En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Götze, retour vers le futur

Le retour de Mario Götze à Dortmund n'est plus qu'une question de sous, et donc de négociation et de temps. Les clubs sont en accord sur le principe, le joueur aussi. Seuls les supporters ne semblent pas encore tout à fait prêts à pardonner à leur ancien maestro. Son retour va pourtant bien devoir être accepté, car il est sûrement l'occasion de rattraper enfin le temps perdu ces trois dernières années.

Modififié
C'était il y a trois ans, à peine plus. La rumeur enfle rapidement. Bild annonce sûr de son coup que ce transfert impensable va avoir lieu : Mario Götze va quitter le BvB et signer chez le concurrent bavarois, alors que les deux clubs sont en course pour s'affronter en finale de Ligue des champions à Wembley. Le coup est terrible auprès des fans, alors que Götze répète depuis des mois, à l'envi, qu'il est prêt à accomplir sa carrière entière au club où il a été formé. Le coup est presque fatal au Borussia Dortmund de Klopp, qui mettait à mal jusque-là la domination du Bayern depuis plusieurs saisons. C'est une traîtrise qui ne passe pas dans les cœurs. Les réactions sont au niveau du choc – avec un soupçon d'exagération. Des maillots sont brûlés, des bêtises proférées en tribunes et, surtout, le Westfalenstadion réserve un accueil glacial à chaque apparition du petit prodige avec le maillot du FCB. D'autant plus qu'il s'amuse à marquer des buts décisifs pour faire plonger Dortmund loin du titre et du Bayern.

Vidéo

Pourtant, depuis, sa carrière prend un sérieux plomb dans l'aile. Remplaçant loin de pouvoir espérer intégrer le onze de Guardiola, son club l'a même déclaré indésirable peu avant un Euro épouvantable sur le plan individuel. Seul Dortmund semble opportun à l'accueil, ce qui ressemble fortement à la fausse bonne idée du mercato.

Peut-on vraiment revenir dans son club ?


Pour la majorité audible des supporters, c'est évident : Götze n'a plus rien à faire au Borussia Dortmund, et un retour de sa part ne serait pas une bonne chose. On n'acclame pas une idole qu'on a brûlée il y a peu. Déjà aux premières rumeurs à la fin de la saison passée, Super Mario a été invité à « aller se faire voir » par la Südtribüne à l'occasion de la rencontre avec le Werder Brême. À l'époque, les dirigeants du Borussia sondent les supporters, raconte le Kölner Stadt Anzeiger. Le retour est assez équivoque et, tout en entrouvrant la porte, pose une limite simple et évocatrice de la rupture d'il y a quatre ans. « S'il vient – et il ne doit pas venir –, alors il faut qu'il cesse cette permanente mise en avant de lui-même. » Pour Hanz-Joachim Watzke, la problématique Götze se résume à une erreur de jeunesse. Comme plus tôt Nuri Şahin, ou dans une moindre mesure Shinji Kagawa, incapables de se maintenir à leur niveau d'excellence loin de la Ruhr. « Qui sait si aujourd'hui, en sachant ce qui l'attendait, avec plus de maturité, il ne prendrait pas une autre décision ? » Une manière comme une autre de dire que quatre ans après, Götze a compris qu'il n'était pas aussi fort sans son club pour le protéger. Qu'il est prêt à se mettre au service de son BvB. Seul Dietmar Hamann est particulièrement sceptique sur le plan sportif. « Revenir à Dortmund, c'est choisir le chemin le plus facile » , critique-t-il dans des propos rapportés par Focus.

Un Libuda du XXIe siècle ?


Il y a pourtant un précédent qui pourrait inspirer Götze et prouverait qu'il s'agit bien du meilleur des chemins possibles à ce jour, pour lui. Dans les années 60, Stan Libuda file de Gelsenkirchen après quatre ans en équipe première de Schalke, pour rejoindre l'ennemi juré, le BvB. Le temps de devenir champion d'Europe, il retourne finalement au bout de quelques saisons à son premier et seul amour, où il devient capitaine et légende, notamment grâce à une saison 72 où les Knappen manquent d'un rien le doublé Pokal-Bundesliga. En 1999, sans surprise, il est nommé dans « l'équipe du siècle » choisie par les fans de Schalke. À croire que pour Götze, le « talent du siècle » tout désigné à ses débuts, le retour pourrait bien se passer s'il s'inspire du Schalker. Comme Libuda, Mario Götze jouit d'un titre prestigieux acquis à la sueur d'un but depuis son transfert à l'ennemi : une Coupe d'Europe – la première d'un club allemand – d'un côté, une Coupe du monde au Brésil de l'autre. Dans les deux cas, les ailiers ont marqué ce but décisif qui force le destin.

Vidéo

Pour Götze, ce but a été lourd à porter, la concurrence trop rude au Bayern. À Dortmund, il a une chance certaine de revenir comme titulaire, car Mkhitaryan a profité de l'été pour se faire la malle au plus vite vers Manchester United, et prendre du temps de jeu pour acquérir le max de confiance. Exactement ce qui lui manque en ce moment. L'occasion est bien trop parfaite pour réunir les deux et qu'ils se fassent du bien mutuellement. Si tout se passe bien, il y aura sûrement encore un peu de place parmi les supporters de Dortmund pour se faire pardonner, et redevenir l'enfant du club.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7