1. //
  2. //
  3. // Rennes/Celtic (1-1)

Rennes, la mauvaise affaire

Comme face à l’Atlético, les Bretons se sont fait rejoindre après l’ouverture du score et doivent se contenter du partage de points. La qualification s’éloigne dans le groupe de la mort. Dommage, il y avait largement la place pour une victoire ce soir.

Modififié
0 1
Rennes - Celtic: 1-1
Buts: Cha Du-Ri (30e csc) pour Rennes. Ledley (70e) pour le Celtic.

Le match met un bon quart d’heure à démarrer, jusqu’à une première action rennaise : Boukari et Hadji combinent bien côté droit, mais la frappe de l’international marocain est contrée. Au milieu de terrain, c’est Tettey le plus en vue. Associé à Pajot (Mvila au repos), le Norvégien est positionné un cran plus haut qu’habituellement et compense le manque de rythme de Boukari et Brahimi. De retour de blessure, les deux ailiers peinent à bousculer une défense écossaise qu’on sent pourtant pataude. La première occasion des visiteurs arrive à la 24e minute de jeu, avec une belle frappe de l’attaquant Stokes, bien détournée par Costil. Six minutes plus tard, c’est l’ouverture du score rennaise, d’un but à la con de Cha Du-Ri, contre son camp : le latéral sud-coréen passe en retrait pour son gardien Forster, sorti de ses cages. Le ballon finit tranquillement sa course dans les filets, sous les yeux médusés des 5 000 supporters du Celtic (30e, 1-0). On comprend mieux pourquoi le club de Glasgow avait initialement été sorti de la Ligue Europa par le FC Sion... Relégués à dix points en championnat du rival Rangers, les Bhoys font de la peine. Rennes n’en profite pas pour autant et termine la mi-temps en mode pépère, malgré une dernière occasion de Hadji, dont la tête passe au-dessus (33e).

Le retourné de Hadji

La deuxième période est plus emballante, le Celtic revenant des vestiaires avec de meilleures intentions. C’est pourtant Rennes qui se procure d’abord l’occasion de doubler la mise à la 56e : le latéral gauche Mavinga, monté en attaque, bénéficie d’un amour de ballon de Feret, mais sa frappe est détournée par le gardien. Avec les sorties de Boukari et Brahimi pour Pitroipa et Kembo, les débats s’animent, le Burkinabé se mettant tout de suite en action : dribbles chaloupés et passe pour Hadji, qui frappe à côté (61e). Les Ecossais répondent par l’intermédiaire de Stokes d’abord, qui balance une frappe bien bourrine dans les poings de Costil (64e). Puis c’est au tour des deux Sud-Coréens Cha Du-Ri et Ki Sung-Yong de se mettre en évidence : le premier déclenche une frappe croisée, détournée dans les pieds du second, qui rate le cadre (65e). La troisième occasion est la bonne pour les Bhoys, qui égalisent par l’intermédiaire de Ledley, sur coup franc indirect. Son coup de crâne en arrière au premier poteau lobe tout le monde, Costil compris, et termine dans le petit filet opposé (1-1, 70e). C’est dur pour Rennes, mais pas totalement scandaleux. L’équipe bretonne semble encore un peu tendre pour gérer un maigre avantage sans se mettre en danger.
Dans les vingt dernières minutes, ce sont les entrants qui vont tenter de redonner l’avantage aux Rouges et Noirs, mais leur grosse activité n’est pas payée. La meilleure occasion est finalement pour Hadji, qui réussit un superbe retourné, claqué par Forster. Le gardien du Celtic se rattrape d’ailleurs très bien du but gag encaissé en première période, puisque c’est encore lui qui sauve les siens sur l’ultime occasion des locaux : Mangane, monté aux avants postes, dévie pour Pitroipa, dont la frappe se heurte au dernier rempart écossais (90e). Score final 1-1 et mauvaise affaire pour Rennes, qui voit son concurrent pour la course à la qualif l'Udinese s’imposer sur le fil face à l’Atletico, sur sa pelouse, 2 buts à 0. La victoire est désormais obligatoire au Celtic Park le 3 novembre prochain pour continuer à y croire ne serait-ce qu’un peu.


Par Régis Delanoe, au stade de la Route de Lorient
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

clemölösö Niveau : DHR
en même temps en ont ils quoi que ce soit à faire pour chercher à espérer, ne serait ce qu'un peu?

insupportable ce je-m'en-foutisme français en europa league, comme si on valait bien mieux que ça
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1