1. //
  2. // Équipe de France Espoirs
  3. // Interview

Ripoll : « On n’a pas de temps à perdre »

Sylvain Ripoll, 45 ans, est le nouveau sélectionneur des Bleuets. Là où ses prédécesseurs issus de la DNT ont échoué (Erick Mombaerts, Willy Sagnol, Pierre Mankowski), l’ancien adjoint de Christian Gourcuff a pour mission de ramener enfin l’équipe de France espoirs en phase finale d’un Euro. Objectif Italie/Saint-Marin 2019.

Modififié
Vos débuts à la tête des Espoirs se sont soldés par deux victoires : 3-0 en l’Albanie et 3-1 contre le Cameroun. Concernant le contenu, vous en tirez quel bilan ?
Je suis satisfait de l’investissement, des attitudes globales. Après, c’est toujours une bonne habitude, même sur des amicaux, de gagner des matchs. On a beaucoup de choses à améliorer pour être plus compétitifs par la suite : que ce soit sur le plan de l’organisation défensive comme du jeu que l’on veut mettre en place. Moi, je vais être dans la recherche de joueurs qui ont faim, qui souhaitent donner une coloration encore supérieure à leur carrière. Leur vie en club est importante, capitale, mais tout sauf incompatible avec une aventure chez les espoirs.

Vous étiez sans poste depuis le mois d’octobre, lorsque le FC Lorient vous a licencié. Il vous tardait de relever un challenge ?
Forcément. L’épisode de Lorient a été difficile à vivre. Il a demandé un petit peu de temps, et je pense qu’il faut se laisser ce temps-là. Après, très vite, j’ai senti que j’avais repris toute l’énergie nécessaire pour repartir sur un nouveau challenge. Et l’équipe de France espoirs est un formidable challenge à relever. Je suis très enthousiaste à l’idée de le réussir.

Qu’est-ce qui vous a particulièrement motivé à prendre les rênes de la sélection espoirs ?
Ce qui m’a motivé, c’est d’abord ce que ça représente. Je suis d’une génération pour laquelle ça représente beaucoup. C’est l’équipe juste en dessous des A, donc on parle quand même de très, très haut niveau.
« On est obligés d’avoir des joueurs qui sont tout de suite disponibles et très déterminés à être efficaces parce qu’on n’a pas de temps à perdre. »
C’est aussi une autre facette du métier d’entraîneur qui attise ma curiosité. Quand vous êtes entraîneur de club, vous avez un groupe d’une trentaine de joueurs. Normalement, vous les avez tous les jours, pendant un an. Là, ce sont des regroupements tous les mois ou tous les deux mois. La cadence diffère, donc il faut synthétiser son travail et être très précis. On est obligés d’avoir des joueurs qui sont tout de suite disponibles et très déterminés à être efficaces parce qu’on n’a pas de temps à perdre. Je veux très vite qu’ils comprennent que j’ai besoin de gens disponibles, qui se mettent au service de l’équipe de France espoirs.

Au départ, comment s’est passée la rencontre avec le groupe ?
Dans un premier rassemblement, il y a un parfum d’observation, et c’est normal. L’observation pour découvrir un nouveau staff dans ses grandes largeurs. Mais j’ai trouvé qu’ils étaient investis et désireux d’envoyer des messages positifs.


Quel est votre projet de jeu pour les Bleuets ?
L’idée, c’est d’avoir une équipe dure à bouger sur le plan défensif, et après sur le plan offensif, il faut que l’on ait un jeu collectif – avec des connexions, faire les choses ensemble – qui permette de mettre sur orbite les qualités individuelles des joueurs.

Est-ce que les nouvelles générations de footballeurs ont des attentes particulières par rapport à leurs aînés ?
Il y a forcément des codes de vie qui ont changé. Moi, ce que je sais, c’est que c’est un nouveau cycle. De par la limite d’âge, 80% de l’effectif a changé. On part sur une nouvelle génération. À eux d’écrire leur histoire.

Vous allez prendre le relais à la tête de la génération 1997-1998, où l’on retrouve les vainqueurs de l’Euro U19 2016 : Amine Harit, Lucas Tousart, Ludovic Blas...
Oui, il y aura dans le vivier des espoirs de cette génération qui a gagné l’Euro et qui malheureusement a été éliminée par l’Italie lors de la Coupe du monde U20 en Corée du Sud (en huitième de finale, ndlr). Quand on est champions d’Europe, ce n’est jamais par hasard, c’est que le travail a été bien fait.

L’équipe de France espoirs n’a plus atteint une phase finale de l’Euro depuis 2006, et il faut remonter à 1996 pour les JO. Qu’est-ce que vous inspire une telle série pour un pays avec un tel vivier comme la France ?
Ce n’est pas normal. Quand on voit les joueurs qui composent les listes, on sent que quelque chose n’a pas fonctionné. Ils n’ont peut-être pas su se mettre les uns au service des autres, par rapport à d’autres nations.


Ça vous a trotté dans l’esprit quand on vous a sollicité ?
Non, mais en revanche, cela m’a interloqué.
« Il y a une anomalie dans le fait que l’équipe de France ne se soit pas qualifiée pour une compétition durant autant de temps. »
Il y a une anomalie dans le fait que l’équipe de France ne se soit pas qualifiée pour une compétition durant autant de temps. Maintenant, les Espoirs jouent dans leur club plus tôt, ont des statuts dans leur club plus tôt... Forcément, la difficulté, c’est qu’ils comprennent qu’ils doivent se fédérer autour d’une aventure espoirs qui peut leur apporter bien plus que ce qu'ils ne se laissent imaginer.

Vous ressentez une attente due à tous ces échecs ?
Il y a une attente, c’est évident. Ça engendrera, je le souhaite, une petite pression positive.

Quel est votre programme jusqu’au premier match des éliminatoires de l’Euro 2019 (la réception du Kazakhstan, le 5 septembre) ?
D’abord, moi, j’ai besoin de structurer les choses, comme j’ai pris cette responsabilité il y a quinze jours (l’entretien s’est déroulé vendredi 9 juin, ndlr). De continuer à rencontrer les gens qui composent la Fédération, la DTN, pour bien connaître l’environnement où je me situe. Après, très vite, il va y avoir la reprise des clubs, les matchs amicaux à superviser, des contacts à renforcer. Je souhaite avoir un contact très proche avec les clubs parce que ce sont eux qui ont les joueurs au quotidien et qu’on a un intérêt commun à ce qu’il y ait une bonne relation.

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pourquoi les tocards se succèdent-ils pour entraîner l'équipe de France espoir ?
FourFourTwo Niveau : Loisir
Si seulement ça s'arrêtait aux espoirs !
Domenech, Santini et dans un degré moindre Lemerre (cette coupe du monde 2002, mon dieu), avant leur intronisation à la tête de l'EDF n'était vraiment pas des foudres de guerre au palmarès impressionnant !
C'est le fameux syndrome jacobin de l'administration centrale qui s'aime beaucoup et qui ne met en avant que ses membres.
2 réponses à ce commentaire.
"Quel est votre projet de jeu pour les Bleuets ?
L’idée, c’est d’avoir une équipe dure à bouger sur le plan défensif, et après sur le plan offensif, il faut que l’on ait un jeu collectif – avec des connexions, faire les choses ensemble – qui permette de mettre sur orbite les qualités individuelles des joueurs."

Je sais que c'est dur en tant que journaliste, dans le feu de l'action, mais une relance aurait vraiment été bienvenue vu le caractère vomitif de cette réponse.
"Etre solide et bien en place" devrait être l'épitaphe des coachs moyens français.
1 réponse à ce commentaire.
Pas mal de réactions de ma part aux différents commentaires:

Qu'est ce que Ripoll a d'un tocard?

Quel coach ayant une belle côte a pour ambition d'être sélectionneur d'une sélection espoir?

Quelle sélection espoir dispose d'un coach trouvant grâce à vos yeux?
Si vous en trouvez un: sur quels critères tangibles ce dernier mérite-t-il de ne pas être qualifié de tocard, autre que de l'appréciation strictement personelle à grands coups de "il a l'air bien" basé sur du rien?

Quel coach au monde souhaite que son équipe soit facile à bouger défensivement?

Quelle sélection de jeune, mecs qui vont se voir tous les deux mois sur 2 ans, grand maximum, repose sur le collectif et un jeu huilé plus que sur les éclairs de ses meilleures individualités?
A ceux qui répondront "l'Espagne", sans trop savoir pourquoi, c'est faux.

Regardez les compets de jeunes, c'est toujours une réalité: toutes les sélections, à ces âges, reposent sur leurs individualités.

Parce que les écarts d'individualités sont très importantes dans les catégories de jeunes.
Exemple pour mettre fin aux mythes: les matchs des équipes de jeunes du Barça. La règle pour marquer un but c'est l'exploit individuel bien plus que l'action construite.

Sinon, regarder nos dernières sélections de jeunes ayant gagné quelque chose (merci Jean-Kévin).

Bref...
Concernant mon commentaire, mon souci n'est pas qu'il veuille une équipe dure à bouger défensivement. C'est la suite de sa phrase qui me gêne. Je n'ai rien contre Ripoll mais ce qu'il dit semble indiquer, pour moi, une conception lacunaire de l'organisation offensive du jeu.
Hello Tibja

Je comprends ton point, mais si tu lis l'intégralité de mon pavé (courage!), j'amène surtout une question:

Sa phrase traduit elle:
- Une "conception lacunaire de l'organisation offensive du jeu" ?
- Ou bien une analyse froide de la réalité du football de sélection jeunes dans laquelle la capacité de "mise en orbite des individualités" est de loin ce qui fait le plus de différences ?

De mon observation du football des sélections de jeunes, la seconde hypothèse est assez probable. Qu'on aime ou pas.
Sans parler de collectif à la Barça version Guardiola, je pense qu'il faut être très exigeant sur ce point en sélections jeunes, quitte à sacrifier un peu les résultats. Être champions du monde Espoirs c'est bien mais inculquer aux Espoirs l'importance du travail sur le collectif, dans sa dimension offensive, en sélection me paraît plus important et pas contradictoire dans l'absolu avec l'envie de trophées.

Je ne dis pas d'ailleurs que Ripoll est mauvais là-dessus, simplement que sa réponse me laisse une mauvaise impression de ce côté-là. Si dès les équipes jeunes les sélectionnés prennent l'habitude de travailler leur jeu offensif en s'appuyant essentiellement sur les individualité, ils vont apprendre à faire ça. Une fois en EdF, ils le referont. Pas sûr que ça nous rapporte des coupes.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
@Phil

Si je ne connais pas un coach, mon avis commence à se faire quand je le lis/entends parler de foot, de jeu.

Il est clair que Ripoll n'a aucune idée concrète à mettre en place à ce sujet, il se contente de réciter ses cours du soir.

Pour les catégories de jeunes, il est vrai que l'écart individuel crée les différences, mais cela n'empêche pas d'avoir un projet technique, de jeu, d'intelligence, de mouvement, appliqué à tous les joueurs du squad.
Ce qui permet, quand les jeunes passent en A, d'avoir des principes de jeu, des qualités, exportables au haut-niveau, et ne pas miser sur l'avance générationnelle qui n'existe plus.

Cette nomination pues le réseau, l'aristocratie footballistique, les certitudes déjà invalidées et l'arrogance de ne jamais se remettre en question, quand pourtant, le résultat est toujours le même...
Pour un M'Bappe, combien de Bakambu, Tafer, et autre N'Tep?
4 réponses à ce commentaire.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Il a un air de Luis Enrique.
Sans la MSN, ca va être compliqué pour lui.
il y a 27 minutes Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 2
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 53 Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35 Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51