1. // Les pelouses du Tour
  2. // Étape 2 : Düsseldorf → Liège

RFC Liège : Le géant endormi

Cette deuxième étape du Tour 2017 se terminera par un sprint massif dans les rues de Liège. La Cité ardente a déjà été ville-étape à de multiples reprises, comme un témoignage de reconnaissance à son public mordu de vélo, mais aussi de football. Ce sont d'ailleurs les créateurs de la Classique Liège-Bastogne-Liège qui ont donné naissance au RFC Liège, premier champion de Belgique de l'histoire. S'il végète aujourd'hui en D4 dans l'ombre de l'ogre du Standard, le FC Liégeois se présente comme une alternative locale au football moderne, tout en caressant le rêve de retrouver un jour le plus haut niveau.

Modififié
En 1892, des membres de la Liège Cyclist's Union – à laquelle on doit également la première édition de la Doyenne des Classiques, Liège-Bastogne-Liège – décident de créer un club pour pallier le manque d'activité vélocipédique pendant les rigoureux mois d'hiver. Le Football Club de Liège est né. Comme souvent à l'époque, les fondateurs ont un lien avec l'Angleterre et ceux-ci rapportent les couleurs de leur club de cœur, ici le rouge et le bleu de Dulwich Hamlet, une modeste équipe du Sud de Londres qui évolue aujourd'hui en D7. Trois ans plus tard, les Sang et Marine participent à la création de la Fédération belge de football, et remportent dans la foulée le premier championnat de l'histoire. « À jamais les premiers » , mais version XIXe siècle.

Un chat noir couleur Sang et Marine


Quelques années plus tard, une scission a lieu entre membres laïcs et catholiques. Ces derniers partent fonder leur propre équipe : le Standard, dont le nom s'inspire, une fois n'est pas coutume, du Standard Athletic Club, une structure omnisport parisienne, dont la section football a disparu dans les années 1930. Ironie du sort, ces nouveaux venus jouent leurs premiers matchs avec des maillots away prêtés par... le FC Liège. La couleur rouge restera, à l'image de la rivalité entre les deux clubs, bien que chacun ait connu une fortune différente au fil du temps. « Les supporters restent viscéralement attachés à ce club, parce qu’il a une histoire riche, des histoires folles, des souvenirs européens et un des plus beaux palmarès du pays (le sixième parmi les clubs encore en activité, ndlr) ! Cinq titres, une coupe de Belgique et une Coupe de la Ligue, les deux tiers des clubs de Jupiler League ne peuvent qu'en rêver de loin. Cela ne donne aucune garantie d’avenir ou de passe-droit, mais ça force le respect. Le maillot a un certain poids » , s'émeut Raphaël Schmitz, trésorier du club de supporters Johan 1982, et qui compte trente ans de tribunes dans les pattes.

Vidéo

Pendant des décennies, le FC Liège joue ses matchs dans le quartier de Rocourt, sur la pelouse d'un vélodrome qui a accueilli plusieurs éditions des championnats du monde de cyclisme sur piste. Jusqu'à sa destruction en 1997, pour laisser place au plus grand complexe cinématographique de Wallonie. Un exil qui force le club à disputer dès 1994 certaines rencontres dans des villes voisines et même au stade de Sclessin, chez le rival du Standard. « Notre direction a bien vite changé d'avis tant le stade était désert. Je pense qu'on y a joué un Liège-Anderlecht devant 4000 personnes alors que la saison précédente il devait y en avoir 20 000 de plus » , se souvient David Ambrosio, supporter lui aussi depuis presque trente ans.


En 2017, le club a fêté ses 125 ans avec un retour sur ses terres. De quoi regarder dans le rétro et constater qu'en dépit du joli palmarès glâné au fil du temps, le FC Liège a également connu la poisse, surtout au moment de fêter ses anniversaires : premier quart de siècle gâché par la Première Guerre mondiale, tandis que la seconde fait de même avec les cinquante ans. Les soixante-quinze ans, eux, sont marqués par le décès du secrétaire du club dans un accident de la route à quelques heures d'un match de gala face à l'Ajax Amsterdam. Quant au centenaire, il voit le président de l'époque, André Marchandise, démissionner et le club s'enfoncer dans une crise tant financière que sportive. Dès lors, les attentes étaient grandes pour fêter les 125 ans. D'autant que Liège était à un cheveu de la montée en D3. Mais la victoire finale passe sous le nez du « Great old wallon » et ce sont les Flamands d'Alost qui compostent le ticket gagnant. « On devrait sortir des T-shirts avec un grand M sur l'épaule droite » , se marre David Ambrosio, cinéphile dans l'âme.

Vidéo

Le supplice du coït interrompu


En parallèle, le Standard, lui, a réussi à s'imposer comme un cador de l'élite belge. Bien que les deux formations liégeoises ne se soient plus affrontées en match officiel depuis 1995, la rivalité n'a pas complètement disparue. « Avec notre chute dans les bas-fonds du football, les Standardmen sont de plus en plus souvent appelés "les Liégeois" par la presse et le match face au Sporting de Charleroi est devenu un derby alors qu’il y a plus de cent bornes entre les deux, déplore Raphaël Schmitz. Les plus belles rivalités sont souvent celles entre les clubs d’une même ville ! On se considère toujours comme les "vrais" Liégeois, le chant "Liège c’est nous" a beaucoup de succès. Pour être honnête, le Standard a le nombre pour lui, mais nous avons assurément le public le plus fidèle. Si nous remontons un jour les titiller, la rivalité refera son apparition aussitôt. » David Ambrosio approuve : « Quand j'étais ado, je devais surveiller mes arrières à chaque fois que j'allais en ville tant la rivalité avec le noyau dur du Standard était vive. Maintenant, je suis serein. Il y a un certain respect entre nous, notamment grâce au travail qu'on a pu faire au niveau politique pour fermer leur gueule aux fachos qui étaient dans nos tribunes. »


Car à défaut d'être sportivement au premier plan, le public du FC Liège a entre-temps développé une ligne politique marquée à gauche. « Au début des années nonante, notre tribune était connotée de droite, après les agissements de quelques idiots noyautés par le groupuscule fasciste Agir, grince Raphaël Schmitz. Une scission a d’ailleurs eu lieu entre fascistes et antifascistes, mais il a été difficile de se défaire de cette étiquette. À force de réagir aux comportements inappropriés, la tendance s’est inversée. Des fans ont invité des réfugiés aux rencontres du FC Liège, nous sommes amis avec les supporters du Cercle de Bruges et de l’Union Saint-Gilloise qui comptent beaucoup d'antifas. Nous avons aussi des contacts avancés avec l’AEK Athènes. Le combat n’est pas fini, mais nos idées avancent. Même les fans du Standard (dont les ultras sont également marqués à gauche, ndlr) ont compris que nous sommes leurs rivaux sportifs, pas politiques. »

Vidéo

En attendant la reprise du championnat, le FC Liège peut compter sur un public toujours plus nombreux à venir encourager le quatrième plus vieux club du royaume, que le temps n'a jamais réussi à terrasser. « Si nous sommes champion de Belgique une fois durant ce siècle – on peut rêver – nous serons le seul club à avoir gagné un championnat sur trois siècles différents, prophétise David Ambrosio, qui garde encore un goût amer de la montée ratée en D3. C'est une énorme frustration. Chaque année on a droit au supplice de la douche écossaise ou du coït interrompu. On aspire tous à ce que le RFCL retrouve la place qui est la sienne, en haut de la hiérarchie, même si je suis conscient que cette confrontation avec le football moderne va elle aussi amener une grande frustration. Fini de faire ce qu'on veut, ou presque, en tribune : regarder le match debout avec deux bières en main et un pétard en bouche pour les fumeurs. »


Vivre avec son temps sans laisser de côté son passé populaire, tel est le défi qui attend les Liégeois avant leur 150e anniversaire. « Venir à Rocourt, c’est vivre une autre facette du foot, loin du business et des sociétés de paris sportifs. C’est un peu le Max Havelaar du ballon rond : ça sent la bière, les frites et la transpiration » , conclut Raphaël Schmitz, qui ira regarder passer le Tour dimanche. Non sans une pensée pour les ancêtres qui écrivirent dans la Cité ardente le premier chapitre d'une glorieuse page du sport belge.



Par Julien Duez Propos recueillis par Julien Duez.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Les pelouses du Tour - Étape 2 : Düsseldorf —> Liège




Dans cet article

ElNinoFerrer Niveau : CFA2
Très intéressant
j'avais jamais entendu parler de ce club, pour moi liège c'était le Standard et les UI96
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
La bonne période du RFC Liège (de mon vivant) a coïncidé avec la chute du Standard suite à l'affaire Waterschei (https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_S … Waterschei).
Liège a notamment joué des bons matches de Coupe d'Europe, éliminant des équipes comme Hibernian ou Benfica. Ils ont mm rencontré la Juve en Coupe UEFA 88-89, battu les 2 matches par 1-0.
Il y a tjs eu une rivalité avec mon Standard, mais j'ai tjs bien aimé Liège également, car c'est là que j'ai vu mon premier match de D1. Liège (au contraire du Standard) invitait des équipes de jeunes de la province chaque saison pour venir voir un match, et il y régnait une ambiance plus familiale qu'au Standard (où il y a eu bcp de probs de hooliganisme entre début des années 80 et milieu des années 90).
C'est dommage qu'ils aient loupé la montée contre Alost, mais pour avoir vu le match retour à Rocourt, Alost était plus mature. À noter que la saison prochaine, dans leur série, se retrouvera normalement le club bruxellois RWDM, ancien champion de Belgique également. Cela promet une ambiance de feu pour les 2 confrontations.
1 réponse à ce commentaire.
Lio4000
Bonjour, notre club est en D3 actuellement et a loupé la montée en D2. Nous étions plus de 3500 supporters dans les tribunes ce jour là
Le Grand-duc du matelas
D1 = "Division 1A"
D2= "Division 1B"=
D3= "Division 1 Amateur"
D4= "Division 2 Amateur"= Liège = c'est nous = l'auteur de l'article a raison.
1 réponse à ce commentaire.
elsantochino Niveau : District
La grosse question à mes yeux est pourquoi avoir démoli le Stade Vélodrome de Rocourt? La ville de Liége interdit au club de jouer car les pylônes d'éclairage sont qualifiés de vetustes. Le RFCL décide alors de jouer le dimanche après-midi.

Bim nouvel arrêté de la Ville juste après cette décision, interdiction de jouer car à présent c'est le toit qui risque de s'effondrer. C'est clair on vise pas le ballon mais l'homme. Plus le choix, ils doivent quitter le Stade.

Certains disent que le propriétaire du club voulait absolument raser pour empocher l'argent du Kinepolis. D'autres disent que la ville de Liège et le Standard ont oeuvré main dans la main pour abattre ce concurrent trop important. La vérité doit se situer quelque part entre les deux. Peut-être.

Bhe oui quand on connait Liège et sa vie politique, on a pas besoin de lire le mercomplot.
Je crois surtout que Jean-Marc Bosman vous a "marabouté" en 1990, haha!

Mais c'est dommage que les nouvelles générations ont oublié ce qu'est le RFC Liège. Mes derniers souvenirs, c'est l'époque avec Jacky Munaron, Jean-François De Sart, Danny Boffin, Luc Ernès, Zvonko Varga, Bernard Wégria, Jean-Marie Houben, Didier Quain, etc. Le tout entrainé par Robert Waseige et cette victoire en coupe de Belgique 1990 contre Germinal Ekeren.
2 buts dont je me rappelle:

Didier Quain contre Anderlecht, saison 90-91


Jean-François De Sart contre Hibernian, coupe UEFA 89-90
Fort beau but de De Sart, vu en direct..mais De Sart peut surtout dire un grand merci à son papa banquier pour son parcours chez les Sang et Marine..
2 réponses à ce commentaire.
Achille Concarneau
Le RFC Liège est le club formateur de Guillaume Gillet.
Article louable, bon et beau sujet..mais je partage peu de l'abord nostalgique de l'article, et moins encore de celui plus victimaire de l'un ou l'autre commentaires..

J'ai passé d'interminables et passionnantes soirées avec un Président du club, époque RTFCL..et malgré mes questions pressantes, jamais il n'osa mettre sur le tapis l'hypothèse d'une conjuration politique taillée sur mesure pour le Standard. Je connais "un peu" la scène politique liégeoise aussi, certes particulière, florentine, impitoyable..et n'en garde cependant pas davantage souvenir de quoi que ce soit de tangible en ce sens ; les supporters blessés ont parfois l'imagination fertile, donner sens au traumatisme..

L'article omet surtout de le dire, mais le FC Liège fut victime d'abord de ses propres turpitudes.. Quand le Standard lui fit des appels du pied en vue d'une fusion, c'est Liège qui..refusa, déterminé à faire disparaître son rival. Ce club avait certes une image plus familiale, un ancrage plus local surtout, mais n'était pour autant dépourvu d'une face plus carnassière : premier club belge à se doter de loges - et à ma connaissance second sur le continent après le Bayern -, comportement inhumain à l'endroit de Bosman, absorption brin écoeurante de ce très beau club qu'était Tilleur (pire encore que ce que fit le Standard de Seraing).. Enfin et surtout, c'est le retrait de ses billes par son mécène Marchandise qui en causa la ruine..et dans la foulée certains rats ne tardèrent à quitter le navire, je pense à Boirs tout particulièrement, parti se vendre au..Standard..

Le contexte était assurément celui d'une lutte principautaire à mort..dont le FC Liège fut peut-être le plus glouton des protagonistes..

Sur la longue durée, je ne vois guère que les derbies brugeois des années 1910, bruxellois d'avant-guerre et, bien sûr, anversois à l'avoir disputé au derby liégeois, probablement sans égal en Belgique dans les années 1960.

Fin des années 1980, début 1990, ces affrontements étaient souvent infects en tribunes ; pas un noyau dur pour rattraper l'autre.

Souvent décrié, je trouve que le stade vélodrome avait un charme des plus singuliers - le voilà, le drame.. Sur ce point, je peux concevoir que le politique ne fût tout-à-fait blanc dans l'affaire, ne pas exclure qu'il y eût de commissions..mais pour le reste..?
http://www.sonuma.be/archive/portrait-du-rfc-li%C3%A8ge

J'y reconnais l'une ou l'autre figures internes qui causèrent bien du tort à ce club..et de grandes figures aussi - mention spéciale à Anoul, Carré et Delhasse..

L'on y voit Marchandise vanter son projet de nouveau stade, en vue d'accueillir l'Euro..1996.. Liège était alors en pleine bourre et le Standard au plus mal, le but était d'enterrer une fois pour toutes le rival, le leadership local était en jeu..

Des choix malheureux plus tard, certaine inhabituelle folie des grandeurs aussi, et les rôles seraient bientôt inversés..et c'est le Standard qui finalement accueillerait l'Euro..2000 dans un stade rénové..

Point de gentil ni de méchant dans cette histoire, d'intriguant ni de candide : rien plus qu'un affrontement fratricide, qui l'air de rien tourna peut-être à l'avantage du moins véhément des deux.. Je précise que le Standard se mit sérieusement dans le rouge pour résorber fébrilement son retard sportif, et ne fut d'ailleurs pas loin de le payer à la fin des années 1990..
il y a 2 heures Reading présente ses maillots en réalité virtuelle il y a 4 heures Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 40 il y a 4 heures Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 22 il y a 5 heures Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 5 il y a 8 heures Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 25
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 9 heures Ronaldinho régale au beach soccer 15
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 5 Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24