1. // Europa Ligue
  2. // Quarts

Rien n'est joué

Des buts, des poteaux, du suspens et des clubs anglais qui pourraient disparaître dès jeudi prochain. Une belle journée de Coupe d'Europe où la notion de favoris n'existe plus. Bref, de la bonne vieille compétition qui sent les années 80.

Modififié
0 0
Hambourg/Standard de Liège 2-1 (Petric, 42ème, Van Nistelrooy 45ème ; Mbokani, 31ème )


Hambourg est toujours à la poursuite de son rêve insensé : jouer SA finale à domicile. Malheureusement le goal du génial Mbokani pourrait avoir raison des douces pensées allemandes. Petric et le vieux routier Ruud Van Nistelrooy rodent quand même toujours un peu. Un bien maigre avantage quand on connaît la porosité de la défense allemande. Le retour dans l'arène liégeoise de Sclessin sera bouillant. Un math à ne pas louper.

Fulham/Wolfsburg 2-1 (Zamora, 59ème, Duff , 63ème ; Madlung 89ème)


A quelques secondes près, Fulham aurait pu valider son billet pour les ½. Mais les Loups savent aussi se transformer en renards. Le but de Madlung à la 89ème place les Allemands dans leur position favorite : attaquer pour passer l'obstacle. Sûr que Dzeko appréciera le programme du retour. Pour Wolfsbourg, l'objectif sera de ne pas prendre de but. Aussi improbable que cette confrontation.

Valence/Atletico Madrid 2-2 ( Forlan, 59ème, Lopez, 72ème ; Fernandes, 67ème, Villa 82ème)


Après le duel franco-français de la LDC, voici le duel entre Espagnols en Europa League. Et comme pour les Frenchies, le spectacle fut au rendez-vous. Valence fait la mauvaise opération face à des Matelassiers toujours aussi vilains à voir. Comme d'hab, ce sont les individualités madrilènes qui ont fait la différence. La maladresse de Joaquin et la naïveté de la défense de Valence font le reste du boulot. Faudra cravacher.

Benfica/Liverpool 2-1 (Cardozo, 59 et 79ème ; Agger, 9ème)


Duel entre vieilles branches du football européen. Et pour une fois, ce sont les Anglais qui perdent à la fin. Cardozo fait le doublé, chaque fois sur peno. Babel exclu au bout de trente minutes. Benfica prend quand même une « Madjer » de Agger. Un geste de tripeiros qui fait mal aux dents. Le retour sera à mettre dans les annales. Le vainqueur de l'édition 2010 de la Ligue Europa se trouvera sans doute à Anfield. Avantage pour les Lisboètes qui savent voyager.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lukaku, buteur du futur
0 0