1. //
  2. // 7e journée

Rémy soulage l'OM

Grâce à un doublé de la tête de Rémy, l'OM s'offre sa première victoire en L1 cette saison. Une Ligue 1 dominée par Montpellier, facile vainqueur d'Ajaccio, et Rennes, qui a dynamité Sochaux.

Modififié
0 0
AC Ajaccio - Montpellier : 1-3

Buts : Cabella (3eme), Estrada (9eme) et Utaka (35eme) pour Montpellier - Mostefa (55eme) pour l'AC Ajaccio

Les Montpelliérains ont retenu la leçon. Rapidement à leur aise en Corse où ils mènent 3-0 au bout de 35 minutes, les joueurs de René Girard n'ont pas vécu un mauvais remake de leur déplacement du week-end dernier à Brest. Peinards jusqu'à la mi-temps, les Héraultais se sont imposés au terme d'un match animé et physique, lors duquel l'arbitre a enchainé les biscottes (sept jaunes et un rouge). Giroud & Co remontent logiquement sur le trône de la Ligue 1 qu'ils ont fait leur après un début de saison probant.

PSG-Nice : 2-1

Buts : Nenê (36eme sp) et Gameiro (71eme) pour le PSG - Monzon (61eme) pour le PSG

La septième journée de Ligue 1 a été une soirée à thème « pénaltys » . A ce petit jeu, Paris et Nice ont respectivement été élus roi et reine du bal de promo. Inquiets de voir les Marseillais monopoliser la critique du monde du ballon rond, les Parisiens ont pris leurs responsabilités afin d'offrir à leurs détracteurs de bonnes raisons de blâmer ce PSG encore un peu trop irrégulier. En tête à la pause pour la première fois de la saison après une première période aboutie, les Parisiens sont revenus sur la pelouse avec un peu moins d'ambitions. Mis dans de bonnes dispositions grâce à un premier pénalty de Néné, les joueurs d'Antoine Kombouaré ont été rejoints au score par un bon Nice, grâce à un nouveau pénalty de Monzon, le troisième en deux matches. Dans cette affaire de tirs au but, ce sont les Parisiens qui ont eu le dernier mot, grâce à une transformation de Gameiro. Pour pimenter un peu la soirée des supporters du Parc des Princes, Javier Pastore a pris soin de donner une leçon de crochets aux défenseurs niçois avant de buter à plusieurs reprises sur un excellent David Ospina. Le score reste le même malgré les exclusions de Monzon et Jallet, et le Paris Saint-Germain rejoint Lyon et Rennes dans le groupe des poursuivants de Montpellier.

Caen - Lyon : 1-0

But : Nivet (45eme sp)

Le révélateur n'était pas marseillais, mais normand. Leaders de Ligue 1 à l'orée de cette journée, les Lyonnais n'ont bluffé personne. Malgré de bons résultats, le niveau exceptionnel affiché par Lloris et les renaissances de Michel Bastos et Bafé Gomis, les Rhodaniens ont tout de même régulièrement été mis en difficulté depuis le début de saison. En témoigne leur performance à Michel D'Ornano où, à dix pendant une mi-temps, suite à l'exclusion de Hugo Lloris, ils ont dû rendre les armes. Côté normand, Nivet, buteur sur pénalty, est sorti par la grande porte en prenant également un rouge. Lyon n'aura pas squatté la première place longtemps.

Dijon - Brest : 1-0

But : Mandanne (32eme) pour Dijon

Ça sent la saison galère pour le Stade Brestois. Toujours à la recherche de leur première victoire, les joueurs d'Alex Dupont comptaient sur leur déplacement chez le promu dijonnais pour débloquer leur compteur. Manque de bol, les Bretons sont tombés sur une équipe solide, qui a su profiter d'un pénalty pour construire son succès. Avec neuf points et une dixième place, les joueurs de Patrice Carteron continuent leur apprentissage en Ligue 1, peinards.

Lorient - Auxerre : 1-1

Buts : Emeghara (23eme) pour Lorient - Grichting (55eme) pour Auxerre

Bien jouer, c'est bien, ne jouer qu'une mi-temps, c'est mal. En tête à la pause après l'ouverture du score de Emeghara, les Lorientais de Christian Gourcuff ont totalement lâché le match en seconde période. Opportunistes, les Auxerrois en ont rapidement profité et le Kenyan Oliech a égalisé à la 63ème minute. Plus intéressants, les joueurs de Laurent Fournier ne sont pas parvenus à s'imposer au Moustoir et restent englués dans le milieu du tableau.

Marseille - Evian TGFC : 2-0

Buts : Rémy (25eme et 74eme) pour l'OM

Trois points, c'est probablement tout ce qu'il y a à retenir de l'opposition cruciale du soir entre l'Olympique de Marseille et Evian. Attendus au tournant par leurs supporters, les joueurs de Didier Deschamps se sont contentés du strict minimum. Bien aidés par le duo Valbuena-Rémy, qui a frappé par deux fois, les Marseillais auraient dû profiter de cette belle soirée pour emmagasiner un maximum de confiance pour les scènes à venir. C'est le contraire qui s'est produit. Fébriles et peu inspirés, les coéquipiers de Steve Mandanda l'ont jouée à l'ancienne. Deux bons vieux coups de pied arrêtés, deux coups de boule de Rémy, et puis c'est tout. Un peu moins fragiles défensivement grâce à l'apport de Nicolas Nkoulou, les Marseillais ont toutefois été inquiétés par les rares incursions savoyardes. A onze contre dix suite à l'exclusion précoce de Rippert, auteur du probable record du monde de fautes en une demi-heure, les Marseillais s'offrent un bol d'air non négligeable à défaut d'avoir offert un spectacle digne de ce nom à leurs supporters. Au final, la triste star du match a été l'arbitre, qui a réussi, dans un match relativement faible en intensité, à dégainer sept cartons jaune et un rouge. On trouve ce qu'on peut pour s'occuper...

Nancy - Valenciennes : 1-1

Buts : Moukandjo (15eme) pour Nancy - Cohade (82eme) pour Valenciennes

L'espoir fait vivre, mais l'espoir fait mal. Alors qu'ils pensaient pouvoir s'adjuger leur première victoire de la saison, les Nancéiens ont logiquement été rejoints par des Valenciennois plus convaincants que leurs hôtes. Menés jusqu'à la 82ème minute et l'égalisation de Renaud Cohade, les joueurs de Valenciennes ne déploreront que l'exclusion tardive de Rémi Gomis. Ça va mieux pour VA, pas tellement pour Nancy.

Sochaux - Rennes : 2-6

Buts : Butin (24eme) et Maïga (41eme) pour Sochaux - Montano (22eme sp et 71eme), Kana-Biyik (35eme), Hadji (69eme sp), Féret (51eme) et Ekoko (90eme) pour Rennes

Les mi-temps se suivent et ne se ressemblent pas. Auteurs d'une première mi-temps plus qu'honnête, au cours de laquelle ils ont donné la réplique à de bons Rennais, les Sochaliens ont totalement craqué en seconde période. Sortis des vestiaires à 2-2, les joueurs de Mecha Bazdarevic en ont pris quatre en seconde période. Parfaits dans leur rôle du « on prend une gifle ou en on met une » , les Rennais ont bichonné leur goal-average. Une bonne idée puisque ce soir, grâce à lui, ils pointent à la seconde place de la Ligue 1.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0