1. //
  2. // 1/4
  3. // Marseille/Bayern Munich

Ribéry, l’Allemagne et la France

Modififié
0 13
A force d’analyser de trop près les relations franco-allemandes, les observateurs du monde politique en oublieraient presque que Franck Ribéry est, n’en déplaise à certains, le plus gros ambassadeur de l’Hexagone chez nos amis teutons.

Adopté au pays d’Angela Merkel et conscient de ses difficultés relationnelles avec le public français, le milieu de terrain du Bayern Munich a confié son incompréhension à L’Equipe. A la veille de son retour à Marseille, le Bavarois a tenté une petite explication : « Ça m’énerve ! Cela ne devrait pas se passer comme ça. Cela devrait se passer comme ici, à Munich. Mais ce n’est pas directement avec le public qu’il y a un problème, c’est aussi avec des gens – certains consultants – qui sont dans le milieu. Ils n’arrêtent pas de me critiquer. Avec le public, en revanche, j’ai le sentiment que les choses s’améliorent, ça revient doucement. »

Touché, Ribéry n’en demeure pas décidé à régler le problème pour autant : « En Allemagne, je suis heureux et, sur le terrain, je m’éclate. En France, je ne suis pas encore arrivé à Paris, et je n’ai pas encore allumé la télé, que l’on me critique déjà. Je ne sais pas (quoi faire, ndlr), mais je ne veux pas m’expliquer avec ceux qui sont toujours là à critiquer. Je préfère laisser tomber. »

Ah ça, Ellington Andrade aimerait bien, que Francky laisse tomber. SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

laurentlp Niveau : CFA
Mon petit Franck,
Si tu mettais autant de coeur à jouer avec le maillot de l'équipe de France qu'avec celui du club qui te paye, peut-être que les journalistes et le public auraient une bien meilleure image de toi. Mais bon, nous sommes dans un monde où l'argent prédomine et je peux bien comprendre que jouer gratuitement pour ton pays, ça t'emballe pas des masses.
Cordialement mon petit Franck.
Gratuitement? Tu rêves, mon petit Laurent.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Se cacher derrière les journalistes c'est d'une facilité...

Ce mec est une caravane de casserole, au Bayern ça passe parce que le mec est bon, mais en EDF c'est une paire de manche, et puis il n'a pas fait une Knysna en Bavière. Il préfère le conduire le bus...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Un gros coup à la Roma ?
0 13