1. //
  2. // 3e journée

Retour sur terre

Bah alors ? Il manque quelques buts au compteur là les gars ! Franchement, 22 pions en une journée, c'est un peu faiblard pour un cru 2011 qui se la racontait fessées à gogo depuis deux journées.

0 0
Bon, les cadors ont quand même récité une leçon bien apprise, notamment Manchester United qui s'est amusé à enfoncer encore un peu plus West Ham (3-0), à la défense franchement scandaleuse. Nani s'est baladé, Rooney a enfin retrouvé le chemin des filets et Berbatov y est allé d'une volée assez classe. Un peu plus tôt dans la journée de samedi, les serial-scoreurs de Chelsea ont assuré le coup face à Stoke (2-0), sous l'impulsion d'une doublette Essien-Mikel monstrueuse. Forcément, pour les cocos de l'attaque, tout est plus simple avec les deux milieux afros. Et quand vous avez en rab' un Malouda marchant toujours sur l'eau (un but du droit quand même)...

Les Gunners, en déplacement à Blackburn, auront un peu plus galéré (1-2). Walcott avait pourtant ouvert la voie dès la 20ème mais cinq minutes plus tard, El-Hadji Diouf martyrisait Koscielny avant de servir easy Mame Biram Diouf. En deuxième période, Arshavin, bien qu'invisible tout au long de la rencontre, remettra de l'ordre suite à un bon centre de Sagna. Comme quoi, tout est possible en Premier League.

Tottenham et City chutent, Liverpool enfin

Dans la même veine improbable, la palme du week-end revient tout de même à l'équipe-victime de ce début de saison briton : Wigan. Les Latics ont tout simplement tombé Tottenham à White Hart Lane (0-1). Pas la plus mince des affaires surtout vu le niveau affiché par Wigan depuis l'ouverture de la PL. Et l'addition aurait pu être plus lourde sans quelques ratés incroyables.

Autre raté, celui de Manchester City. Après sa victoire contre les Reds, les Citizens ont prouvé qu'ils avaient au moins une seule certitude en ce début de saison : l'irrégularité. Incapables de scorer face à Sunderland, les Sky Blues laisseront même tous les points dans les ultimes instants sur un pénalty de Darren Bent.

A Liverpool, les optimistes se rassurent : enfin une victoire et un cageot de Fernando Torres. Mais les sceptiques ajouteront à juste titre qu'il ne s'agissait que du promu West Brom en face (1-0). Roy Hodgson a encore du taf, beaucoup de taf.



Barton, wanted !



Dans le rang des outsiders, Aston Villa a bien réagi après la rouste reçue à Saint-James Park la semaine dernière et son élimination européenne de jeudi contre le Rapid de Vienne. Les Villans ont mis neuf minutes pour retrouver le sourire et battre une équipe d'Everton (1-0) inquiétante. La véritable déception de ce début de championnat, Outre-Manche, ne cherchez pas, ce sont bien les Toffees.

Du côté des sans-grades, Birmingham a fait n'importe quoi contre un Bolton toujours aussi zéro dans le jeu mais plein de générosité, trop parfois. Le gardien Jaaskelainen, expulsé à la demi-heure de jeu, ajoute ainsi un handicap aux Wanderers menés dès les premières minutes puis distancés d'un deuxième pion en début de seconde période. Mais à Bolton, il y a toujours quelques bons vieux guerriers en magasin. Kevin Davies, dans un premier temps, réduira le score avant que Blake ne cale un bijou de coup-franc dans la cage de Foster (2-2). Fulham et Blackpool se laisseront également sur le même score (2-2) même si les Cottagers pourront nourrir quelques regrets. Menant 1-0 grâce à Bobby Zamora, les hommes de Mark Hughes ont connu un trou d'air de 5 minutes dans le dernier quart d'heure, avec deux buts dans la musette, avant que la grande tige Etuhu n'égalise.

Pour terminer, mention spéciale à Wolverhampton face à Newcastle (1-1). Prendre un point contre des Magpies survoltés face à Villa la semaine dernière n'est pas en soi un exploit. Mais mettre autant de parpaings, de boîtes, de tacles, d'attentats sur le spécialiste du genre Joey Barton, personne n'avait osé. Le match retour s'annonce bouillant à Saint-James Park.


Les scores complets


Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Paris coule à Bonal
0 0