Rider Radio : « J'ai croisé Ronaldinho à la supérette de Mareil-Marly »

Derrière la webradio Rider Radio se cachent deux mecs : Thomas, fondateur des soirées Excuse My French, et Mr. Viktor, DJ champion du monde DMC 2013 avec le groupe 9 O'Clock, qui ambiancera la finale de la Coupe de la Ligue PSG-OL. Ça tombe bien, le duo est fan du PSG.

Modififié
4 9
Vous êtes des gros fans du PSG, c'est ça ?
Mr. Viktor : Ah ouais ! Là-dessus, on peut pas te mentir !
Thomas : Ouais, de gros gros gros fans. Moi, j'habitais juste à côté du Camp des Loges et je me suis rapidement fait endoctriner à l'âge de treize ans. J'allais m'entraîner sur le synthétique du Camp des Loges le samedi quand les joueurs partaient jouer leurs matchs à l'extérieur. On allait tirer nos pénos devant Lama qui nous encourageait. D'ailleurs, je l'ai vu acheter des feuilles longues au tabac de Saint-Germain en Laye. Ça confirmait tout ce que je pensais de lui ! Et puis, j'avais le même coiffeur que Jay-Jay Okocha et j'ai croisé plusieurs fois Ronaldinho à la superette de Mareil-Marly.
Mr. Viktor : Moi, c'est les aînés qui m'ont amené au PSG. Mon grand frère et mon père. Dès que c'est jour de match, j'ai une sorte d'euphorie qui monte en moi en raison de la nostalgie de cette époque.

Vous étiez encartés, aussi, c'est ça ?
Thomas : Ouais, moi j'ai eu mon abonnement à la fin des années 90/début des années 2000, pendant deux-trois ans. La bonne époque du Laurent Robert où tout le monde se levait et tapait des pieds au moment où il tirait les coups francs. Et ça rentrait souvent à l'époque.
Mr. Viktor : Moi, j'ai pas eu besoin. Mon père et mon frère l'étaient et comme souvent l'un des deux avait un empêchement, ben, j'en profitais. Mon premier souvenir du Parc, je devais avoir moins de dix piges, je me rappelle même plus le match. Je me souviens juste qu'en sortant du Parc, j'ai vu un mec se faire défoncer pour une clope. Donc forcément, Boulogne ou Auteuil, mon père nous y a pas fait goûter. On est revenus le mois d'après, mais on est restés hors des virages. Je suis allé plus tard du côté d'Auteuil avec mes potes de collège ou de lycée, mais rapidement, je me suis tourné vers la tribune Paris. Je suis pas un ultra, quoi.
Thomas : Je trouvais ça cool que le stade soit un peu électrique. Ça m'excitait, tu savais que t'allais pas n'importe où, qu'il allait forcément se passer des trucs. Après, il y avait plein de trucs scandaleux qui se passaient : tous les mecs racistes dans le métro. Toute cette haine, ça niquait un peu la passion, mais c'était quand même un plaisir d'aller au Parc. Aussi, c'était excitant de ne pas savoir si t'allais te prendre une branlée ou gagner 1-0.

Au début des années 2000, ça partait bien : Anelka revient, Christian est déjà là...
Mr. Viktor : Ah ouais putain, qu'est-ce qu'il a marqué, Christian !
Thomas : C'est un peu après, mais je me rappelle être allé voir un Guingamp-PSG parce qu'un de mes potes voulait me montrer le Roudourou. Côté Guingamp, t'avais Drogba et Malouda et de l'autre, Ronaldinho. C'était génial. Ronaldinho est parti quasiment du milieu de terrain sur la gauche et il dribble tout le monde et finit par un petit piqué. J'étais le seul Parisien à hurler dans les tribunes. Bon, les mecs me sont tombés dessus ensuite parce qu'on a perdu 3-2 avec un but de Drogba à la fin. Mais bon, dans l'adversité, j'ai développé cette espèce de fierté et c'est avec des résultats de merde que tu construis ta passion.
Mr. Viktor : C'est une fois que t'as bouffé de la merde que tu sais mieux apprécier le caviar, en fait ! (rires)

Qu'est-ce que vous pensez du plan Leproux ?
Mr. Viktor : Personnellement, je suis un peu partagé sur le sujet. C'est chaud, il y a eu des morts, quand même !
Thomas : Le problème, c'est que sur 4 000 mecs, il y a au moins 50 crétins. Des crétins finis qui ne supportent pas le PSG.
Mr. Viktor : Faut reconnaître que maintenant, le Parc, ça fait pitié. J'ai dit à un pote venu voir un match au Parc récemment que quatre ans avant, il se serait chié dessus. C'est super ingrat la manière dont ça s'est fait. Les mecs ont mangé la même merde que nous pendant des années, avec encore plus de passion, à faire des déplacements... Tu savais que le PSG jouait à douze contre onze grâce aux deux virages, quoi. Les deux virages, c'est le joueur qui a la plus longue histoire au Parc des Princes. Le supporter se fait l'identité du club et finalement, on les dégage et on les stigmatise dans les médias.
Thomas : À l'époque, les ultras avaient quand même une super communication. J'étais allé au Stade de France pour le match contre Lens et j'avais trouvé ça drôle. Les mecs sont dans la provoc', mais au troisième degré, et tout le monde commence à dire : « Ouais, c'est des fachos, etc. » Le maire de Lens qui disait « C'est un scandale ! » , alors que c'étaient des barres de rire !

Vous pensez quoi du PSG actuel ?
Mr. Viktor : Bah, c'est un plaisir de voir le PSG gifler Chelsea à l'aller.
Thomas : Ouais, et puis il y a les thunes, mais aussi la mentalité sportive. Nasser Al-Khelaifi, il a l'air d'être intelligent dans sa gestion sportive. Bon, en revanche, ils ont l'air de se comporter comme une multinationale, à pas respecter leurs stagiaires, etc.
Mr. Viktor : Et puis au PSG, il y avait cette odeur de défaite qui planait depuis bien longtemps et ils ont réglé ça à coups de millions. Ça faisait bizarre de voir une injection d'oseille, une équipe métamorphosée en deux ans. T'as pas eu le temps de t'habituer qu'ils sont presque la meilleure équipe d'Europe. Mais ça fait super plaisir de les voir bien jouer au ballon. « D'où vient l'argent ? » Si on se pose la question, on ne fait plus rien.
Thomas : Et puis Louis-Dreyfus, il venait d'où son argent ? Les mecs qui critiquent les Qataris sont les mêmes qui vont voir Pirates des Caraïbes au cinéma sans se poser la question de savoir pourquoi Johnny Depp est payé 56 millions pour faire le film.

Il paraît que vous êtes « hantés » par le match du Maccabi Haïfa ?
Mr. Viktor : Cette époque, ça me semble juste un lointain souvenir qui ne se reproduira plus jamais. Alors qu'il y a deux ans, j'avais encore un vieux relent qui me disait que ça pouvait encore arriver, qu'on n'était pas loin.
Thomas : Et depuis, Marseille a subi bien des humiliations et ça, c'est bien.
Mr. Viktor : Ouais, la roue a tourné !

Maintenant, votre meilleur souvenir du Parc ?
Thomas : C'est dur... Le pire, je pourrais t'en citer plein !

Vas-y !
Les deux : PSG-Auxerre ! (rires)
Thomas : 4-0 en Coupe de France. Un mercredi. Tu braves le froid pour y aller. Première minute : but pour Auxerre. Deuxième minute : penalty pour Madar, il le loupe comme une merde. Troisième minute : deuxième but pour Auxerre. À la fin de la première mi-temps, il y a 4-0 pour Auxerre. L'époque de Madar, Rabesandratana, Yanovski. T'allais au Parc pour te suicider. El Karkouri, le cisailleur, était pas mal, aussi.
Mr. Viktor : Et Francis Llacer...
Thomas : Vous devriez faire une rubrique « Les anciennes chèvres du PSG » sur So Foot, il y aurait de la matière ! Attends, ça y est, je me souviens de mon meilleur souvenir au Parc. PSG-Rosenborg : 7-2 en Ligue des champions.
Mr. Viktor : Moi, c'est le fait d'avoir vu Okocha dans l'un de ses bons jours. Quand je l'avais vu jouer à la Coupe du monde 98 avec le Nigeria, j'avais halluciné. Je me disais : « Ça existe encore des joueurs qui foutent la misère comme ça ? » Et quand j'ai ouvert L'Équipe, que j'ai vu qu'il avait signé pour 100 millions de francs, c'était le plus beau jour de ma vie. Contre Bordeaux, la première journée, il met un but...
Thomas : Lui, personne pourra nous enlever son souvenir, même avec Zlatan actuellement. Je vois encore beaucoup de maillots Okocha maintenant.

T'as cité des « chèvres du PSG » tout à l'heure. Mais laquelle est la pire ?
Thomas : J'aurais presque envie de te dire Anelka parce qu'il nous a fait tellement chier... Il a quitté le club deux fois et pas de la plus belle des manières. Et puis Guy Lacombe en entraîneur, aussi. Un gros trou du cul.
Mr. Viktor : Moi, tu me dis chèvre et entraîneur, je pense direct à Alain Giresse. C'était tendax. Je me rappelle de cette blague : « Tu sais ce que veut dire PSG ? Pitié sortez Giresse ! » (rires)

Youtube

Le Facebook de Rider Radio
Le site de Rider Radio
Le Facebook de Mr. Viktor
Le Facebook de Excuse My French

Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Loco Meireles Niveau : District
Rien de palpitant en somme.
Encore deux raclures de dj's fans du PSG. J'ai l'impression d'avoir lu cette interview des dizaines de fois.
Vous me dégoûtez so foot, renommez votre magazine soPSGfans.
Note : 1
Bordelais, Parisiens, Caennais ou autre de toute façon vous allez toujours nous casser les couilles.
Oh ! Désolé de te les briser Lothaire ! Je te laisse apprécier l'originalité du propos et les anecdotes incroyables de ces fans historiques d'un club dont on ne parle que trop peu. Mes excuses.
vinnyroma Niveau : CFA2
Mélanchon il connait rien au foot mais c'était quand même plus intéressant
Ne melanchons pas les choses. On compare pas l'interview d'un homme politique à deux "artistes"
shamoidor Niveau : DHR
Lpdb: Les anecdotes incroyables de ces fans historiques.. Ils ont supportes un autres club avant paris pour etre des fans historiques
melbut erding Niveau : DHR
exercice: comparer cet article avecc l' article traitant du foot a l' usage des gens qui n' y conaissent rien et pointer les 7 differences
(nb: tres difficile)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 9