1. //
  2. //
  3. // Empoli-Roma

Richard Vanigli : « Je n’étais pourtant pas un joueur méchant »

Une fraction de seconde aura suffi pour que ce défenseur italien passe du statut d’anonyme à visage le plus connu d’Italie, voire ennemi public numéro un. Voilà ce qui se passe lorsque vous provoquez une fracture tibia-péroné à Francesco Totti, qui plus est à quelques mois d’une Coupe du monde. C’était il y a dix ans lors d’un Roma-Empoli.

Modififié
En regardant la vidéo de l'accident, on se rend compte que tu es surtout très malchanceux, car Totti se blesse quasiment tout seul...
C’est vrai, mon intervention est véhémente, mais j’essaye de l’anticiper pour prendre le ballon et non pour viser la cheville. Je touche son autre pied, lui essaye de se retourner et son pied d’appui reste planté. Le soir même, je l’ai eu au téléphone avant qu'il ne passe sur le billard, il m’a dit : « J’ai revu les images, tu as été malchanceux. J’ai subi des tacles beaucoup plus durs. Tu es arrivé très vite et tu m’as fait perdre l’équilibre. » Bref, il a admis qu’au vu de la dynamique, la blessure était fortuite.

Tu as compris sur le coup qu’il s’était fait très mal ?
À la fin du match, j’ai demandé des nouvelles à Spalletti qui m’a répondu que Francesco n’allait pas très bien. C’est seulement en zone mixte que j’ai percuté, on m’a repassé les images et je me suis senti très mal. Ensuite, en conférence d’après-match, les journalistes romains étaient sortis de leurs gonds, je les avais privés de leur capitaine, de leur leader. Ils étaient très énervés, pas grand monde s’était aperçu de la dynamique de la blessure.

Vidéo

Il paraît même que tu fonds en larmes.
Je croulais sous les questions, il y en a eu une très limite, et là j’ai cédé à cause de la tension, de la nervosité. D’ailleurs, on est restés en contact les mois suivants avec ce journaliste, car il s’était rendu compte qu’il avait exagéré. On m’avait mis dos au mur, alors que je n’étais pas un joueur méchant, j’étais très propre, je me suis vraiment senti attaqué.

Tu as déclaré : « J’aurais pu lui ruiner sa carrière, mais lui aussi aurait pu ruiner la mienne. » C'est-à-dire ?
C’était une période où les médias parlaient beaucoup de la protection des joueurs d’une certaine classe, Del Piero, Totti et d’autres. Les interventions gratuites, par derrière, rudes étaient dans le viseur. Donc, il n’avait juste qu’à attraper la perche et dire que je l’avais fait exprès, mais il ne l’a pas fait. Il a été honnête. Les matchs précédents, Balleri de Livourne, Portanova de Sienne ne l’avaient pas épargné. Il pouvait me mettre dans le même sac que ces joueurs-là. Le lendemain, la Rai m’a appelé pour en reparler, sur le plateau, il y avait les pro Roma qui me massacraient, et en face, d’autres, comme Alberto Zaccheroni qui m’a entraîné à Cosenza. Il me défendait et disait que je n’avais jamais été un joueur méchant.

« Face à la Roma, j’étais sifflé dès que je touchais le ballon. Face à la Lazio… j’étais applaudi, il y a même eu une banderole "Sanctifions Vanigli tout de suite" » Richard Vanigli

La Coupe du monde quatre mois plus tard a exagéré les choses ?
Oui, sans cet important rendez-vous, ça aurait probablement moins fait de bruit. Tous les raisonnements étaient faits en fonction du début du Mondial. D’ailleurs, quand la compétition a débuté et que Totti a joué, on m’a appelé pour me demander si j’étais plus tranquille, si j’allais mieux.

Et c’était le cas ?
Plus je le voyais sur le terrain, mieux c’était, comme ça, ça mettait fin à tout ce bazar, même si sans lui, l’Italie aurait aussi fait de bonnes choses, car 2006 était notre année !


Les supporters de la Roma ont cherché à te le faire payer ?
Je suis revenu à Rome plusieurs fois les années suivantes. Face à la Roma, j’étais sifflé dès que je touchais le ballon. Face à la Lazio… j’étais applaudi, il y a même eu une banderole « Vanigli Santo subito » ( « Sanctifions Vanigli tout de suite » en VF, ndlr) ! Ça a tourné en chambrage entre les tifosi des deux bords. Mais bon, il y a quand même eu des lettres de menaces assez poussées envoyées au siège de l’Empoli.

Cet acharnement médiatique a conditionné ta façon de jouer ?
Le match suivant était à domicile contre l’Udinese. Coach Cagni me demande : « Es-tu certain de pouvoir jouer ? » J’ai répondu oui sans hésiter, que je n’avais aucun problème. D’ailleurs, j’ai pris un jaune sur le premier duel, je me suis demandé si ce n’était pas justement une conséquence de la blessure de Totti. Mais non, ça ne m’a pas conditionné, je n’ai jamais été méchant, je n’étais pas un de ceux qui disent « ou le ballon ou la jambe » . Si je n’étais pas sûr de prendre le ballon, je n’intervenais pas. Deux semaines plus tard, on se déplace chez le Milan, et Gattuso vient me voir avant le match : « Ne te prends pas la tête, on a tous vu que tu ne l’as pas fait exprès. » D’ailleurs, certains ont cru qu’il était venu me dire que j’avais bien fait de le blesser.

« Toutes les semaines, les images de Totti repassaient en boucle. Durant cette période, ma petite fille de 10 ans m’a même demandé si je n’allais pas finir en prison. » Richard Vanigli

Tu as recroisé Totti sur un terrain ?
Les deux saisons suivantes, mais pour une raison ou une autre, j’étais titulaire, lui non, et inversement. Il y a peut-être juste un petit quart d’heure où nous étions l'un contre l'autre. Sinon, on se croisait dans le tunnel, on se saluait, il me donnait même son maillot.

Cet événement malheureux n'a-t-il pas gâché ta première vraie saison en Serie A ?
Ma foi, j’avais bien d’autres choses à penser dans une équipe comme l’Empoli qui devait se sauver. Toutes les semaines, on parlait de la rééducation de Francesco, les images repassaient en boucle. Durant cette période, ma petite fille de 10 ans m’a même demandé si je n’allais pas finir en prison. C’est dire les proportions que ça a pris. J’ai essayé de m’isoler tant bien que mal. Quand on parle de Vanigli, on pense de suite à Totti. Pourtant, j’ai connu de belles satisfactions dans ma carrière.


C’est justement l’occasion d’en parler.
J’ai été formé à Forli en Serie C2, puis je suis allé au Milan à 18 ans, j’ai fait une année et demie en U20 avec Albertini et Antonioli, et j'avais effectué la préparation estivale avec l’équipe une. C’était la seconde année Sacchi. J’ai beaucoup appris. Le top de ma carrière a été ces trois années en Serie A avec l’Empoli, de mes 35 à 38 ans, j’ai même disputé un match de Coupe de l’UEFA. Précédemment, j’ai gagné trois championnats de Serie B avec Lecce, Livourne et Empoli. Je suis fier de la carrière que j’ai faite, d’autant plus que je n’étais pas un phénomène. Je ne suis pas une force de la nature, techniquement normal, mais j’étais têtu.

« Lors de ce Roma-Empoli, j'étais à côté d'Andrea Raggi. Il avait 21 ans et n’avait pas encore passé son permis. » Richard Vanigli

Au point de jouer jusqu’à 41 ans !
J’ai gagné un championnat de Serie D avec Forli à cet âge-là. J’aurais continué si on ne m’avait pas proposé le poste d’adjoint. Niveau foot, pour cette ville qui vit surtout de basket et de volley, le summum a été un match de Coupe d’Italie face au Milan de Capello en 1996 (défaite 2-0, ndlr). Aujourd’hui, le club est en Serie D, dans le même groupe que Parme et fait un très bon championnat.


Tu es aujourd'hui adjoint à Tuttocuoio en Lega Pro, avec Cristiano Lucarelli entraîneur et Igor Protti directeur sportif, sont-ils aussi complémentaires qu’au temps de Livourne ?
Oui, tous les trois mêmes ! On l’est sur et en dehors du terrain, mais le dimanche, ce n’est pas à nous de jouer. D’ailleurs, Lucarelli a justement fait un discours aux joueurs cette semaine en disant qu'on peut faire du mieux qu'on peut, mais sur le terrain, c’est eux qui y vont. Moi, j’avais commencé ma carrière d’entraîneur principal, et je voulais la continuer, par exemple en Serie D, mais quand on m’a appelé pour ce projet, j’ai accepté très volontiers. Je les connais, je sais comment ils bossent. D’ailleurs, c’était beau de se retrouver. Avant, on s’appelait souvent, mais on se voyait peu. On se rappelle la belle époque, tout en pensant à Tuttocuoio.

Une anecdote pour finir, lors de ce fameux Empoli-Roma, tu étais aligné aux côtés de Raggi, désormais incontournable en Ligue 1.
Jamais je n’aurais pensé qu’il fasse une telle carrière. Il avait des qualités, une force physique incroyable, mais je ne l'imaginais pas aller si haut. Je suis très content pour lui. J'étais le vieux, et lui le jeunot, un brave garçon, mais un peu particulier. À 21 ans, il n’avait pas encore passé son permis.

Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
il y a 6 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 4 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 5 il y a 9 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 29 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 29
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28
À lire ensuite
​Les nerfs à vif