Alors que Loïc Rémy n'a pas manqué ses débuts avec QPR, Cabaye et Newcastle s'enfoncent dans la crise, contrairement à Swansea qui continue de surprendre. Suárez et Silva ont, quant à eux, été les grands artisans des succès de Liverpool et Manchester City.

Modififié
11 13
C'est ce qui s'appelle une belle entrée en matière. Transféré il y a seulement quelques jours en provenance de Marseille, Loïc Rémy faisait ses grands débuts sous le maillot de QPR cet après-midi à West Ham. Titularisé à la pointe de l'attaque par Harry Redknapp, l'international français a frappé fort d'entrée. Après avoir rendu hommage à son prédécesseur Djibril Cissé en étant signalé hors-jeu à deux reprises en cinq minutes, il est parti dans le dos de la défense des Hammers et n'a pas manqué l'occasion d'ouvrir son compteur but sur un bon service de Taarabt. Insuffisant néanmoins pour offrir la victoire aux siens. Grâce à son trio Noble-Nolan-Diamé, West Ham a monopolisé le ballon pendant toute la partie. Longtemps maladroit, à l'image de Chamakh qui n'a certainement pas convaincu le fils du propriétaire du club Jack Sullivan, très sceptique lors de son arrivée cet hiver, le club de la banlieue de Londres a finalement égalisé par l'intermédiaire de Joe Cole. Acculé devant son but, QPR a plié, mais n'a pas rompu (1-1). Malgré ce point difficilement obtenu, les Hoops restent bons derniers.

Newcastle, toujours plus bas

Rémy n'est pas le seul Français à s'être illustré ce samedi outre-Manche. Devenu spécialiste de l'exercice, Yohan Cabaye a ouvert le score pour Newcastle sur coup franc. Un petit bijou qui n'a pas empêché les Magpies de s'incliner, Le Fondre s'étant offert un doublé pour Reading en l'espace de cinq minutes (1-2). Juste devant Reading et Wigan, qui s'est incliné face au Sunderland de Fletcher, auteur d'un doublé (2-3), Newcastle se rapproche doucement mais sûrement de la zone rouge. Et Cabaye n'est même pas l'auteur du plus beau coup de patte du jour en Angleterre. Toujours sur coup franc, De Guzmán a caressé le ballon dans la lucarne de Begović. Auteur d'un doublé, le Canadien a grandement contribué au large succès de Swansea face à Stoke City (3-1). Une victoire construite en seconde période avec l'ouverture du score de Davies. Michu a quant à lui été très discret. À noter le but de Michael Owen en toute fin de partie. Oui, le Ballon d'or 2001 joue toujours au foot.

Suárez et Silva, joueurs providentiels

Luis Suárez est bel et bien l'homme providentiel de Liverpool. Deuxième meilleur buteur de Premier League derrière Van Persie, l'attaquant uruguayen a une nouvelle fois été décisif cet après-midi. Cette fois, c'est Norwich qui en a fait les frais. À l'origine de l'ouverture du score de Henderson, l'ancien buteur de l'Ajax a ensuite inscrit le but du break, toujours en première période. Mis sur orbite par leur attaquant, les Reds ont déroulé au retour des vestiaires. Sturridge, au terme d'une belle action à une touche de balle, Gerrard puis Bennett contre son camp ont fait enfler le score pour le plus grand plaisir d'Anfield (5-0). Mais malgré sa grosse performance, Suárez n'est pas l'homme du jour. Un but de renard en tout début de partie, un autre d'un subtil ballon piqué par-dessus Schwarzer en seconde période, des dribbles, des accélérations, des passes parfaites... David Silva a une nouvelle fois éclaboussé l'Etihad Stadium de sa classe. Sans lui, Manchester City ne se serait peut-être pas imposé face à Fulham (2-0). Loin d'être brillants, les Citizens ont pu compter sur leur meneur de poche ainsi que sur l'attentisme des Cottagers pour faire la différence. Et revenir provisoirement à quatre points de Manchester United.

West Ham - QPR : 1-1
Liverpool - Norwich : 5-0
Manchester City - Fulham : 2-0
Newcastle - Reading : 1-2
Wigan - Sunderland : 2-3
Swansea - Stoke City : 3-1

par Quentin Moynet
Modifié

L'enflure, il te met un but d'entrée alors qu'avec l'OM, il ratait des occasions d'autiste...
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
A lire ensuite Schalke (se) fait plaisir
11 13