Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es de finale
  3. // Rennes/Marseille (2-1)

Rennes renverse l'OM

Mené à la mi-temps, Rennes a profité d'absences de marquage des Marseillais pour renverser la bande à Bielsa et arracher sa qualification dans les arrêts de jeu (2-1).

Modififié

Rennes - OM
(2-1)

A. Konradsen (60'), P. Hosiner (93') pour Rennes , M. Batshuayi (19') pour Marseille.


La prolongation se présentait. Mais l'OM avait montré des failles sur les coups de pied arrêtés. Celui-ci n'a pas été bien tiré, mais pas bien relancé non plus. Hosiner s'est retrouvé seul au milieu de tous, il a dégainé son talon, trompé Samba et envoyé Rennes en huitièmes (2-1). Pour la deuxième fois de suite, la bande à Bielsa s'est inclinée à l'extérieur. Malgré des occasions nettes, presque toutes pour Michy Batshuayi, auteur de son premier but avec l'OM. Les Rennes-OM avaient déjà fait des étincelles par le passé (un 4-3 avec un quadruplé de Frei contre l'OM de Drogba il y a dix ans, un 4-4 plus récemment, quand Ben Arfa était encore un joueur de football), ce soir il y a encore eu du spectacle : des buts, des cartons rouges. Et une qualification à l'arrachée pour les Bretons.

Ce diable de Batshuayi


Le Loco faisant tourner pour la première fois de la saison, il y a enfin des recrues marseillaises au coup d'envoi : Alessandrini sur l'aile droite, Barrada à l'animation, Batshuayi en pointe. En moins de deux minutes, l'espoir belge, joliment servi par Mendy, est à deux doigts de Costil d'ouvrir le score de la caboche. Côté rennais, Montanier aussi repose des cadres : Ntep, Danzé et Gelson Fernandes posent leur arrière-train sur le banc. Même avec ses jokers, l'OM répète ses gammes : pressing haut, possession, récupération éclair. C'est comme ça que Dja Djédjé bondit sur une tentative de relance bretonne, avant de servir parfaitement « Michy » , pour son premier pion en match officiel sous ses nouvelles couleurs (19e). Rennes est un peu sonné, mais a suffisamment de talent pour réagir : Pedro Henrique envoie un missile que le sosie de Mandanda claque en corner, Habibou s'ose au retourné acrobatique, ça cafouille dans la surface de Samba. Ça ne plaît guère à Bielsa, qui gueule sur sa glacière. Michy, lui, confirme qu'il vaut mieux qu'un vulgaire joueur de Coupe de la Ligue. D'un crochet, l'ancien du Standard esquive deux ou trois défenseurs, mais son tir du gauche passe du mauvais côté du poteau. Dans tous les bons coups, il est encore là pour claquer un corner de Barrada. Costil est à la parade.

Rennes renversant


Hors-jeu, Armand a bien cru avoir égalisé peu avant la fin d'une fort agréable première période, globalement dominée par un OM qui semble prendre toujours autant de plaisir à se ruer vers l'avant. Le jeu reprend et les ingrédients restent les mêmes : de l'envie, des espaces et pas de triche dans l'effort. Du rythme, donc. Positionné haut, Marseille ne renonce pas à son style. Rennes est explosif et dangereux en contre. Coup franc côté gauche, Konradsen est complètement oublié dans la surface, coup d'épaule à la César Sampaio, égalisation (60e). Montanier lance alors son premier joker : Ntep. Raté. L'espoir cocorico est sur le pré depuis moins d'une minute quand il s'accroche avec Dja Djédjé sur une tentative de débordement au milieu de terrain. Ça se chauffe sérieusement, et l'ami Enjimi n'hésite pas : dehors tout le monde. Armand est remplacé par Mexer, Barrada par Payet. Pour rééquilibrer sa défense, El Loco replace Lemina au poste d'arrière-droit. À dix contre dix, il y a encore plus d'espaces. Et encore plus de duels Michy-Costil. Tous brillamment remportés par le portier. Bielsa continue à lancer des cartouches neuves : Thauvin prend l'aile droite, sans apporter grand-chose. La prolongation approche, Rennes met le paquet dans la surface. Avec pas mal de réussite, Hosiner dévie un tir de M'Bengué dans le but de Samba et fait chavirer la route de Lorient (93e). Rennes est en huitièmes, l'OM a encore du boulot.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3