Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Livre de la semaine

Ribéry, côté face

Près d'un an et demi après l'affaire Zahia, et alors que le public commence à peine à solder l'épisode Knysna, Gilles Verdez et Matthieu Suc ont enquêté sur la figure du marasme bleu : Franck Ribéry.

Modififié
Le titre donne envie, et la jolie silhouette dessinée au dos ne cache rien de ce qui est promis. La vérité sera courte vêtue et plantureuse. Certes entre l'affaire Zahia et les livres qui se multiplient sur les frasques acrobatiques des héros en crampons, on se doute depuis belle lurette que derrière le brave Ch'ti « bogosse » se cache bien autre chose qu'une success story lumineuse et méritante. Et d'ailleurs, le principal intéressé, toujours volontaire pour occuper le premier plan médiatique à défaut des podiums, a décidé d'apporter son maladroit soutien à cette enquête « non autorisée » , en essayant d'en faire interdire la sortie. Preuve qu'il ne suffit pas de se payer les meilleurs avocats, encore faut-il les écouter. C'est au passage le principal enseignement de l'ouvrage de nos deux « confrères » , qui se révèlent plutôt tendres envers le natif de Boulogne-sur-mer.

Car le petit Franck, tout engoncé dans ses récurrents pétages de plombs et son égo sur-dimensionné, semble surtout et d'abord doué pour s'inventer des difficultés supplémentaires : gestion pour le moins douteuse de l'affaire Zahia alors qu'une ligne « low profil » aurait amplement suffi à le disculper en endiguant le gros du scandale et approche calamiteuse de la communication autour de sa rivalité avec Gourcuff, façon terreur de cours de recré qui cherche absolument à faire dire à son souffre-douleur devant l'instit' que ce n'est pas lui qui a piqué ses billes. Mais pas de révélation ni rien de probant. Des propos très mesurés et des sources souvent allusives (des proches de, des enquêteurs anonymes, des gens de l'entourage, et des journalistes jamais nommés). Les extraits des interrogatoires ne s'avèrent guère à la hauteur de la menace qui pèse sur les profanateurs du secret de l'instruction, sauf peut-être à flatter un certain voyeurisme du lecteur libidineux - Ribéry nie la partouze avec son beau-frère, seulement concède-t-il avoir fait l'amour dans la chambre à coté, comme quoi le respect se niche où il peut -. On est presque rassuré d'apprendre que ce n'est pas sur Zahia que l'attaquant du Bayern avait au départ jeté son dévolue , mais sur son autre « collègue » du voyage en Bavière. Karim Benzema est d'une certaine manière bien davantage égratigné, y compris dans son comportement envers les policiers, dont les propos sont reproduits un peu trop systématiquement comme paroles d'évangiles.

Toutefois, au-delà de ces basses considérations en-dessous de la ceinture, bref du vécu de jeunes footballeurs qui s'amusent comme des riches avec des envies de pauvres, le livre retrouve un second souffle. Il dresse ainsi le portrait d'un groupe, à travers le très « premier degré » Franck Ribéry, d'une génération creuse du foot français qui ne gagnera rien... hormis financièrement, notamment par son jeu pervers avec les agents, autres stars de cette histoire. Une « vague bleue » tristounette qui laissera surement, au contraire des Cantona ou Gignola, un souvenir calamiteux dans l'opinion. N'était-ce pas finalement là le véritable sujet, le drame quasi-shakespearien dont les déboires de « Krank Franck » exhibe aux yeux du public le pathétique théâtre, autant que les formes déjà refaites de la pink panther, du Zaman Café?


A lire : « La face cachée de Franck Ribéry » - Gilles Verdez & Matthieu Suc - Editions du moment.

Nicolas Kssis-Martov

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 4
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
L'Anglais voyage bien