Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2ème journée

Rêver, mode d'emploi

Aujourd'hui, la Liga démarre (vraiment) enfin. Encore une fois, les deux géants vont jouer à domicile et l'un derrière l'autre. Barça-Herculés à 18h et Real-Osasuna à 20h. Faut pas se mentir, y a pas de quoi grimper au plafond. Mais comme rêver est (encore) gratuit, il fera bon s'endormir devant un match, la bière à la main. Récit de la semaine.

136 matchs, 111 victoires, 25 nuls, 224 buts en faveur, 81 contre. Voici les stats de l'invincibilité de Mourinho lors des matchs de championnat à domicile. Le Guesh n'a pas perdu un seul match sur ses bases depuis maintenant 8 ans. C'était en février 2002. “Mou” venait d'arriver à Porto. Beira Mar l'emportait 3-2 au stade du Dragon. Depuis, le petit agité des bancs de touche est devenu “Mou”, un mec qui attire en moyenne une quarantaine de médias à chacune de ses interventions et qui fait trembler les attachés de presse et/ou les officiers de sécurité. Vendredi, à Valdebebas, le centre d'entraînement merengue, les journalistes n'avaient même pas le droit de regarder par la fenêtre. Les rideaux étaient baissés, le terrain bouclé et les attachés de presse encravatés. Bienvenue dans le huis-clos. Bienvenue chez Mourinho.

Au Barça, l'antéchrist, c'est Zlatan. « Ibra doit se douter que je n'ai pas fait ce qu'il fallait avec lui. Il faut dire que lui est professionnel depuis 8 ans, moi je ne suis entraineur que depuis 2 ans » . Sauf qu'en deux ans, Pep a gagné beaucoup plus que Zlatan en toute une vie. Le philosophe frappe en douceur. L'intellectuel du Piémont est parti s'amuser avec Robinho et un maillot du Milan AC. Les culés l'ont déjà oublié. Car à Barcelone, on n'a d'yeux que pour le milieu. Samedi on ira voir Mascherano en vrai. Celui qui, à lui tout seul, a mis en pièces l'organisation espagnole en amical mardi dernier, et administré à l'Espagne championne du monde l'une de ses plus belles fessées (4-1). Un rêve catalan accompli par un Argentin du Barça. Moltes Gracies.

Drenthe est-il un joueur de foot ?

Au Real, ce sera Osasuna qui fera les frais du premier match officiel du “Mou” à Bernabeu. Comme d'hab, il en place une pour les arbitres : « J'ai peur qu'ils mettent des semelles à Cristiano » . Car en face il y aura des légionnaires. Exemple : Walter Pandiani, le buffle uruguayen et Dejan Lekic, (encore) un géant serbe. Les protège-tibias devraient claquer. Mais “Mou”, il aime ça. La preuve, lui aussi est amoureux de Camacho, vieille légende du madridisme, et autre grande gueule du foot espagnol - « J'aime bien Camacho. C'est quelqu'un de sincère et qui n'a jamais peur de dire ce qu'il pense » -, un peu comme lui, quoi. A tel point qu'en conf', le “Mou” donne (presque toute) la feuille de match : Benz et Lass sur le banc, CR7 dès le début ; peut-être Canales et Ozil aussi. « Je ne vais pas vous donner les 11. J'ai envie que Camacho réfléchisse un peu » .


Deux heures avant Real-Osasuna, Mascherano aura joué un bout de match et Trézègue aura même peut-être bien mis son premier pion de pré-retraité. David et son Herculès veulent « faire un coup » au Camp Nou avec le promu espagnol. Sauf que Herculès, c'est pas vraiment la Juve et que sur le côté gauche, il y a Drenthe. Accueilli en héros à son arrivée à Alicante, l'homme-sprint sera titulaire et entend faire du bruit : « Pour l'instant, nous sommes petits. Mais demain nous serons peut-être grands » . Ou pas. Le rappeur hollandais (si, si, on vous jure!) est peut-être, après Paul Gascoigne, la prochaine erreur de l'histoire du football. En attendant, profitons-en un peu et rêvons avec lui : « Si ça “tombe”, on est dans un bon jour, on gagne (contre le Barça, ndrl) et les gens vont halluciner » . Merci Royston.

Thibaud Leplat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Milan, jamais AC