Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Ribéry prêt pour l'Europe, Mayence s'y prépare

Le Bayern a battu le Werder 5-2, mais sans vraiment convaincre. Heureusement que Franck Ribéry, lui, est de retour pour jouer un mauvais tour au Real. Le Bayer a tenu tête au BVB (2-2), tandis que Mayence se prépare doucement mais sûrement à montrer ce qu'il vaut à l'échelle continentale. Et puis des gestes poignants, des buts (presque) partout, des stades pleins, et la bière qui coule à flots. On en profite, parce que c'est bientôt fini.

Modififié
L'équipe du weekend : Mayence

Mayence a tout pour plaire : une très jolie ville, au bord du Rhin, un très joli stade, un club mignon et, grâce à Thomas Tuchel, une équipe qui joue super bien au football. On en verra sûrement plus l'année prochaine, vu que le FSV a de très grandes chances de jouer l'Europa League. Il fait tout pour, en tout cas. Face à un très faible 1. FC Nuremberg, les 05er ont fait du bon travail. Une tête de Shinji Okazaki et une frappe de Christoph Moritz, et hop, trois points supplémentaires dans la besace. En espérant pour eux qu'ils se renforcent correctement cet été et qu'ils ne sacrifient pas la C3 pour le championnat pour retourner en C3 pour la re-sacrifier, etc. Bref, qu'ils ne fassent pas comme les clubs français, quoi.

Vous avez raté Bayer LeverkusenBorussia Dortmund (et vous n'auriez pas dû)

Bien sûr, le Bayern est champion. Bien sûr, Dortmund est directement qualifié pour la C1 et attend avec impatience le 17 mai. Néanmoins, un match entre le 2e et le 4e de Bundesliga, c'est toujours intéressant. Surtout quand on sait que le Bayer Leverkusen sait s'y prendre pour faire chier les plus grosses écuries. Demandez donc au Bayern. Leverkusen démarre fort et, suite à une succession de têtes (et une barre transversale), Lars Bender ouvre le score. Dortmund se met en place et finit par répliquer à la demi-heure de jeu : coup franc de Marco Reus pour la tête d'Oliver Kirch, le même but que Piszczek la semaine dernière face à Mayence. Mais Leverkusen ne coule pas, et dans la foulée, Gonzalo Castro redonne l'avantage aux siens sur un joli service de Julian Brandt. Quelques minutes plus tard, Roberto Hilbert enlève du bras une balle promise pour la tête de Lewandowski. Pénalty. Marco Reus transforme, inscrivant là son 8e but sur les 7 derniers matchs de Bundesliga (plus 4 passes décisives). Plus rien ne sera marqué, mais quelques événements vont rythmer la seconde période, comme ces accrochages entre Lewandowski et Spahić, Weidenfeller qui s'impose devant Brandt et la blessure de Stefan Kiessling, qui pense que sa saison est terminée. Un joli match de Bundesliga, en somme.

Vidéo

L'analyse définitive

Contrairement à ce que veulent nous faire croire certains médias français, Franck Ribéry n'est pas fini. Alors oui, il a du mal à se remettre du verdict du Ballon d'or, oui, il n'est plus que l'ombre de lui-même depuis janvier, mais Francky en a encore sous la chaussette. La preuve contre le Werder, où il égalise à 1-1 et fait un match de taré, multipliant notamment les actions défensives et lançant ses partenaires pour qu'ils aillent marquer. Non, Franck Ribéry n'est pas fini, il va donner tout ce qu'il a ce mardi contre le Real, et puis il va s'envoler pour le Brésil et nous emmener en finale. Quitte à faire chier l'armée française. Bah quoi ?

Vidéo

On risque d'en parler sur RMC

Le 8 mai prochain, Joachim Löw donnera sa liste des 23 pour le Brésil. Alors, que doit-il emmener pour son long voyage ? Des chemises cintrées, mais encore ? Doit-il faire confiance à des vieux, à des mecs pas frais, ou bien doit-il prendre des mecs en pleine possession de leurs moyens ? Va-t-il jouer avec Lahm en 6 et un faux numéro 9, ou bien faire confiance à ses leaders ? Quelle liste pourrait-il coucher dans une dizaine de jours ? En voici une : Neuer, Weidenfeller, Leno – Lahm, Boateng, Hummels, Grosskreutz, Höwedes, Mertesacker – Khedira, Schweinsteiger, Kroos, Özil, Müller, Götze, Reus, Draxler, Podolski, Schürrle, L. Bender – Klose, Gómez, Kruse. À vous de jouer.

Le top 5

Anthony Modeste. Sale match pour le Français, qui s'embrouille avec Zambrano et est le seul à voir rouge.
Karim Guédé. Quand tu es à trois mètres des cages et qu'il y a plus de gardien, tu fais quoi ? Bien vu, tu tires sur Christian Träsch qui était revenu à la rescousse.
Marco Reus. Depuis son retour de blessure, il est inarrêtable, incroyable, invincible... Intransférable ?
Shinji Okazaki. 14 pions cette saison pour lui, ce qui en fait le meilleur buteur japonais sur une saison en Bundesliga.
Julian Brandt. « Attention, ce petit, vous ne le connaissez pas, il s'appelle Julian Brandt, c'est une pépite. » Oui, c'est bon, CJP, Arsène est déjà dessus de toute façon...

Le geste

Franck Ribéry marche aux câlins, et vous le savez bien.

Christian Streich a dit


« J'essaye de lutter contre des trucs comme la joie que l'on ressent quand quelqu'un a de la peine. » Il y a quelques semaines, Streich et Verbeek (coach de Nuremberg) s'étaient embrouillés sur la ligne de touche. Depuis, Verbeek s'est fait virer. Streich est content, mais essaye de ne pas le montrer. Mais n'y arrive pas. #schadenfreude

La stat inutile : 174

Depuis son arrivée en Bundesliga en 1999, Claudio Pizarro a marqué 174 buts en 368 matchs. Le Péruvien est 9e du classement des buteurs de tous les temps, à 3 pions de Klaus Allofs et Dieter Müller, à 5 de Stefan Kuntz, et 8 de Ulf Kirsten. Il est évidemment le meilleur buteur étranger de tous les temps en Bundesliga. Claudio, tu es beau.

Et sinon...

- Deux matchs qui se sont achevés sur un score nul et vierge : Hanovre-Stuttgart et Hoffenheim-Francfort. Quand il y en a un, ça va...
- Julian Brandt était à peine âgé de deux mois quand la Nationalmannschaft a remporté son dernier titre.
- Lars Bender a fêté ses 25 ans. Du coup, Sven Bender aussi.
- Le Hertha a remporté son premier match à domicile de l'année 2014.
- Le 1.FC Cologne remonte en première division. Lukas Podolski aime ça.
- Si vous n'avez rien à faire cet après-midi, matez Schalke 04 – Borussia Mönchengladbach. Une bien belle affiche, à partir de 17h30.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique Hier à 18:07 Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 72 Hier à 12:10 Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104