1. // Mondial 2014
  2. // Barrages
  3. // Liste des Bleus contre l'Ukraine

Rio Mavuba, l'éternel retour

Redevenu le patron à Lille, Rio Mavuba pourrait faire son retour dans la liste que dévoilera cet après-midi Didier Deschamps. Un retour qui signifierait beaucoup pour un joueur que le sélectionneur tricolore avait placé dans son onze type à sa prise de pouvoir avant que diverses blessures ne viennent perturber une histoire déjà compliquée avec les Bleus.

Modififié
0 16
La relation qui lie Rio Mavuba à l'équipe de France ressemble avant tout à un mauvais soap. Ces histoires d'amour qui s'écrivent en pointillés pendant des années, qui débutent parfois sans réellement durer, qui se mettent en stand-by souvent sans réellement s'achever. La faute à pas de chance, la faute à un mauvais timing, la faute à un destin capricieux. Lancé dans le grand bain trop tôt par Raymond Domenech contre l'Irlande un soir de septembre 2004 puis blessé l'année passée alors qu'il était un potentiel homme de base du système Deschamps, Rio Mavuba a passé des années à voir le train bleu passer devant lui sans s'arrêter. Il se bat désormais contre le temps pour ne pas en rester là, bloqué à neuf petites sélections. Avec le Brésil en arrière-plan et dans un coin de la tête. Un rêve aux allures d'apothéose pour tout oublier, tout exorciser : les blessures à répétition, les doutes, cette dernière saison douloureuse avec le LOSC et ses mauvais souvenirs avec les Bleus. Titularisé pour la dernière fois contre la Biélorussie le 11 septembre 2012, dans le groupe mais pas entré en jeu contre la Belgique, pas appelé lors des dernières rencontres, Rio Mavuba est l'une des bonnes raisons (la seule?) de garder un œil attentif sur la sélection de Didier Deschamps.

Le chien de garde

Le lendemain de la victoire probante contre l'AS Monaco, c'est René Girard qui a vendu la mèche en premier sur RTL : « C'est un Mavuba sélectionnable. Ça fait trois ou quatre matchs qu'il nous fait où il est excellent. Il est revenu après une longue blessure, il a retrouvé son rayonnement et sur le but, il fait une course de 80 mètres avant d'avoir la lucidité de faire une super passe. » Difficile de lui donner tort. Patron d'un LOSC sur le retour, devant la défense ou à la passe décisive comme dimanche dernier sur le second but de Nolan Roux, Rio Mavuba a retrouvé son leadership par la parole et par les actes, après une année de galère marquée par deux lésions du ménisque, en octobre et en janvier. Un profil de taulier, de chien de garde devant la défense qui à 29 ans, n'est pas sans rappeler celui de Didier Deschamps. René Girard le rappelle : « Il y a beaucoup de bon joueurs en équipe de France, mais aussi beaucoup de jeunes. Rio a l'expérience, il peut apporter ses qualités dans la conservation du ballon, son jeu long et son jeu court. Quand il joue comme en ce moment, il n'a pas beaucoup de concurrence sur le marché. »

Pas le prototype du match winner

Sur le marché de la Ligue 1, sans aucun doute. En équipe de France, l'effet de la déclaration perd en partie de son efficacité. Paul Pogba et Blaise Matuidi seront difficile à aller chercher en ce moment dans le rôle des deux défensifs derrière Valbuena (ou Nasri) en bas du losange. Dans la short list des milieux, Yohan Cabaye apporte autre chose, à savoir : du jeu vers l'avant, du jeu long, des coups de pied arrêtés. Moussa Sissoko est apprécié par Deschamps pour son profil de marathonien costaud et box-to-box, au milieu ou à droite, alors qu'Étienne Capoue est toujours blessé. Vous l'aurez compris : la liste est longue. Or Rio Mavuba n'est pas un joueur d'impact, un match winner capable d'apporter sur dix minutes en fin de rencontre mais bien un leader qui s'épanouit dans le temps long et dans la relation avec ses coéquipiers. Si ses performances du moment l'envoient en équipe de France, la logique du moment l'enverrait elle donc sur le banc, là où il est le moins utile. À moins que. Alors il espère, comme il l'a toujours fait : « Je reçois toujours les présélections pour l’équipe de France avant les matchs. J’ai donc un œil sur la liste. Il est vrai que j’ai traversé une période où j’étais sans doute un peu moins bien il y a quelque temps. Mais là, depuis quatre ou cinq matchs, ça va plutôt pas mal pour moi à l’image de l’équipe. Alors forcément, on espère…  » « On espère. » Une formulation impersonnelle dans laquelle Rio Mavuba évite de se dévoiler à la première personne. Sans doute parce que les désirs les plus intimes sont les plus difficiles à formuler.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

derIngenieur Niveau : CFA
Note : 9
On veut un vrai article sur ARSENAL bordel !

Vous finirez par céder, c'est juste une question de temps !
Pascal_Delhommeau Niveau : District
Vendu la mèche ou ouvert une brèche : il faut choisir parce que "vendu la brèche" ca ne veut rien dire.
ouais, c'est incroyable le nombre de fautes dans les articles. Et pourtant je suis pas un pro de l'orthographe, loin de là.

Relisez-vous merd* !
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Mavuba, c'est exactement le joueur qui apporterait son plus à l'EDF. Et ce a tous les niveaux (mentalité, performances, leadership, expérience)

Un milieu Pogba-Mavub'-Matuid', ça me plait beaucoup.

C'est pas un milieu qui a une gueule de champion du monde 2014, mais ça a de la gueule.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
J’adore Mavuba en tant que joueur, mais aussi comme leader sur le terrain pour le Losc.

Cependant, il y a t-il sincèrement une urgence à son poste en EDF, surtout sur des matchs qualificatifs ? Matuidi/Pogba. De plus, en voulant jouer à trois dans l'axe, on peut espérer davantage d'un joueur tel que Cabaye dans la conservation du ballon et dans son orientation.

Il reste encore Sissoko dans la mirette de Deschamps, qui ne parait pas cependant supérieur à Mavuba mais plus inscrit dans les éliminatoires que le lillois.

Si Mavuba est appelé, le sera-t-il pour s'inscrire pour le Brésil ou le sera-t-il uniquement pour dépanner en cas de blessure ?

Je crois que son heure est passée, en tout cas, dans le cycle de la préparation à la CDM.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Se passer d'un mec qui s'appelle "Rio" pour allez au Brésil, ça serait dommage quand même.
juliolaprensa Niveau : Loisir
Message posté par Le prince des ténèbres
Mavuba, c'est exactement le joueur qui apporterait son plus à l'EDF. Et ce a tous les niveaux (mentalité, performances, leadership, expérience)

Un milieu Pogba-Mavub'-Matuid', ça me plait beaucoup.

C'est pas un milieu qui a une gueule de champion du monde 2014, mais ça a de la gueule.


Effectivement Mavuba est un joueur de qualité, cependant ton milieu est clairement trop défensif, 3 joueurs à vocation défensive (certes qui peuvent se projeter vers l'avant) mais cela manque d'un créateur (Nasri, Valbuena?)
L'EDF à pas besoin de Mavuba. Y a déjà Flamini qui postule à la récupération. Et y a Lass qui est un cran au dessus de eux tous. Le milieu de la CDM : Pogba - Cabaye avec comme remplacent Matuidi - Morgan S (de Southampton). La solution du poste de latéral droit c'est le duo Lass - Sagna. A gauche, tu prend Digne et Abidal (tu le test en amical à ce poste mais après vu sa lenteur sa risque de ne pas trop fonctionné) puis c'est régler.
Bon... Faudrait arrêter avec Mavuba maintenant !
LosduesThiago Niveau : Loisir
Moi j'ai l'impression que les medias font un peu les selections , ou du moin ils aimeraient...Mavuba est un tres bon joueur , m'enfin l'edf a vraiment besoin d'un millieu defensif en plus ? notre millieu Matuidi Pogba Cabaye pour moi est superieur a Rio. Donc le prendre pour le mettre sur le banc je vois pas trop l'interet, apres ca sera pas pire que Capoue ou Guilavogui ,mais eux au moin represente l'avenir , Mavuba a eu je sait pas combien de chance en edf et il ne les pas saisi. Mais bon , Rio a la cote , est tres bankable et ca compte beaucoup apparament...
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Bizarrement, j'ai du mal à m'imaginer le Brésil sans Rio.
J'ai même pas (encore) lu l'article mais PUTAIN Payet et Grenier, pourquoi ???
Les seuls vrais 6 en France ne sont pas légion : Mavuba, A. Diarra (s'il joue encore), Gonalons, Flamini, Capoue (et je sèche)

Arrêtez avec Pogba, Matuidi, Cabaye (etc.) ce sont des relayeurs et non des milieux DEFENSIFS !!!!

Arsenal = Flamini
Bayern = Lahm (oui c'est bizarre mais c'est lui) sinon Martines
Barça = Busquets, Song
Real = Khédira
Chelsea = Obi Mickel
...
Il n'y a que la Juve qui joue sans mais avec un milieu renforcé (Pirlo, Pgba, Vidal, Marchisio)

Sans vrai 6, tu as du mal notamment à l'extérieur en sachant que nos latéraux sont plus des ailiers refoulés, il faut une sentinelle !

Je rejoins un commentateur
Mavuba
Pogba Matuidi
=> cela à de la gueule !
Moi je pense que Mavuba a un profil de vrai 6 que n'ont pas Matuidi ni Pogba. EN gros, soit tu mets un duo Matuidi Pogba devant la défense avec un créateur, soit tu peux tenter un Mavuba seul devant la défense, avec un 10 (Nasri ou Valbuena) et un Pogba plus haut pour apporter plus de percussion, ou un cabaye.

Enfin, moi je vois ça comme ça.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 16