Rester européen à Tel-Aviv

Le déplacement chez l'Hapoël de Romain Rocchi tiendrait presque de l'aubaine pour l'OL au moment où il faut renvoyer au loin les turpitudes d'un début de saison tout pourri. A condition de ne pas ramener à la surface les doutes aperçus samedi sur sa capacité à rester la meilleure équipe européenne de L1...

Modififié
« On se serait cru en Ligue des Champions » . Si Blaise Matuidi avait voulu rassurer les Lyonnais après les avoir plongés un peu plus dans la tourmente en championnat, il ne s'y serait certainement pas pris autrement. Preuve sans doute que les Stéphanois ne sont pas si pressés que ça de voir complètement sombrer leurs voisins. Samedi dernier à Gerland, avec leurs trois poteaux et presque autant de sauvetages sur la ligne, les Lyonnais ont au moins rassuré quant à leur capacité à disputer un match de dimension européenne. Pas franchement une nouvelle depuis qu'on les a vus à l'œuvre pour l'ouverture de leur saison en Ligue des Champions dix jours plus tôt face à Schalke. De toute évidence, cette équipe sait mettre du cœur à l'ouvrage pour ce genre de matchs à haute intensité qui se profilent en milieu de semaine et ces quelques autres qu'il faut disputer face à des concurrents au titre de meilleure équipe européenne de Ligue 1 (OM, LOSC, PSG, Stade Rennais) ou à l'occasion d'un Derby plus électrique que jamais.


Comme Blaise Matuidi n'est pas loin d'être un chic type, il a bien pris soin d'oublier un détail, celui-là même qui a permis aux Verts d'emporter la mise au final pour la 100ème du Derby : sans buteur capable de planter au moins une fois sur les 28 tirs envoyés par l'OL en direction de la cage de Jérémy Janot, une équipe toute européenne soit-elle n'est déjà plus franchement la même. Certes, la morosité d'un club qui crame son début de saison en jouant sur un rythme de relégable –quatre petits buts marqués et cinq points au compteur– y est sans doute pour quelque chose. Reste que Lyon a passé trop de temps ces dernières saisons à dépendre d'un fuoriclasse dans le registre offensif pour que la seule faille mentale du moment explique tout.


Comment naît une étoile...


Façon de dire qu'il faut retourner voir ce qu'il se joue aussi du côté de Lisandro à l'heure où le sort de Puel est l'objet de toutes les attentions. Le coach lyonnais peut bien être rassuré par l'état d'esprit de ses joueurs, irréprochables dans l'engagement affiché samedi soir et coupant court aux rumeurs de lâchage –genre de conduite qu'on ne peut s'empêcher de deviner à la première mauvaise série qui s'enchaîne–, il ne peut reprendre le fil de son histoire lyonnaise l'esprit tranquille pour autant. La faute à Licha qui donne dans les pépins physiques avec la même constance que la lassitude affichée depuis son retour entre Saône et Rhône au cœur de l'été. Après avoir traîné la patte et quelques bourrelets en trop tout au long de la préparation estivale, pesté tout ce qu'il pouvait contre ses ballons qui ne lui arrivaient jamais lors de ses trois titularisations, réveillé une douleur au tendon au mitant d'un match contre les Girondins salement engagé, le Gaucho à tête d'Abbé Pierre hiver 54 n'a certainement pas lâché Puel. Non, il s'est juste contenté de rappeler à son petit monde le statut que lui conférait sa première saison lyonnaise, bouclée avec une place de demi-finaliste de Ligue des Champions, une qualification directe pour la session suivante, un titre de meilleur joueur de L1 et la dimension du type suffisamment charismatique pour vous soulever tout un vestiaire en quelques aphorismes bien sentis –on repense à ceux affichés notamment la veille du retour décisif face au Real en huitièmes.


L'affaire aurait pu en rester là si la drôle de tourmente dans laquelle semble s'être engagé l'OL n'était à mettre sur le compte d'une inefficacité devant le but poussée par moments jusqu'à l'absurde. Et si Jean-Michel Aulas ne s'était aventuré à mêler malgré lui le destin de son coach et de son attaquant vedette le temps d'une série d'annonces sur les plateaux d'OL TV il y a un peu plus d'une semaine. La vague mise en sursis adressée à cette occasion à Puel a occulté une autre annonce qu'on ne peut prendre à la légère dans un club qui n'a pas eu pour habitude de s'embarrasser des masses avec les ego surdimensionnés auxquels il a pu avoir affaire dans un passé récent –Fred, puis Juninho et Benzema dans une moindre mesure ont pu en faire les frais. Cette fois, le tycoon lyonnais a affirmé prendre acte du statut de “star” de son barbu de n°9 et de la gestion toute particulière que cela implique. Comme pour rappeler au passage à Puel qu'il vaut mieux éviter d'infliger à Lisandro ces petites humiliations qu'il a coutume d'envoyer à tout ce qui ressemble à un attaquant au-dessus du lot –séances vidéo à base de DVD compilant les plus beaux appels de Pauleta, tacles engagés dans les fameux jeux dont raffole le coach lyonnais en fin d'entraînement, échappée en solitaire dès les premiers lacets de la montée vers Tignes lors de la préparation d'avant-saison.


Garder Puel pour mieux s'en passer ?


Et histoire de bien faire passer le message, Aulas ne s'est pas privé de préciser au passage que « les 3 ou 4 millions d'euros qui pourraient résulter de la séparation d'un entraîneur sont ridicules par rapport aux 50 ou 80 millions de pertes que l'on peut avoir en fonction du classement » . Rien non plus comparé aux 26 millions lâchés pour que Lisandro tienne le rôle de grand attaquant dont a besoin l'OL pour tenir son rang en championnat ou en Ligue des Champions. Preuve qu'à Lyon comme partout ailleurs, on en revient à cette échelle des valeurs du football d'aujourd'hui qui veut que le pouvoir de nuisance se situe définitivement moins du côté de l'entraîneur que de celui des joueurs.


Autrement dit, au moment où l'on s'emploie à trouver une sortie suffisamment digne permettant de sauver le soldat Puel plutôt que de renier un “choix stratégique” partagé par l'ensemble de la direction lyonnais –de JMA à Lacombe en passant par les membres les plus influents du Conseil d'administration comme Jérôme Seydoux–, on croit deviner un retour à la case Perrin pour le coach lyonnais. Celle du pilote de Formule 1 éprouvée en leurs temps par Le Guen et Houllier. Avec Lacombe jamais loin pour y aller de son avis sur la stratégie de course –du retour de la Toule au milieu au maintien d'une ossature aux allures de onze type pour retrouver le rythme– et la petite République des joueurs entre les deux dont on veut bien reprendre l'avis en considération.


Une forme de gouvernance où chacun peut retrouver ses repères en plus d'envisager une séparation en plutôt bons termes avec le coach du moment. Pour ça, avant de s'en aller respirer un peu l'air de la Ligue des Champions à Tel-Aviv, Aulas a pris soin de fixer un cahier des charges intenable à celui dont il louait il y a encore peu les qualités de “manager du foot” : « L'OL doit redevenir une équipe qui fait rêver ses supporters pour ses résultats d'abord, mais aussi pour sa qualité de jeu » . Avec un effectif à haute valeur ajoutée (120 millions d'euros investis ces deux dernières saisons), le président lyonnais est en droit de relayer de la sorte la principale des doléances de supporters chagrins. A première vue, Aulas ne prend pas beaucoup de risques à placer cet impératif d'ordre esthétique pile avant le moins risqué des déplacements de l'OL dans sa campagne de premier tour. A condition toutefois que son équipe remette la main sur ces quelques savoir-faire qui semblent la fuir désespérément depuis on ne sait plus trop quand : efficacité sur coups de pied arrêtés –bientôt huit mois que l'OL n'a plus planté sur coup-franc–, capacité à prolonger les temps forts et l'intensité au-delà de quelques occasions perlées, sentiment de pouvoir dominer son sujet et surtout l'adversaire du jour, quitte à y aller au “bleu de chauffe” que n'hésitaient pas à invoquer Malouda et les autres lorsqu'il fallait se replonger dans le quotidien de la Ligue 1 après la parenthèse européenne.


Encore sous le coup d'une défaite traumatisante qui ne devrait pas manquer de raviver un peu plus les doutes d'un groupe en souffrance –il n'y avait qu'à voir les mines paumées des quelques joueurs qui se sont aventurés près des micros samedi soir–, Puel et ses Gones doivent malgré tout se dire qu'ils tiennent une drôle de chance avec ce détour par chez l'Hapoël. Celle qui consiste à donner l'illusion à tous, des supporters à Blaise Matuidi, que l'OL reste bien une équipe avec laquelle on se croit en Ligue des Champions.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
il y a 1 heure Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 12
il y a 4 heures Lampard entraîneur d'Oxford United ? 1 il y a 7 heures Le superbe but d'Independiente 3 il y a 9 heures Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 il y a 9 heures Des matchs de C1 sur Facebook 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 13 Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 42 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 35 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 26
Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5 Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6
À lire ensuite
Schweini soulage le Bayern