En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Monaco/Rennes (1-1)

Rennes prend un point sur le Rocher

Dans un stade Louis-II pratiquement vide, Rennais et Monégasques ne sont pas parvenus à se départager (1-1), malgré de belles occasions des deux côtés. Rennes - et Didier Deschamps avec les Bleus - perd surtout Paul-Georges Ntep, blessé.

Modififié

AS Monaco 1-1 Stade rennais

Buts : Wallace (51e) pour les Monégasques // Doucouré (41e) pour les Bretons

Au moment où M. Chapron désigne le point de penalty, Pedro Henrique n'hésite pas une seconde. Le Brésilien se saisit du ballon, sans broncher, et s'avance pour défier Subašić. Après les ratés, cette saison, d'Armand et de Ntep, les Rennais ont donc décidé de faire confiance à un nouveau tireur. Sauf que comme ses coéquipiers, le milieu de terrain foire sa tentative et voit Subašić dévier sa frappe en corner. La tête entre les mains, Henrique sait qu'il vient de rater l'occasion d'offrir la seconde place à Rennes. Sur son banc, Montanier réalise qu'il va vraiment falloir travailler les pénos à l'entraînement.

Le réalisme rennais


Si le soleil laisse penser que l'été bat encore son plein dans la Principauté, les Rennais ne débarquent pas sur le Rocher pour faire bronzette, mais bien pour tenter de récupérer la deuxième place du classement. Après un début de match plutôt équilibré, les locaux prennent peu à peu l'avantage de la possession qu'ils ne sont d'ailleurs pas loin de concrétiser par l'intermédiaire d'El Shaarawy, mais la reprise de l'Italien est détournée par un superbe arrêt réflexe de Diallo. Dans un stade pratiquement vide, le peu de spectateurs présents ne sont pas emmerdés par les occasions, les deux équipes ayant du mal à se créer de véritables situations de but. Efficace, Rennes profite finalement de l'une ses rares offensives pour ouvrir le score. Très bon depuis le début de la rencontre, Baal déborde sur son côté gauche avant d'adresser un centre pour la belle tête décroisée de Doucouré. Un but pas forcément mérité, mais pas vraiment volé non plus. Mais surtout un but qui permet à Rennes de filer aux vestiaires dans la peau du dauphin du PSG.

Les Rennais et le penalty maudit


Cette seconde période n'a commencé que depuis quatre minutes que, déjà, Rennes est tout proche de faire le break, mais la frappe de Benjamin André, déviée par Wallace, est sauvée sur sa ligne par un Subašić vigilant. Comme souvent au football, une balle de break ratée ne pardonne pas et, à peine deux minutes plus tard, Wallace vient égaliser d'un puissant coup de casque à la suite d'un corner de Lemar. Loin de se laisser démonter, les Rennais repartent vers l'avant et profitent d'un penalty après une faute de Fabinho sur Doucouré. L'occasion est belle de reprendre l'avantage, mais Pedro Henrique écrase un peu trop une frappe que Subašić parvient à détourner en corner. Pour ne rien arranger, Rennes perd, dans la foulée, Paul-Georges Ntep sur blessure. Une fin de match compliquée, en somme. Et qui aurait pu l'être encore plus si le superbe coup franc de Lemar n'était pas venu s'écraser sur le poteau de Diallo. Dans une fin de match très ouverte, les deux équipes se rendent coup pour coup sans parvenir à faire la différence. Et M. Chapron de siffler la fin du match sur un résultat logique.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Dupraz quitte le TFC 83 il y a 3 heures Robinho en route vers Sivasspor 24
il y a 6 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 16
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7