1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes renverse la vapeur, Lille se remet en selle

Un champignon bordelais traité, un renversement de situation rennais, une victoire dijonnaise arrachée en toute fin de rencontre, des Angevins et des Toulousains qui se neutralisent, place à la dixième journée de Ligue 1.

Modififié
370 10

Girondins de Bordeaux 1-1 AS Nancy-Lorraine

Buts : Ménez (55e) pour Bordeaux // Koura (74e) pour Nancy

La bonne nouvelle bordelaise de ce début de rencontre vient de la pelouse. Le champignon qui malmenait l’aire de jeu du Matmut Atlantique a été traité. Revigoré par l’état du terrain qui tient enfin la route, Bordeaux démarre fort et manque d’ouvrir le score dès la troisième minute. Suite à un cafouillage dans la surface, Anthony Koura sauve Nancy, d’un but encaissé prématurément. Après ce début de match canon, les Bordelais lèvent vite le pied. Le constat est sans appel à la pause, les 45 premières minutes ont été bien tristes. Alors que les Nancéiens dominent depuis la reprise du jeu, Jérémy Ménez sort de l’ombre et place une frappe à ras de terre dans le petit filet de Guy Roland Ndy Assembé. L’arbitre n’a pas vu la position de hors-jeu de l’ancien Parisien à la réception du ballon. Sifflés à la pause, les Bordelais permettent au stade d’exulter. Anthony Koura relance la partie à un quart d’heure du coup de sifflet final. Ça fait poteau, poteau et but pour Nancy. L’égalisation pousse les Girondins à appuyer sur le champignon. Après un premier sauvetage en tout début de rencontre, Nancy remet ça en fin de match. Tobias Badila est à deux doigts de marquer contre son camp, mais il parvient à empêcher le ballon de rentrer dans ses propres cages, grâce à l'extrémité de son pied. Nicolas Pallois termine dans les cages bordelaises après la sortie sur blessure de Cédric Carrasso. Les Girondins enchaînent leur quatrième match sans victoire.


Angers SCO 0-0 Toulouse FC



Toulouse, qui reste sur une victoire écrasante face à Monaco (3-1), est mis à mal par Angers. Les Angevins bien en place font déjouer le TFC. Juste avant la mi-temps, Karl Toko Ekambi manque d’ouvrir le score à la suite d’une incompréhension entre Alban Lafont et François Moubandje. Grosse occasion de Famara Diedhiou à une demi-heure de la fin du match. Alban Lafont répond à la belle volée de l’Angevin par une belle parade. Même l’entrée en jeu de Yann Bodiger, le talisman toulousain, n’y fera rien. Les deux équipes se quittent sur un match nul et vierge.


LOSC Lille 2-1 SC Bastia

Buts : Corchia (51e), Eder (57e) pour Lille // Diallo (71e) pour Bastia

La première période est à oublier des deux côtés. Le match aurait pu commencer dès la 45e minute de jeu. Lille rentre des vestiaires avec l’envie qui lui a fait défaut en première période. Dès la reprise, Renato Civelli place une tête sur Jean-Louis Leca. Moins de cinq minutes plus tard, Sébastien Corchia ouvre le score grâce à un magnifique coup franc. Le stade Mauroy sort de sa morosité. Eder signe son deuxième but de la saison, en renard des surfaces. Les Bastiais sèment finalement le doute dans les esprits lillois à vingt minutes de la fin du match par Sadio Diallo. Le milieu de terrain guinéen place un magnifique plat du pied à seize mètres du but. Les Corses poussent, les Nordistes souffrent, mais le score n’évolue pas. Lille se donne de l’air et quitte la zone de relégation. Déjà l’effet Gérard Lopez ?


FC Nantes 1-2 Stade rennais FC

Buts : Sala (42e) pour Nantes // Grosicki (58e et 75e) pour Rennes

Le derby entre Nantais et Rennais se lance vraiment avant la pause. Emiliano Sala s’interpose entre Pedro Mendes et Romain Danzé pour reprendre de la tête un centre de Bamou. L’Argentin ouvre le score pour Nantes et inscrit son deuxième but de la saison. Les Rennais ne s'avouent pas vaincu et font le forcing pour revenir au score. Sur un contre d’école, Paul-Georges Ntep passe à Kamil Grosicki qui égalise pour Rennes. Les Bretons doublent la mise à un quart d'heure de la fin du match. On prend les mêmes et on recommence. Débordement de PGN, passe pour l’international polonais qui reprend et marque. Les Nantais sont assomés et n'arrivent plus à rien. L'équipe de René Girard n'enchaîne pas une troisième victoire d'affilée.


Dijon FCO 1-0 FC Lorient

But : Loties (90e+1) pour Dijon

C’est le match des mal classés de cette dixième journée. La première période est lorientaise. Les homme de Sylvain Ripoll dominent, mais ne parviennent pas à faire la différence. Il y a toujours une main de Baptiste Reynet ou le pied d’un joueur dijonnais qui traîne dans la surface. Le gardien bourguignon maintient son équipe à flot. Le DFCO est beaucoup plus à l’aise en seconde période. La rencontre est très ouverte. Dijonnais et Lorientais sont en position d’ouvrir le score, mais aucun n’y parvient. Les gardiens se répondent par des arrêts à distance. Dijon marque finalement le but de la victoire dans le temps additionnel, par Jordan Loties de la tête. Cette victoire est aussi belle pour les Dijonnais qu’elle est cruelle pour les Lorientais. Les Bretons enchaînent leur troisième défaite d’affilée, qui les maintient dans les bas-fonds du classement.


Lyon 1-3 Guingamp

Buts : Lacazette (37e sp) pour Lyon // Salibur (46e) et Coco (52e et 77e) pour Guingamp


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Maeva Alliche
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Lorient ça sent quand même très mauvais cette saison!
    T'as déjà vu un merlu sentir bon ?
    Comment ça? Il est pas frais mon poisson?
    2 réponses à ce commentaire.
    Magiciendestenebres Niveau : District
    La beaujoire est définitivement rouge et noir !!!!! Victoire degeulasse mais victoire quand même !
    Tiens toi qui semble rennais, elle vient d'où exactement votre haine envers Nantes (abstraction faite des faits et gestes BL et RCK)?

    Question sérieuse. Car côté nantais, d'une manière générale c'est loin d'être aussi intense (sauf chez les plus jeunes je te l'accorde).
    Magiciendestenebres Niveau : District
    parce que Nantes se considère comme une ville bretonne, qui serait donc la 1ère ville de Bretagne ce que Rennes ne peut évidemment pas supporter, et c'est un peu le même type de ville, étudiante, jeune etc etc et en plus la domination de Nantes sur le palmarès à fait qu'accroître la haine des rennais jusqu'en 2005 à peu près quand Rennes a pris le dessus sur Nantes
    2 réponses à ce commentaire.
    Dani de Melo Niveau : CFA
    Le petit Sliti va vraiment faire mal. Sans la possibilité de la vente du LOSC, je ne lui donnerais pas 2ans avant d'être vendu. Corchia semble décidé à être digne de sa réputation depuis qu'il est sélectionné en EDF.

    J'aimerai bien voir cette équipe s'en sortir seule, sans l'intervention de la probable nouvelle direction.
    Ballon d' or-mones Niveau : DHR
    Le match LOSC/Bastia c'était d'une faiblesse technique abyssale, sans rire les match de National c'est techniquement équivalent. Et puis un si beau stade à trois-quart endormi c'est moche
    Là où tu te dis que Nantes n'est plus un grand club français, c'est qu'on en est réduit à avoir Rennes pour rival. Et en plus on perd...
    shashashashabaninonda Niveau : District
    C'est une rivalité historique, ça n'a rien à voir avec le niveau de jeu à la base
    1 réponse à ce commentaire.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    370 10