En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes retrouve la santé, Metz craque malgré Diabaté

Sans victoire en Ligue 1 depuis cinq matchs, Rennes s'est enfin imposé sur sa pelouse face à Lille. Metz, pourtant porté par un Cheick Diabaté des grands soirs, a dû concéder le nul dans les derniers instants face à Caen. Sinon, à trente piges passées, Jimmy Briand a atteint la barre des dix buts en Ligue 1 pour la première fois de sa carrière. Elle est là, l'info de la soirée.

Modififié

Nice 3-1 Nancy

Buts : Le Bihan (35e) et Seri (45e et 84e) pour Nice // Dalé (26e) pour Nancy



Rennes 2-0 Lille

Buts : Mubele Ndombe (3e) et Sio (29e) pour Rennes

Ambiance frigorifique en début de rencontre au Roazhon Park, le public breton étant franchement saoulé de voir ses joueurs n'enquiller qu'un seul succès lors des seize derniers matchs de Ligue 1. Du coup, les supporters rennais dégainent une banderole assassine : « La lassitude remplace notre passion, le stade rennais plus fort que la déception. » Heureusement pour les Rouge et Noir, Mubele Ndombeest est un mec positif et plante un pion dès la troisième minute, en claquant une puissante frappe du gauche dans la surface après un mauvais dégagement de la défense lilloise. Ça a le mérite de décoincer complètement les Rennais, qui se font enfin plaisir. Sur une longue passe, Gourcuff s'arrache pour remettre de la tête pour Sio, qui conclut à son tour d'un coup de casque précis. Ça fait 2-0, mais Lille va aussi se mettre à envoyer du jeu. Xeka, le milieu de terrain portugais des Dogues, envoie même une frappe atomique vers le but rennais, mais voit sa tentative s'écraser sur la barre de Costil. Costil, qui sort ensuite un festival de parades pour dégoûter les attaquants nordistes. De quoi permettre à Rennes de voir enfin la lumière. Et éviter aux supporters bretons de se scarifier les poignets et de se tailler les veines d'ici la fin de la saison. Ouf.


Metz 2-2 Caen

Buts : Sarr (66e) et Diabaté (83e) pour Metz // Santini (74e) et Rodelin (87e) pour Caen

Du vide en début de rencontre, entre deux équipes qui se tirent la bourre dans l'optique du maintien. Heureusement qu'il reste Cheick Diabaté pour mettre un peu de folie, entre remises inspirées de la tête et petits ponts malicieux. Si bien que la gourmandise du Cheick finit par inspirer ses équipiers. Ismaila Sarr, tout juste entré en jeu, profite d'un bon centre de Balliu pour asséner une reprise acrobatique splendide dans les filets de Vercoutre. Un chef-d’œuvre qui sort un peu de nulle part, auquel Caen va répondre par une tête improbable de Santini sur coup franc, qui surprend Didillon pour égaliser. Alors Diabaté détend sa grande carcasse, lève la tête et attend un centre. Pour finalement marquer du droit, en prédateur des surfaces, après un bon ballon de Balliu. Le Cheick sans limite n'est donc pas un mythe. Le problème, c'est que ce samedi, Metz a une défense de pétochards. Ce qui permet à Rodelin d'égaliser de la tête en toute fin de match. Cruel pour les Lorrains, qui perdent l'occasion de se donner un peu d'air avec la zone rouge.


Montpellier 2-0 Lorient

Buts : Boudebouz (9e) et Mbenza (27e) pour Montpellier

Ryad Boudebouz, bon pied, bon œil. Le meneur du MHSC plante d’entrée son onzième pion de la saison en récupérant un ballon à l'entrée des seize mètres. L'Algérien est gaucher, mais il s'en fout et arme du droit en première intention et envoie une merveille dans la lulu. Montpellier déroule et double rapidement la mise grâce à Mounié, qui déborde sur le côté gauche et centre de l'extérieur du pied droit pour Mbenza, qui assassine Lecomte à bout portant. Ne reste plus au MHSC qu'à éteindre la lumière en seconde période pour s'imposer sans forcer.


Guingamp 2-1 Toulouse

Buts : Briand (53e, sp) et Mendy (62e) pour Guingamp // Delort (67e, sp) pour Toulouse

Pas grand-chose jusqu'à la trentième minute, moment choisi par Ola Toivonen pour sortir le bazooka. Le Suèdois tente une demi-volée surpuissante aux trente mètres qui frôle le montant droit de Johnsson. Une frappe de bourrin pas tellement du goût de Diallo, qui préfère les sucreries plus subtiles. Le Guingampais ouvre son pied aux vingt mètres, mais trouve le poteau droit de Lafont. Il faudra finalement qu'Alban Lafont fauche Salibur dans la surface pour permettre à Briand de transformer un penalty logique. Dixième pion en Ligue 1 cette saison pour l'ancien Rennais, qui atteint la barre symbolique des dix buts en championnat pour la première fois de sa carrière. À 31 ans. Jimmy, l'homme sans âge. Toulouse, déjà pas super impliqué, lâche carrément l'affaire et Étienne Didot donne une passe laser pour Alexandre Mendy, qui envoie une énorme minasse dans la lucarne. Mais comme Marcus Coco n'a jamais eu le look d'un défenseur, il commet une faute dans la surface sur Toivonen. Andy Delort dit oui à ce cadeau si généreusement offert aux siens et transforme l'offrande. Puis, plus grand-chose, à part un clash de grandes gueules entre Pascal Dupraz et Antoine Kombouaré, qui semble lancer un « C'est à moi qu'tu parles ? » à son homologue toulousain. Fallait pas chauffer Antoine de Niro.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
    Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40