1. //
  2. // 8e finale retour
  3. // PSG/Chelsea (2-2)

Respect !

Moqué, critiqué, sifflé, vilipendé, depuis un an, Laurent Blanc sert de cible vivante au PSG et aux suiveurs de ce dernier. Entraîneur par défaut à la suite du départ de Carlo Ancelotti, le Président se savait sur un siège éjectable depuis le début. À Stamford Bridge, face à José Mourinho et à dix, l'entraîneur parisien a gagné son plus beau combat dans la capitale : celui du respect.

Modififié
25 107
« Il a beaucoup parlé. La motivation était là, mais il y avait besoin de parler pour motiver l'équipe. Il a été très intelligent en nous montrant beaucoup de vidéos de Chelsea. Il est le meilleur joueur du Paris Saint-Germain aujourd'hui. » . La fellation verbale est de Thiago Silva, buteur à Stamford Bridge. Ce n'est pas la première fois que le capitaine parisien encense son Laurent Blanc en 2015. Dans la foulée, le président Nasser Al-Khelaïfi y va aussi de son compliment sur son entraîneur : « Laurent Blanc a été très intelligent tactiquement. Je suis très fier de lui » . Nous sommes en mars 2015, et le PSG est encore engagé sur tous les tableaux. Incroyable pour un coach critiqué et bousculé quotidiennement depuis le mois d'août. Le PSG joue mal. La préparation physique est ratée. Le mercato est bidon. Cabaye remplace toujours Verratti à l'heure de jeu. Il ne dit jamais « on » quand il parle de son équipe. Bref, l'entraîneur aura tout lu et entendu sur son compte. Fin décembre, quand les Parisiens ont hérité de Chelsea et de José Mourinho, le solde de tout compte semblait même attendre Laurent Blanc à la comptabilité. Pensez-vous : éliminer José Mourinho sur un match aller-retour avec le retour en Angleterre... Impensable. Surtout pour Blanc.

Les choix de Lolo


Entre l'aller et le retour, Laurent Blanc a remis les pendules à l'heure et montré qu'il avait, lui aussi, son mot à dire dans les soirées européennes. À Londres, il a fait des choix. Ses choix. Javier Pastore, Marquinhos, Thiago Motta. Certains militaient pour le maintien de David Luiz en sentinelle, celui de Marquinhos en charnière et d'Ezequiel Lavezzi et sa vitesse en pointe. Blanc a tranché. Il a une certaine idée du football. De la possession. Du beau jeu. Quitte à mourir, autant le faire avec ses postulats. L'an dernier, l'entraîneur à la petite chatte sur le menton avait payé pour apprendre à Stamford Bridge. Cette saison, il a retenu la leçon. Et il a bossé, lui que l'on qualifie souvent dans le milieu de fainéant sur les séances d'entraînement. « Laurent Blanc ? Super pour organiser les toros et les tennis ballon » entend-on ici et là. Mais quand la route s'élève, Blanc pose sa touillette et retrousse ses manches. Mourinho fait le malin en conférence de presse. Blanc ne rentre pas dans le jeu. Il sait qu'il n'a pas le niveau ni le vice pour rivaliser avec le Portugais. Alors il laisse le Special One se perdre dans ses conférences de presse militantes et peaufine dans son coin un cahier de jeu avec Jean-Louis Gasset.

Thiago Motta, le symbole


Là où les pragmatiques avaient pointé du doigt son coaching raté face à Caen, il faut de nouveau mettre en avant sa gestion du match de Lens, samedi dernier. Une rencontre maîtrisée où Silva s'est reposé, Motta réchauffé et Pastore a brillé. Motta, justement. Avec seulement 90 minutes dans les guiboles, Blanc a choisi de mettre son homme aux Mizuno dans le cœur du jeu. Un type à la rue cette saison et dont le seul gros match remonte à la venue du Barça, au Parc des Princes, en septembre. Pari risqué. Pari réussi puisque mercredi, Motta a été royal. Un seigneur. Pastore ? Un poison permanent. Marquinhos ? Une sérénité naturelle pour un môme de 20 piges. Au final, le PSG aura eu le mérite de faire autre chose que de seulement bien défendre à Stamford Bridge. Le PSG a eu la balle, touché le poteau, fait bouger le bloc anglais et, surtout, n'a jamais paniqué en jouant près de 90 minutes à dix contre onze. Ce succès, même s'il appartient aux joueurs en premier, porte aussi le sceau de Laurent Blanc. Il faut avoir les épaules larges pour coacher cette équipe.

« Les choses vont recommencer, avec la pression contre Bordeaux »


Le PSG façon QSI est un panier de crabes permanent entre Paris et Doha. Et si Blanc était finalement le coach qu'il fallait à cette équipe ? Après tout, les résultats sont là, les cadres de l'équipe militent publiquement pour lui et son président aussi. Mais l'homme connaît suffisamment le football et l'odeur du sang pour se Raymond Domenech-iser à chaque prise de parole publique. Même après une telle performance. Pourtant, de temps en temps, le coach se donne le droit de savourer, même s'il connaît la chanson : « On a fait quelque chose de bien, mais pas d'exceptionnel. Il faut relativiser. Quant à l'aspect personnel, un entraîneur est satisfait quand une équipe gagne. Alors au vu des circonstances, on apprécie, on va partager cette joie, et puis les choses vont recommencer, avec la pression contre Bordeaux, etc. On fera le bilan à la fin de la saison. Mais cette victoire est collective. Surtout celle-ci. Et là où vous avez du mal, c'est que quand il y a une victoire tout le monde est responsable, mais quand il y a une défaite, c'est seulement la faute du staff technique. Je le sais depuis le début. C'est comme ça partout dans le monde. » Laurent Blanc peut savourer. Jusqu'au match de Bordeaux, dimanche, il a gagné le respect de ses contemporains. C'est toujours ça de pris.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 7
C'est un beau résultat. Mais "Respect" ? Heu, il s'agit quand même du PSG, là.
Qu'est ce que ça fait du bien un bon article sur son taf de malade. Le mec a prsi que des uppercuts dans la face depuis 2012 et la défaite contre l'Espagne, futur vainqueur de l'Euro excusez !

Bravo Lolo, there will be haters et tu le sais !
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par tamanoir
C'est un beau résultat. Mais "Respect" ? Heu, il s'agit quand même du PSG, là.

On parle du PSG et plus du QSG.
C'est déjà ça de gagné :D
Señor Gifle Niveau : CFA
Note : 4
J'ai du mal à me faire à l'idée que d'un jour à l'autre Blanc devienne le coach super tactique, qui peaufine des heures et des heures son plan de match, par contre là où le PSG m'a agréablement surpris c'est dans l'envie qu'ils ont montré pour ces deux rencontres sur le terrain mais d'un point de vue perso j'ai plus vu une défaite de Mourinho hier et de son refus de faire du jeu à 11 contre 10 à la maison qu'une victoire de Paris portant le sceau de Lolo.
butterfly Niveau : CFA
Lolo a été bon mais cette victoire est surtout celle de Leonardo qui a construit l'équipe de A à Z (à l'exception de Luiz).

Ca m'empêchera pas de rêver de Simeone pour l'année prochaine.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 5
Supporter girondin je lui en veux forcément un peu de ses 6 derniers mois chez nous mais bon... Hier soir tous ses choix sont payants, victoire héroïque à l exterieur et il enfile le Mou avec du gravier.

Bravo à Blanc et merci Paris qui vient peut etre d ecrire sa premiere page populaire depuis l arrivée de QSI, malgré l argent et les objectifs ça fait toujours envie. Demandez a Aulas^^
gaiusbaltar Niveau : DHR
c'est un pari à SF d'essayer de placer le fait que Motta a des Mizuno dès qu'on parle de lui ?
sérieusement je suis très content pour Blanc. Pas le plus grand fan du coach mais là il réussit pas mal. 2 titres l'an passé, peut être encore plus cette année, va en falloir pour dire que Blanc a un mauvais bilan.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
La vérité c'est qu'il n'y a pas un seul mec sur Sofoot capable d'expliquer clairement et immédiatement la tactique de Blanc à l'aller ou au retour, et ça se permet de critiquer son travail en mode je fais rien de ma vie mais je chie sur des professionnels.

Entre temps y en a un ou deux qui est allé sur un blog tactique et va essayer de faire le malin en plagiant la réflexion du blogueur style je m'y connais.

Pathétique.

Et bravo à Blanc, au PSG et aux supporters de Londres, admirable performance.
Note : 15
Chapeau, vraiment. Le respect est là, parce qu'à onze, ça aurait génial de sortir les Blues à Stamford Bridge. Injustement à dix, chapeau bas les mecs !
Je ne suis pas supporter du PSG (du tout d'ailleurs) mais même en tant que supporter de l'OM, j'ai kiffé ma soirée d'hier. Parce que ouais, en Europe je regarde uniquement le drapeau tricolore, avant que ma jalousie éhontée et ma mauvaise foi reprennent le dessus le week-end arrivant !
Et au passage, j'avais une pensée émue et un sourire narquois pour ces bâtards de supporters de Chelsea !
mackallaway Niveau : CFA2
Et voilà la retournement de veste qui débute depuis 8h en France

oui Lolo Blanc, le mec très moyen à Bordeaux (car Bordeaux, c'était surtout Gourcuff), le mec très moyen en EDF, le mec très moyen à Paris (le 75e sur la liste)
Le mec laché par son vestiaire car les Silva, Motta et co ne l'aiment pas et ne le respectent pas.

Ouais bah Lolo, il est encore en course pour 4 trophées, il sort cette raclure de merde de Silva et fout un gros fuck au passage au Mou

Cote management, il a fait de Marquinhos un excellent arrière droit, n'a pas hésité à revoir ses plans comme à l'aller en mettant Luiz au milieu. Et bon, le fait de prendre à part les 3 guguss en attaque pendant 20 minutes et de leur parler, ça aussi, c'est très fort

Et quand je pense que certains veulent le remplacer par Simeone ahaha

nyakichan Niveau : CFA2
J'ai vu que bcp s'offusquaient des remplacements de Verrati et Matuidi hier soir. Je les ai au contraire trouvé totalement pertinent : - il fallait garder une stabilité au milieux tout en ajoutant un joueur a vocation offensive, donc Lavezzi et Rabiot étaient de loin les meilleurs choix
- Matuidi Verrati étaient bien cramé (tout comme Motta), mais contrairement à ce dernier, ils avaient un carton jaune. Sachant que Paris allait devoir attaqué, et risqué de se faire contrer, il fallait des joueurs pouvant stopper ces contres sans prendre de 2ème jaunes. Même si au final ce ne fut pas le cas vu le manque de respect envers le foot qu'a fait preuve Chelsea.
Bien que les joueurs vu héroiques, Lolo White a un énorme mérite pour cette qualification tant ses choix fut bon
pierrot92 Niveau : CFA2
Je serais entraineur et mon président me demanderait de choisir entre Verrati et Pogba, mon choix serait vite fait.

Sinon, Bravo à Paris, mais quelle déception cette équipe de Chelsea!!!Il a l'air fatigué Mourinho, il devrait faire comme son meilleur ami Guardiola, prendre quelques mois de recul, se ressourcer, se remettre un peu question, prendre le temps de vivre...parce que se faire surpasser par Laurent Blanc dans la gestion psychologique et tactique de cette confrontation,, alors qu'il est intrinsèquement bien au-dessus, avec on va dire des effectifs équivalents, ça démontre une certaine lassitude, une certaine usure.
Répondre
Robin Huc Niveau : DHR
Message posté par roberto-larcos
Supporter girondin je lui en veux forcément un peu de ses 6 derniers mois chez nous mais bon... Hier soir tous ses choix sont payants, victoire héroïque à l exterieur et il enfile le Mou avec du gravier.

Bravo à Blanc et merci Paris qui vient peut etre d ecrire sa premiere page populaire depuis l arrivée de QSI, malgré l argent et les objectifs ça fait toujours envie. Demandez a Aulas^^


Enfile le Mou avec du Javier même ! J'assume. aujourd'hui on a l'immunité, comme Diego Costa.
didier gomis Niveau : CFA
Note : 4
l'interview de Motta est priceless, il dit que Paris a le caractère pour mettre le ballon à terre et qu'il est bien content d'avoir gagné contre ce bus de Chelsea !

Big respect à O Chorao qui nous a fait le meilleur ascenseur émotionnel depuis la demi finale en Coupe de France de Calais !

Et ce putain de Diego Costa qui pousse Marquinhos, qui tacle Chorao, qui fait un tête à tête avec Luiz, qu'il est laid avec sa tête de porc ! vai tomar no cu seu traidor de merda !

http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galer … is-2-2-a-p
Merci pour ce papier monsieur Faure. Je n'ai pas toujours défendu Blanc depuis son arrivée (il m'est cependant arrivé de dire du bien de lui, quel crime!), mais il faut reconnaitre qu'il a clairement appris de ses erreurs passées. Il a su trouver les mots pour motiver ses joueurs (et ce depuis plusieurs mois avec Thiago Silva), préparer de façon excellente ce match sur le plan tactique en affirmant ses choix (pour Motta, c'était juste inespéré de le voir à ce niveau-là hier soir) et, je pense, remobiliser ses troupes à la mi-temps en les empêchant de sortir de la partie au vu de la tournure des événements. Son accolade avec David Luiz à la fin du match était magnifique et révélatrice.

Il n'est pas devenu un dieu en l'espace d'une soirée, mais il a franchi un cap en tant qu'entraineur. Il ne faut pas oublier que c'est un jeune coach, il a fait quelques conneries et son attitude était parfois assez limite, même si je pense qu'elle relevait plus d'une certaine maladresse relative à son "inexpérience" de coach. Il a avalé beaucoup de couleuvres tout au long de l'année mais a su garder la tête froide. C'est assez impressionnant et il est important de le souligner. Le plus dur reste désormais à faire: capitaliser cet exploit pour la fin de saison afin que le club puisse atteindre ses objectifs.

Bravo Laurent Blanc. J'espère pouvoir encore le dire au mois de mai.
Orso94210 Niveau : CFA
J'ai les oreilles qui sifflent à force d'entendre les grincements des girouettes depuis hier soir.

Laurent Blanc, Pastore, David Luiz, Thiago Silva ne sont pas devenu des génies d'un jour à l'autre. Mais le résultat d'hier tourne en ridicule ceux qui ont eu le cynisme de les cartonner.

"Laurent Blanc pas de couilles, pas de tactique", "Silva la pleureuse", "David Luiz surcoté", "Pastore l'arnaque". J'ai encore en tête toutes ces choses entendues à droite à gauche.

Eh ben non. Laurent Blanc est un jeune entraineur très prometteur qui en est à sa troisième qualif en quarts en trois participations en C1 ni plus ni moins. Thiago Silva fait partie des 5 meilleurs au monde à son poste, et ça fait longtemps qu'il n'a plus rien à prouver (mais comment oser critiquer un joueur pareil?). Luiz, c'est du super-solide. Et oui, si Lovren vaut 28M€ et Mangala 53M€, il fallait claquer les 50 patates pour le recruter que cela plaise ou non. Et Javier est un délice pour qui aime le football offensif, mais il doit passer un palier pour être plus décisif, ni plus ni moins.

Voilà un rappel de plus, s'il en fallait, qu'il convient d'être mesuré dans ses analyses.
Paris cette saison à tapé Barcelone, à éliminé le leader de premier league, est invaincu en Europe sur sa pelouse, second de son championnat, une finale de coupe et une demi finale pour l'autre, et quart de LDC.

Franchement bravo à Paris. Une bien plus belle saison que décrite actuellement.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par butterfly
Lolo a été bon mais cette victoire est surtout celle de Leonardo qui a construit l'équipe de A à Z (à l'exception de Luiz).

Ca m'empêchera pas de rêver de Simeone pour l'année prochaine.


Bientôt on a des mecs qui vont venir nous dire que cette victoire, c'est surtout celle de Colony Capital.
Tout sauf reconnaître de mérite de Blanc. Parce que si TS marque pas le but final, je vous rappelle que les joueurs n'y auraient été pour rien mais que tout aurait été de la faute de "Lolo el Blanco Touillette" qui se serait fait humilier par Mou-le-génie.
Frenchies Niveau : CFA
Franchement, moi lolo et "l'inter de paris"
m'avaient convaincu déjà l'année dernière contre le BARCA (mais encore une fois, Messi ne joue qu'une mi temps sur 4 ...)
en faisant 2 nuls ils ont prouvés déjà qu'il fallait les prendre au sérieux.

depuis on le sait, qu'on parle d'une équipe de "fainéants" qui joue à 60% en championnat ... les 40% manquant ne sont employés que quand le match est "prestigieux" (ce qui est effectivement très limite pour gagner le championnat).


Bon beh cette année, ils ont surpris le barca à nouveau (cette fois carrément battu) donc comment ne pas >déjà< les respecter devant une performance pareil ????

Franchement, Pastore "régulier" dans l'effort et dans "sa forme" aurait une place dans à peu près toutes les équipes ... ce joueur régale vraiment, que l'équipe joue en contre ou en attaque placée.

après ça n'efface pas tous les défauts pour autant.
la maladresse de Cavani = c'est non
(si Benzema avait besoin d'autant d'occaz qu'Edin pour scorer, il serait à 3 buts cette saison pas 20 ...)
le manque d'autorité de Blanc = c'est plus possible (Ibra qui va chasser en suède pendant sa convalescence au lieu d'être au vert avec le groupe...)
+ la fracture avec Lavezzi est très nette ... pourquoi se défoncerait il ?


Respect, oui.
mais je me demande encore si c'est Paris ou le Qatar qui est "€€magique€€" hein ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Bayern en mode bulldozer
25 107