1. //
  2. //
  3. // Empoli-Roma

Richard Vanigli : « Je n’étais pourtant pas un joueur méchant »

Une fraction de seconde aura suffi pour que ce défenseur italien passe du statut d’anonyme à visage le plus connu d’Italie, voire ennemi public numéro un. Voilà ce qui se passe lorsque vous provoquez une fracture tibia-péroné à Francesco Totti, qui plus est à quelques mois d’une Coupe du monde. C’était il y a dix ans lors d’un Roma-Empoli.

Modififié
En regardant la vidéo de l'accident, on se rend compte que tu es surtout très malchanceux, car Totti se blesse quasiment tout seul...
C’est vrai, mon intervention est véhémente, mais j’essaye de l’anticiper pour prendre le ballon et non pour viser la cheville. Je touche son autre pied, lui essaye de se retourner et son pied d’appui reste planté. Le soir même, je l’ai eu au téléphone avant qu'il ne passe sur le billard, il m’a dit : « J’ai revu les images, tu as été malchanceux. J’ai subi des tacles beaucoup plus durs. Tu es arrivé très vite et tu m’as fait perdre l’équilibre. » Bref, il a admis qu’au vu de la dynamique, la blessure était fortuite.

Tu as compris sur le coup qu’il s’était fait très mal ?
À la fin du match, j’ai demandé des nouvelles à Spalletti qui m’a répondu que Francesco n’allait pas très bien. C’est seulement en zone mixte que j’ai percuté, on m’a repassé les images et je me suis senti très mal. Ensuite, en conférence d’après-match, les journalistes romains étaient sortis de leurs gonds, je les avais privés de leur capitaine, de leur leader. Ils étaient très énervés, pas grand monde s’était aperçu de la dynamique de la blessure.

Youtube

Il paraît même que tu fonds en larmes.
Je croulais sous les questions, il y en a eu une très limite, et là j’ai cédé à cause de la tension, de la nervosité. D’ailleurs, on est restés en contact les mois suivants avec ce journaliste, car il s’était rendu compte qu’il avait exagéré. On m’avait mis dos au mur, alors que je n’étais pas un joueur méchant, j’étais très propre, je me suis vraiment senti attaqué.

Tu as déclaré : « J’aurais pu lui ruiner sa carrière, mais lui aussi aurait pu ruiner la mienne. » C'est-à-dire ?
C’était une période où les médias parlaient beaucoup de la protection des joueurs d’une certaine classe, Del Piero, Totti et d’autres. Les interventions gratuites, par derrière, rudes étaient dans le viseur. Donc, il n’avait juste qu’à attraper la perche et dire que je l’avais fait exprès, mais il ne l’a pas fait. Il a été honnête. Les matchs précédents, Balleri de Livourne, Portanova de Sienne ne l’avaient pas épargné. Il pouvait me mettre dans le même sac que ces joueurs-là. Le lendemain, la Rai m’a appelé pour en reparler, sur le plateau, il y avait les pro Roma qui me massacraient, et en face, d’autres, comme Alberto Zaccheroni qui m’a entraîné à Cosenza. Il me défendait et disait que je n’avais jamais été un joueur méchant.

« Face à la Roma, j’étais sifflé dès que je touchais le ballon. Face à la Lazio… j’étais applaudi, il y a même eu une banderole "Sanctifions Vanigli tout de suite" » Richard Vanigli

La Coupe du monde quatre mois plus tard a exagéré les choses ?
Oui, sans cet important rendez-vous, ça aurait probablement moins fait de bruit. Tous les raisonnements étaient faits en fonction du début du Mondial. D’ailleurs, quand la compétition a débuté et que Totti a joué, on m’a appelé pour me demander si j’étais plus tranquille, si j’allais mieux.

Et c’était le cas ?
Plus je le voyais sur le terrain, mieux c’était, comme ça, ça mettait fin à tout ce bazar, même si sans lui, l’Italie aurait aussi fait de bonnes choses, car 2006 était notre année !


Les supporters de la Roma ont cherché à te le faire payer ?
Je suis revenu à Rome plusieurs fois les années suivantes. Face à la Roma, j’étais sifflé dès que je touchais le ballon. Face à la Lazio… j’étais applaudi, il y a même eu une banderole « Vanigli Santo subito » ( « Sanctifions Vanigli tout de suite » en VF, ndlr) ! Ça a tourné en chambrage entre les tifosi des deux bords. Mais bon, il y a quand même eu des lettres de menaces assez poussées envoyées au siège de l’Empoli.

Cet acharnement médiatique a conditionné ta façon de jouer ?
Le match suivant était à domicile contre l’Udinese. Coach Cagni me demande : « Es-tu certain de pouvoir jouer ? » J’ai répondu oui sans hésiter, que je n’avais aucun problème. D’ailleurs, j’ai pris un jaune sur le premier duel, je me suis demandé si ce n’était pas justement une conséquence de la blessure de Totti. Mais non, ça ne m’a pas conditionné, je n’ai jamais été méchant, je n’étais pas un de ceux qui disent « ou le ballon ou la jambe » . Si je n’étais pas sûr de prendre le ballon, je n’intervenais pas. Deux semaines plus tard, on se déplace chez le Milan, et Gattuso vient me voir avant le match : « Ne te prends pas la tête, on a tous vu que tu ne l’as pas fait exprès. » D’ailleurs, certains ont cru qu’il était venu me dire que j’avais bien fait de le blesser.

« Toutes les semaines, les images de Totti repassaient en boucle. Durant cette période, ma petite fille de 10 ans m’a même demandé si je n’allais pas finir en prison. » Richard Vanigli

Tu as recroisé Totti sur un terrain ?
Les deux saisons suivantes, mais pour une raison ou une autre, j’étais titulaire, lui non, et inversement. Il y a peut-être juste un petit quart d’heure où nous étions l'un contre l'autre. Sinon, on se croisait dans le tunnel, on se saluait, il me donnait même son maillot.

Cet événement malheureux n'a-t-il pas gâché ta première vraie saison en Serie A ?
Ma foi, j’avais bien d’autres choses à penser dans une équipe comme l’Empoli qui devait se sauver. Toutes les semaines, on parlait de la rééducation de Francesco, les images repassaient en boucle. Durant cette période, ma petite fille de 10 ans m’a même demandé si je n’allais pas finir en prison. C’est dire les proportions que ça a pris. J’ai essayé de m’isoler tant bien que mal. Quand on parle de Vanigli, on pense de suite à Totti. Pourtant, j’ai connu de belles satisfactions dans ma carrière.


C’est justement l’occasion d’en parler.
J’ai été formé à Forli en Serie C2, puis je suis allé au Milan à 18 ans, j’ai fait une année et demie en U20 avec Albertini et Antonioli, et j'avais effectué la préparation estivale avec l’équipe une. C’était la seconde année Sacchi. J’ai beaucoup appris. Le top de ma carrière a été ces trois années en Serie A avec l’Empoli, de mes 35 à 38 ans, j’ai même disputé un match de Coupe de l’UEFA. Précédemment, j’ai gagné trois championnats de Serie B avec Lecce, Livourne et Empoli. Je suis fier de la carrière que j’ai faite, d’autant plus que je n’étais pas un phénomène. Je ne suis pas une force de la nature, techniquement normal, mais j’étais têtu.

« Lors de ce Roma-Empoli, j'étais à côté d'Andrea Raggi. Il avait 21 ans et n’avait pas encore passé son permis. » Richard Vanigli

Au point de jouer jusqu’à 41 ans !
J’ai gagné un championnat de Serie D avec Forli à cet âge-là. J’aurais continué si on ne m’avait pas proposé le poste d’adjoint. Niveau foot, pour cette ville qui vit surtout de basket et de volley, le summum a été un match de Coupe d’Italie face au Milan de Capello en 1996 (défaite 2-0, ndlr). Aujourd’hui, le club est en Serie D, dans le même groupe que Parme et fait un très bon championnat.


Tu es aujourd'hui adjoint à Tuttocuoio en Lega Pro, avec Cristiano Lucarelli entraîneur et Igor Protti directeur sportif, sont-ils aussi complémentaires qu’au temps de Livourne ?
Oui, tous les trois mêmes ! On l’est sur et en dehors du terrain, mais le dimanche, ce n’est pas à nous de jouer. D’ailleurs, Lucarelli a justement fait un discours aux joueurs cette semaine en disant qu'on peut faire du mieux qu'on peut, mais sur le terrain, c’est eux qui y vont. Moi, j’avais commencé ma carrière d’entraîneur principal, et je voulais la continuer, par exemple en Serie D, mais quand on m’a appelé pour ce projet, j’ai accepté très volontiers. Je les connais, je sais comment ils bossent. D’ailleurs, c’était beau de se retrouver. Avant, on s’appelait souvent, mais on se voyait peu. On se rappelle la belle époque, tout en pensant à Tuttocuoio.

Une anecdote pour finir, lors de ce fameux Empoli-Roma, tu étais aligné aux côtés de Raggi, désormais incontournable en Ligue 1.
Jamais je n’aurais pensé qu’il fasse une telle carrière. Il avait des qualités, une force physique incroyable, mais je ne l'imaginais pas aller si haut. Je suis très content pour lui. J'étais le vieux, et lui le jeunot, un brave garçon, mais un peu particulier. À 21 ans, il n’avait pas encore passé son permis.

Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8
Article suivant
​Les nerfs à vif