En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Remy Billard, le Forrest Gump rémois

À quatre-vingt-sept ans, Remy Billard n’est pas le plus vieil abonné du Stade de Reims, devancé par une Colette de quatre-vingt-douze printemps. Mais il s’en fout, et nous aussi, parce que c’est de loin le plus charismatique. Retraité dans son petit patelin de sept cents habitants, il a connu le foot avant guerre, la capitulation allemande, le Grand Reims, les vestiaires de l’Euro 84, la DH et la renaissance de Reims. Portrait d'un papy qui pétille.

Modififié
La première fois, ça ne s’oublie pas. Sauf pour Remy, qui a complètement zappé son premier match à Auguste-Delaune, un soir de 1938. À l’époque, le Stade de Reims vient de fusionner avec le Sporting et végète en deuxième division. Âgé de huit ans, Remy découvre un lieu qu'il ne quittera plus. «  Au début, j’allais au stade en vélo. On était une dizaine, on arrivait après vingt-deux kilomètres, on entassait nos vélos, et on courait dans le stade. Il n'y a jamais eu de problèmes, je ne sais pas comment on a fait. » Adolescent, il quitte sa campagne pour l’internat d’un lycée à Reims, où il assiste à la capitulation allemande, le 7 mai 1945. Trop occupé à observer Roosevelt, Churchill et les Allemands, il en oublie ses devoirs. Verdict : deux heures de colle. Mais le véritable événement pour Remy, c’est le dimanche, quand le Stade de Reims joue à Delaune. « C’était vraiment chouette la Libération, parce qu’Eisenhower avait réquisitionné l’internat et donc on dormait chez l’habitant. Du coup, on pouvait se barrer, aller au stade et découcher.  »

Un précurseur des dép' en J9


Un âge d’or vite révolu, mais sa carrière de supporter prend un tournant lorsqu'il devient camionneur. Au volant d’une Citröen B14 normande, il se rend sur la place de son village avant chaque match : « Je baissais le haillon à l’arrière, on tapissait le coffre de paille et je le remplissais au maximum de supporters. Les autres attendaient le match d’après. » Un précurseur des dép en J9. Remy et ses troupes attendaient ensuite le début du match synonyme d’ouverture des portes, quand ils ne forçaient pas les grilles : « On n'a jamais acheté un billet ! Souvent, on regardait le match debout sur les buvettes. »


Dès lors, il ne rate plus aucun match et assiste à l’éclosion du Grand Reims : « Personne n’était au-dessus, et personne ne l’est dans l'histoire. En 1958, Reims, c’était l’équipe de France. » Personne sauf le Real Madrid, qui bat les Rémois deux fois en finale de Coupe des champions en 1956 et 1959. « J’y étais en 1956, c’était en nocturne au Parc des Princes, je n’ai jamais compris comment on avait perdu. » Des années dorées avec des joueurs mythiques qui font briller les yeux du vieil homme. Mais Remy, tireur d’élite lors de son service militaire, est aussi un patriote. Alors l’Euro 84 à domicile devient vite une priorité.

Pigeons, Platini et faire-parts de décès


Camionneur de métier, éleveur de pigeons à la maison : Remy combine souvent les deux. Parfois, il conduit même les volatiles en camion jusque Barcelone. « Et ils rentraient avant moi ! » , prévient-il. Un passe-temps lucratif, puisqu'à l’époque, les grands matchs du Parc des Princes sont précédés d’un lâcher de colombes. Le supporter inconditionnel du Stade de Reims se retrouve ainsi à des rencontres de rugby. « J’étais au bord du terrain, mais je ne regardais pas les matchs, je regardais les tribunes. Les Écossais m’impressionnaient. » En 1984, c’est l’Euro qui s’invite au Parc. Une occasion à ne pas louper pour Remy et ses pigeons. Grâce à son lâcher de colombes en ouverture du tournoi, il assiste en première loge au match inaugural France-Danemark. « On m’a donné un badge et une place présidentielle, mais je suis resté au bord du terrain. Je m'en foutais des VIP ! Après le match, je me suis baladé dans les vestiaires et j’ai même fêté la victoire avec Platini, c’était une autre époque. » Avant la victoire, Remy a surtout fêté le premier but des Bleus avec eux sur le terrain, en tapant la cuisse de Platoche. Un striker ? Non, il profitait juste de son badge de lâcheur de pigeons pour squatter le bord de la pelouse. Ce soir-là, il rend même fou de jalousie les journalistes qui voient cet inconnu au bob vert s’incruster dans les coursives et le vestiaire. Avant de passer la nuit au Parc des Princes, dans son fameux camion. « On m’a volé un ballon du match que j’avais conservé, mais c’était le plus beau jour de ma vie. » Mieux que celui de la finale, qu’il a vécu sur une aire d’autoroute. Trente-trois ans plus tard, il conserve précieusement le numéro de Onze mondial qui contient les preuves photographiques.


Mais Remy n’a jamais lâché les Rouge & Blanc. Après un lent déclin, et malgré le sursaut des années 1970 avec Carlos Bianchi et Delio Onnis, Reims dépose le bilan en 1992. Retour en DH, mais toujours avec le soutien du Billard. « J’ai pleuré quand le club est tombé en DH. Beaucoup pleuré. Mais j’y suis toujours allé. Heureusement que c’est monsieur Afflelou qui a racheté nos trophées. » Alors que le Stade se reconstruit petit à petit, il entame lui aussi une nouvelle vie. En 1999, après son divorce, son amour de jeunesse le retrouve grâce aux faire-parts de décès de ses parents. Avec une nouvelle maison plus proche de Reims, Remy profite des dernières vraies années de football champagne, au sens propre : « À l’époque, on venait au stade avec nos bouteilles de champagne, on buvait dans les tribunes. Aujourd’hui, on ne peut même plus prendre de l’eau. » Il fait alors la connaissance du père du nouvel intendant du club, qui lui offre des cartes d’abonnement. À l’occasion, il discute avec les illustres Rémois de sa génération. « Une fois, je demande à Kopa ce qu’il pense du foot d'aujourd’hui, et après avoir regardé de droite à gauche, il me dit : "Ce ne sont plus des footballeurs, mais des banquiers !" Je lui ai répondu que c’était lui le banquier quand il était parti à Madrid ! » Pas rancunier, il enchaîne : « C’était un vrai bon gars, les gars comme ça ne devraient jamais mourir. »

Premier abonnement payé à 82 ans


Doucement, Reims retrouve son rang et son statut professionnel. En 2012, après trente-trois ans d'absence, les Rémois montent en Ligue 1 au terme d’une saison exceptionnelle, « la plus belle que j’ai vue en 79 ans de stade. » Mouais. Pas de pot, l’intendant quitte le club et, à 82 ans, Remy doit payer pour la première fois son abonnement. Problème : les quatre-vingt-dix-sept marches de la tribune Méano empêchent l’octogénaire de conserver sa place. Il la refile donc à son voisin Michel, et s’en offre une en tribune d’honneur, la seule avec ascenseur. Depuis, les deux papys se rendent à chaque match en 307. Au volant, Remy avale les trente kilomètres qui le séparent de Delaune tranquillement, alors qu’il a du mal à marcher. En 1997, il avait fait mieux : sa commune se rendait en bus à Rendel, en Allemagne. À 67 ans, lui avait préféré le vélo pour parcourir les 688 kilomètres. Sur place, ses compatriotes l’ont jugé trop vieux pour jouer contre les Allemands qui, eux, l’ont intégré à leur équipe. Les Français ont perdu, sur un but de Remy. Du Billard.



Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:55 OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 1 Hier à 09:46 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham
Hier à 16:10 Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 8 Hier à 15:49 Le Nord-Coréen Han boude les radios 28 Hier à 15:12 Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 34 Hier à 14:16 L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:30 La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 28 Hier à 08:40 Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 27
dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4 samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari ! vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 103 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 12 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20