (nous les français) pour des provocateurs grossiers. El Rey se comportait 10 fois mieux...

Et que dire de l'expulsion de la Poupée... à ce propos, un entraineur expulsé est-il suspendu pour le retour? Je me pose la question concernant ce point du réglement. Si quelqu'un pouvait m'éclairer.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Ce qui est dingue c'est que cette équipe Mexicaine sans Aquino, ça ne vaut rien. Des tigres de papier....
Pour repondre a MarcelGalant, oui Gallardo sera suspendu, enfin c'est ce qu'avait l'air de dire les commentateurs du match sur Fox Sports Mexico. Et totalement d'accord avec toi pour APG, il est competement sorti de son match a cause de petites provocations de rien du tout. Et puis bon, les longs ballons devant je crois pas que c'etait la meilleur tactique a adopter pour Tigres, encore moins avec un Arevalo en feu (le seul joueur potable hier selon moi cote Tigres).

Sinon, il manquait vraiment Aquino et sa capacite a faire la difference en un contre un. Damian Alvarez hier ne s'est reveille qu'a 10 minutes de la fin. Et decu par Damm, putain de bon joueur a Pachuca, et la, 1 bon match de 3. Qu'il prenne quelques kilos lui ferait pas de mal.

En gros, une purge hier soir, avec beaucoup de dechets techniques.

Dsl pour les accents, clavier en bois...
MarcelGalant Niveau : District
J'ai un gros coup de gueule à passer contre nos chèrs médias français : le journal papier L'Equipe qui n'a pas écrit un seul article hier concernant cette Libertadores, MaChaineSport qui a pris l'antenne à 2H57 pour un match qui commençait à 3H00, Sofoot qui préfère écrire sur le zgueg de Osvaldo au lieu de parler football etc etc etc

Et si on s'ouvrait un peu ?

( oui je sais, j'aime me plaindre, je ne suis pas français pour rien! )
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
701 17