1. //
  2. // 34e journée

Rennes dans le dur

Vainqueurs logiques (2-0) face à un Stade Rennais de plus en plus décevant, les Valenciennois font un grand pas vers le maintien.

0 3
Valenciennes 2-0 Rennes


Buts : Kadir (18eme) et Danic (52eme) pour Valenciennes

Trois mois. Trois longs mois que les joueurs de Philippe Montanier n'avaient pas fait le plein de points à domicile. Douze semaines sans succès à Nungesser donc, jusqu'à la venue de Rennes, ogre déchu et nouvelle victime préférée de ses camarades de promotion. Comme souvent ces dernières semaines, la copie rendue par les joueurs de Frédéric Antonetti est quasi-blanche, et c'est presque avec soulagement que les Bretons ont dû accueillir la victoire de Marseille en finale de la Coupe de la Ligue, tant leur cinquième place paraît menacée. Ultra-motivés par un maintien qui passait pas une victoire cet après-midi, les Valenciennois, au panache, ont réussi à tromper Douchez deux fois, par l'intermédiaire de Kadir et Danic. Avec 42 points, le VAFC n'est pas encore maintenu, mais compte quatre points d'avance sur Nancy, premier relégable. Une victoire à Toulouse la semaine prochaine et l'affaire sera quasiment dans le sac.

Nancy 0-1 Lille

But : Hazard (46e)

Et si c'était celui-là le Lille champion de France ? Un LOSC laborieux, parfois dominé par un bon Nancy, qui s'en est remis à l'un de ses talents, en l'occurrence Eden Hazard, pour faire une bien maigre différence. En difficulté sur le synthétique lorrain, les joueurs de Rudi Garcia subissent face à l'enthousiasme de ceux de Pablo Correa. Rarement mis en danger, les Nancéiens vont concéder un but au pire moment, juste avant la pause, sur un beau coup-franc du joyau belge de Lille. Sonnés mais pas K.O, les pensionnaires de Marcel Picot continuent leur show. Jusqu'en toute fin de match, quand Hadji, magnifiquement trouvé par Féret, manque une immanquable balle de match, et tire, dans le même coup, une balle dans le pied de l'ASNL et de l'OM, qui devra s'imposer à Lyon demain pour rester collé aux basques du LOSC.

Monaco 1-1 Paris

Buts: Adriano (25è) pour l'ASM. Erding (51è) pour Paris.

Le maintien contre la Champion's League, la Principauté contre la Capitale, Nenê de retour sur le Rocher. Le choc entre Paris et Monaco a presque tenu ses promesses. Largement bousculés en première mi-temps, et logiquement menés après l'ouverture du score sur coup de pied arrêté d'Adriano, les Parisiens ont dû mettre le réveil pour arracher le point du match nul à Louis II. Buteur d'une belle volée, Mevlut Erding a permis au PSG de fendre la muraille monégasque (dix défenseurs pour finir le match) et prendre un point qui pourrait être plus intéressant que prévu en cas de contreperformance de l'OL demain soir, face à l'OM.

Bordeaux 0-4 Sochaux

Buts: Ideye (9e, 30e), Perquis (11e) et Boudebouz (22e) pour Sochaux.

« La guerre pour l'Europa League n'aura pas lieu » . Un titre accrocheur pour un drôle de navet dans lequel ont figuré les joueurs de Jean Tigana. Humiliés par des Sochaliens attirés par l'odeur du sang qui coulait lors de chacune de leurs pénibles foulées, les Bordelais ont offert à leurs supporters un spectacle à l'image de leur triste saison. Malchanceux en plus d'être apathiques, les Girondins auraient peut-être mieux fait de ne pas se pointer après la deuxième mi-temps. Le pire dans ce cauchemar, c'est que les Sochaliens n'ont pas été brillants. Plus opportunistes et efficaces qu'autre chose, les coéquipiers de Brown Ideye, double buteur à Chaban-Delmas, ont profité du manque de volonté bordelais pour plier l'affaire en 45 minutes. Quatre pions dans le buffet des Girondins avant la pause, en une demi-heure même. De quoi envoyer Ciani, remplacé par Jussie, au vestiaire dès la 36ème minute. Une pointe d'audace dans un océan de frigidité qui, bien entendu, n'aura pas l'effet escompté. Relégués à quatre points de la sixième place à quatre journées de la fin, les Bordelais ont perdu plus que l'amour de leurs supporters ce soir. Laurent Blanc peut quitter l'équipe de France, deux ans seulement après son départ, la Gironde est déjà nostalgique.

Arles-Avignon 0-1 Saint-Etienne

But : Alonso (32eme, sp) pour Saint-Etienne

Aujourd'hui, moi, dernier de Ligue 1 et déjà condamné à la descente, j'ai encore perdu un match en finissant à 10. VDM. La fin de saison d'Arles-Avignon est un calvaire. Un chemin de croix qui ferait passer celui du Christ pour une promenade de santé. Non, Arles-Avignon, déjà condamné, ne quittera pas la Ligue 1 sur une bonne note. Même en plein printemps, pas le moindre rayon de soleil pour l'ACA de Dianbobo Baldé, expulsé dès la 36ème minute de jeu. Un fait de jeu qui pourrait nuancer la défaite des Arlésiens, si les futurs pensionnaires de Ligue 2 n'étaient pas déjà menés au score, suite à un pénalty d'Alonso. Un pénalty important qui ramène les joueurs du Forez à une petite longueur de la sixième place qualificative pour l'Europa League. Maigre récompense pour les Arlésiens, en plus d'être pire lanterne rouge d'Europe, ils sont presque officiellement plus mauvais que le Grenoble 2009-2010, qui était pourtant un grand cru.

Auxerre 1-0 Montpellier

But: Contout (79e) pour l'AJA.

Roy Contout, souvent au centre des moqueries des supporters Icaunais, vient peut-être de gagner une place au Panthéon du football auxerrois. Opportuniste, l'homme qui tombe à pic a profité d'une erreur défensive de Benjamin Stambouli pour offrir un but qui, s'il n'est pas celui du maintien, est celui du sacré bol d'air pour les ouailles de Jeannot Fernandez. Douzième de Ligue 1 avec 42 points, les Auxerrois prennent quatre points d'avance sur Nancy, qui jouera ce soir face à Lille. Les joueurs de René Girard eux, défaits en finale de Coupe de la Ligue (0-1) et relégués à cinq points de la sixième place, sont en chemin pour une saison blanche regrettable. Pauvre Loulou...

Caen 1-1 Lens

Buts: Niang (1e) pour Caen. Varane (35e) pour le RC Lens.

Mesdames, Messieurs, grands et petits, curieux et férus de football, voici le célèbre, le seul, l'unique, match nul qui n'arrange personne. Quasiment condamnés, les Lensois avaient besoin d'une victoire à Michel d'Ornano pour offrir encore un peu d'espoir à leurs supporters. Les Caennais eux, forts d'une belle victoire à Nice (0-4) la semaine dernière, espéraient profiter de leur dernière confrontation face à un adversaire « faible » , pour engranger un maximum de points. Au final, le but supersonique de Niang n'aura servi à rien puisque la pépite Varane est venue égaliser. Lens est presque en Ligue 2, Caen va devoir créer quelques exploits. Le prix à payer pour une place en Ligue 1.

Brest 0-0 Nice

Subir, contrer. La stratégie mise en place par Eric Roy était accessible aux gamins de cinq ans. Toutefois, pour contrer, encore faut-il que l'équipe d'en face joue un minimum. Pas franchement décidés à décrocher les trois points à domicile, les Brestois d'Alex Dupont ont largement tenu tête aux Niçois dans ce duel de non-jeu, au terme duquel, les Azuréens, restent menacés par la relégation. Allez le LOSC ?

Lorient 0-0 Toulouse

Lorient est une équipe classe. Le genre d'escouade capable de montrer au leader lillois qu'il n'a pas le monopole du beau jeu en France, mais qui, du haut de son statut de candidat candide à l'Europa League, se permet d'enchaîner un cinquième match nul à domicile face à Toulouse, le tout, sans montrer la moindre envie. Une flemme largement partagée par les Toulousains, accrocs au ventre mou du classement, qui se sont offerst un footing sur le synthétique du Moustoir. Pour les joueurs de Christian Gourcuff, il faudra se remettre à jouer pour choper l'Europa League.

Par Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Faut préciser que à Arles, le pénalty est provoqué par une faute INexistante !! ainsi que le carton qui va avec..
(le mec prend un autre jaune par la suite)
Enfin, Arles-A, depuis le début de l'année a du avoir le plus d'erreurs arbitrales (p-è avec Nancy), ce qui en plus de la malchance, de la maladresse et euh.. du jeu peu flamboyant de l'équipe à mener cette dernière direct en ligue 2 !
Tu parles de Nancy, encore une preuve ce soir où le coup-franc de Hazard qui amène le but provient d'une faute inexistant (même si sur le but, gregorini n'est pas tout blanc !)
"Le pire dans ce cauchemar, c'est que les sochaliens n'ont pas été brillants". Ben voyons! Dites carrément qu'ils ont de la chance de repartir avec 3 points pendant qu'on y est !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
City prend un caramel
0 3