Rivaldo, clap de fin pour un génie ignoré

Il est sans doute le grand joueur le plus sous-coté de l'histoire. Toujours à l'ombre de Ronaldo, Romário, Ronaldinho ou Kaká, Rivaldo a été pendant longtemps le vilain petit canard du football brésilien. Portrait d'un talent incompris.

Modififié
Voilà, c'est fini. Rivaldo a annoncé sur son compte Instagram la fin d'une carrière où il aura bourlingué en Espagne, en Grèce, en Ouzbékistan, mais aussi en Angola. Actuellement président du club de Mogi-mirim, le Brésilien a profité de ses derniers moments de footballeur professionnel pour partager le même vestiaire que son fils Rivaldinho. À 41 ans et malgré un genou en bouillie, Rivaldo se retire avec le sourire et la satisfaction du mec qui sait qu'il revient de loin. De très, très loin. « J'ai construit ma carrière sur un miracle, en sortant (du club) Paulista, sans aucun recours financier, sans agent, et avec les seuls encouragements de ma famille, désabusé par les médecins et les entraîneurs… J'ai vu un rêve devenir réalité.  » Le rêve de Rivaldo à pris forme dans l'adversité.

Élevé à l'ombre d'une favela de Paulista « où il est difficile de rêver » , le jeune Rivaldo a longtemps dû lutter pour sa propre survie. Issu d'une famille pauvre, le jeune Brésilien souffre de malnutrition et perd même quelques chicots à cause de cela. Pour subvenir aux besoins de sa famille, Rivaldo sèche même les cours. Une nécessité plus qu'un choix qui le conduit à laver des voitures dans des parkings ou vendre des babioles dans les plages du coin. Quand il ne passe pas son temps à essayer de se faire quelques reals, Rivaldo tente de séduire les clubs du coin. Problème : les clubs n'ont pas assez d'argent pour miser sur un ado avec des jambes arquées qui ne mange pas à sa faim. Au final, Rivaldo arrive pourtant à convaincre le club de Santa Cruz FC de lui donner une chance. Le rêve est en marche. Pas bien longtemps : son père meurt écrasé sous les roues d'un camion avant même qu'il ait eu le temps de lui annoncer la nouvelle. Rivaldo encaisse, mais ne s'effondre pas. Pour s'économiser le trajet en bus, il parcoure à pied les 15 kilomètres qui séparent sa favela du terrain d'entraînement. Ça ne fait pas de lui un crack pour autant. Malgré cela, Mogi-Mirim, le club dont il est aujourd'hui président, lui offre un contrat et un salaire qui lui permet de nourrir les siens et de se consacrer pleinement au football. Rivaldo commence à se faire remarquer, notamment par les Corinthians. L'expérience au Timão sera brève. Son coach de l'époque, un maître tacticien du nom de Mario Sergio, veut l'obliger à défendre plutôt qu'à attaquer.

Pas prophète en son pays

Pas en droit d'espérer s'envoler pour les États-Unis et la World Cup 94, Rivaldo signe au Palmeiras, alors détenu par la Parmalat. Aux cotés de Roberto Carlos, Cesar Sampaio, Mazinho, Zinho, Edmundo et Flávio Conceição, il s'éclate. Palmeiras, alors entraîné par Vanderlei Luxemburgo, défonce tous les records historiques du football brésilien. Au contraire de Romário, Ronaldo et Bebeto, Rivaldo ne fait pas l'unanimité. Zagallo décide pourtant de le convoquer pour disputer les JO d'Atlanta, malgré une opinion publique qui réclame la reconstitution du duo Bebeto-Romário. « O Baixinho  » reste au pays et le Brésil s'écroule en demi-finale de la compétition contre le Nigeria. Les Africains l'emportent avec le but en or suite à une perte de balle de... Rivaldo. Pointé du doigt pour son erreur tel un David Ginola version novembre 93, il décide de rebondir à La Corogne pour oublier le traitement injuste de ses compatriotes. Comme tant d'autres avant lui, Rivaldo n'est pas prophète en son pays. Et ne le sera jamais.

En Galice, le Brésilien ambiance «  la Liga de las Estrellas » à coups de feintes et de missiles du gauche. Soucieux de remplacer Ronaldo parti à l'Inter, le Barça rachète Rivaldo au Depor une heure avant la fin du mercato. Le Brésilien ne tarde pas à s'imposer avec les Blaugrana. Après le départ de Ronaldo et de Figo, Rivaldo devient le crack officiel du club et l'idole du Camp Nou. Pour la première fois de sa vie, il est populaire. Malgré ses engueulades avec Van Gaal et le faible niveau de l'équipe d'alors, Rivaldo décide de repousser toutes les offres mirobolantes qui lui parviennent. Sur le terrain, le garçon oublie souvent de faire des passes, mais efface tout avec des coups de génie. Son talent est tel qu'il n'a pas besoin de remporter de Coupe d'Europe pour obtenir le Ballon d'or en 99.

Vidéo
Une fin de carrière de routard

L'homme a beau être élu meilleur joueur du monde et champion du monde en 2002, tout le monde s'en fiche ou presque. Le public et les marques lui préfèrent des types comme Ronaldo, Denilson ou Roberto Carlos. Plus marrants, plus vendeurs. L'influence du crack Rivaldo ne dépassera jamais le terrain de jeu. C'est là le grand malheur de sa carrière. Absent des pubs qui louent le joga bonito et peu ami de la presse, Rivaldo ne comprend pas l'importance du marketing. Il n'est pas du genre à sourire sur ordonnance pour les besoins d'une pub et n'a aucune envie de jouer l'homme sandwich. Pendant longtemps, il effacera d'ailleurs à coups de feutre noir les marques de ses crampons. Rivaldo ne tire pas profit de son incroyable talent sur le terrain. Le Barça, qu'il sauve à plusieurs reprises, finit par le céder pour une bouchée de pain au Milan AC. Un départ qu'une partie des socios ne regrettera même pas. À 31 ans, le Ballon d'or 99 était déjà fini en arrivant au Milan AC. Lui qui avait l'habitude de résoudre les matchs à lui tout seul n'a plus les jambes nécessaires pour s'extirper des défenseurs italiens. Pire, il s'embourbe dans le sudoku tactique de son coach Ancelotti, qui lui préfère un Kaká tout beau, tout jeune, tout souriant et tout parfumé.

C'est dans les enfers grecs, ouzbeks et angolais que Rivaldo se sera vraiment senti adulé voire même respecté. Le soliste magnifique qui n'avait rien compris au foot-business a cachetonné son talent jusqu'à bout de souffle. Sans s'en rendre compte, le Brésil vient encore de perdre un de ses cracks. Un type qui n'hésite pas à cracher sur la prochaine Coupe du monde et à critiquer la FIFA et les priorités du gouvernement brésilien. Un type qui, au contraire de Pelé ou Ronaldo, ne défend pas l'indéfendable. Un type qui n'oublie pas d'où il vient, ni ses principes… Bref. Un type qui va vraiment nous manquer.

Par Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Orso94210 Niveau : CFA
Perso parmi les persos, Robben à côté, c'était Verratti. Mais quel génie...
"Pour s’économiser le trajet en bus, il parcoure les 15 kilomètres qui séparent sa favela du terrain d’entraînement"

Oui, mais comment?

"un ado avec des jambes arquées qui ne mangent pas à sa faim."
http://www.bescherelle.com/
un article sur Rivaldo sans une vidéo du retourné?
bravo jeunes gens
ya plus de bonhomme comme lui... rivaldo avc sa gueule sêché était un énorme joueur!!
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par le JT
un article sur Rivaldo sans une vidéo du retourné?
bravo jeunes gens


J'y avais laissé mes cordes vocales.
I_Love_nuggets Niveau : Loisir
Pour un mec oublié, il a quand même un ballon d'or!
Le premier souvenir que j'ai de lui : http://www.youtube.com/watch?v=MyndF-k338w

Je l'ai pas vu jouer des masses, à l'époque j'étais enfant, mais je trouve cette action tellement classe. Et cette attaque Rivaldo-Ronaldo quoi...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Merci O Baixinho ! Quel dommage qu'il ait pas pu décrocher une Champions ! Chaque fois que je vois le maillot du centenaire je pense à ce monument du Joga Bonito.

Putain cette frappe du pied gauche qu'on a tous tenté de refaire dans une cour de récré avec des ballons en mousse ^^
Quel magnifique joueur il fut...
DanielToscanSéplanté Niveau : Loisir
"un ado avec des jambes arquées qui ne mangent pas à sa faim."

C'est vrai que....

http://img01.mundodeportivo.com/2013/07 … 00_396.jpg
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par Inzaghi
"Pour s’économiser le trajet en bus, il parcoure les 15 kilomètres qui séparent sa favela du terrain d’entraînement"

Oui, mais comment?

"un ado avec des jambes arquées qui ne mangent pas à sa faim."
http://www.bescherelle.com/


C'est une métaphore http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taphore, l'accord de conjugaison se fait avec "ses jambes".
jean-registre Niveau : CFA2
"Le plus grand joueur le plus sous-côté de l'histoire"
Le mec a eu un ballon d'or et fut l'une des stars de la coupe du monde 2002. Je crois pas qu'il était sous-côté -__-.
Par contre Pedro :( ...
Mattnirrep Niveau : CFA2
Message posté par Inzaghi
"Pour s’économiser le trajet en bus, il parcoure les 15 kilomètres qui séparent sa favela du terrain d’entraînement"

Oui, mais comment?

"un ado avec des jambes arquées qui ne mangent pas à sa faim."
http://www.bescherelle.com/


J'ai pas compris ton commentaire. Si c'est pour "parcourt" et pas "parcoure" ok.
Mais dans ce cas je ne comprends pas le "oui mais comment"... Parce que la réponse
c'est: avec ses jambes arquées. (tu peux quand même marcher même si tu ne "mange" pas à ta faim...)
Message posté par LaPaillade91


C'est une métaphore http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taphore, l'accord de conjugaison se fait avec "ses jambes".









bah si c'etait le cas on aurait "ses jambes qui ne mangent pas a LEUR faim"
metaphore c;est bien, etre consistent, c'est mieux
Mattnirrep Niveau : CFA2
Message posté par Mattnirrep


J'ai pas compris ton commentaire. Si c'est pour "parcourt" et pas "parcoure" ok.
Mais dans ce cas je ne comprends pas le "oui mais comment"... Parce que la réponse
c'est: avec ses jambes arquées. (tu peux quand même marcher même si tu ne "mange" pas à ta faim...)


manges
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par le JT


bah si c'etait le cas on aurait "ses jambes qui ne mangent pas a LEUR faim"
metaphore c;est bien, etre consistent, c'est mieux


Bien vu.

Etre consistAnt , c'est mieux quand on veut jouer au plus malin (ce qui n'était pas du tout mon but)
Message posté par el peruano loco
Merci O Baixinho ! Quel dommage qu'il ait pas pu décrocher une Champions ! Chaque fois que je vois le maillot du centenaire je pense à ce monument du Joga Bonito.

Putain cette frappe du pied gauche qu'on a tous tenté de refaire dans une cour de récré avec des ballons en mousse ^^


"O Baixinho" c'est Romario.
Ca devient fatigant les contributeurs qui ne viennent commenter que pour critiquer les fautes d'ortographes des articles, y'a quand même mieux à dire...

Sinon, article plutot sympa, je l'avais découvert à la coupe du monde 98 (la triplette ronaldo-rivaldo-bebeto, elle faisait des dégats), je me souviens parfaitement de son but contre le Danemark en quart, une frappe croisée ras de terre surpuissante. Et il court tranquillement vers le public en embrassant son alliance à plusieurs reprises. Classe
Ca devient fatigant les contributeurs qui ne viennent commenter que pour critiquer les fautes d'ortographes des articles, y'a quand même mieux à dire...

Sinon, article plutot sympa, je l'avais découvert à la coupe du monde 98 (la triplette ronaldo-rivaldo-bebeto, elle faisait des dégats), je me souviens parfaitement de son but contre le Danemark en quart, une frappe croisée ras de terre surpuissante. Et il court tranquillement vers le public en embrassant son alliance à plusieurs reprises. Classe
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2
dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23
À lire ensuite
Paris, c'est tellement 70