1. //
  2. //
  3. // OM/Lille (2-0)

Remy a trouvé sa famille

Facile vainqueur d'un LOSC sans moelle, Marseille revient à deux points du podium et de son adversaire du soir avec un doublé du génial Loïc Rémy. De son côté, Lille tire la tronche et commence à sérieusement inquiéter.

Modififié
12 10
OM - Lille : 2-0

Buts : Remy (x2)

L'an dernier, Eden Hazard avait nettoyé la lucarne de Steve Mandanda lors d'une victoire mémorable du LOSC au Vélodrome (2-1). Forcément, le choc entre les deux derniers champions de France était attendu. D'un côté, les ouailles de Rudi Garcia, invaincues depuis 17 rencontre en Ligue 1. De l'autre, la bande à Didier Deschamps en mode XXL depuis la fin de l'hiver. Histoire de rester dans le rythme des premières places, la victoire était indispensable. Des deux côtés. Compte tenu des départs liés à la CAN, Jelen remplaçait Moussa Sow dans le XI Nordiste, et le trio Valbuena-Remy-Amalfitano emmenait l'escouade olympienne. Enfin, pour les amateurs de moeurs, Brandao faisait son retour sur le banc des locaux. Le "la" est donné. On attendait beaucoup de cette rencontre. D'autant que les deux premiers opus de la saison s'étaient avérés délicieux (5-4 pour l'OM lors du Trophée des Champions, 3-2 pour le LOSC au match aller). Pour le troisième acte, c'est Marseille qui affiche un large sourire avec une belle victoire (2-0).

Il ne faut pas 5 minutes à Amalfitano pour régaler Benoît Cheyrou en retrait, mais le gaucher rate sa frappe et vise les nuages. L'OM est dans la place, équilibré, bien en place et Lille peine à contenir son adversaire. Ca va vite, trop - sans doute - pour l'arbitre qui ne voit pas Alou Diarra découper Eden Hazard à l'entrée de la surface sur un contre bien mené par le Belge. Le temps que le numéro 10 lillois soigne son tibia, Amalfitano - décidément intenable en ce moment - décale habilement Lucho dans la surface, mais l'Argentin, toujours aussi lent, gâche une nouvelle fois l'offrande. Lille n'y est pas. C'est évident. Il faut 20 bonnes minutes aux champions de France pour ressortir la tête de l'eau. Le bloc nordiste va mieux, à l'image d'un Mavuba plus hargneux qu'en début de rencontre. Mais sur un amour d'extérieur de Valbuena, Remy enchaine un délicieux amorti poitrine-frappe enchainée que Landreau détourne du genou. L'OM imprime son rythme. Lille ne voit pas la gonfle et n'offre pas grand-chose. Et comme souvent, c'est sur un coup franc de Valbuena que les méridionaux sont à un autre genou - celui de Chedjou, cette fois - d'ouvrir le score sur une nouvelle reprise de Remy. Lille suffoque. C'en est presque gênant. A tel point que Pedretti se fait bouffer en vitesse par Lucho, c'est dire. En dépit de la bonne volonté affichée côté marseillais, le soufflet est retombé et l'ennui a fait son apparition. Heureusement que la grosse frappe de Cheyrou vient réveiller son monde. Bien décalé par Remy, le gaucher allume les gants de Landreau à l'entrée de la surface. Aux points, l'OM mène très largement. Au score, RAS, par contre. En étant méchant, on pourrait juré d'avoir vu la plus mauvaise période lilloise depuis l'époque D'Amico. Fébriles derrière, apathiques devant, débordés au milieu, les Nordistes sont dans un jour sans.

Brandao is back

Peu de temps après la reprise, Brandao pointe sa tronche sur le pré en remplaçant Cheyrou, légèrement touché. Le géant brésilien est de retour sur sa terre. Emouvant. Le genre d'émotion qui semble réveiller Eden Hazard, beaucoup plus tranchant. Et force est de constater que les débats se sont équilibrés. Le milieu de terrain lillois est plus présent, met beaucoup plus d'impact et la sortie de Cheyrou côté marseillais à rendu l'ensemble moins cohérent. Quand rien ne fonctionne, autant avoir une valeur refuge sous la main. A Marseille, elle s'appelle Mathieu Valbuena. Sur une merveille de contrôle dans la surface, Petit Vélo mystifie Chedjou et galette Loïc Rémy qui claque une tête rageuse. Passe de Valbuena - but de la tête de Rémy. Un classique (sur les 14 dernières passes dé' du lutin, 7 ont été délivrées à Rémy). Lille paye son marquage en bois et Valbuena, toujours aussi irritant, confirme son statut de X-Factor. Un statut que devrait lui contester Hazard, mais le numéro 10 lillois se rate dans le dernier geste face à Mandanda. Lille est vexé, et ça se sent. La preuve, Rudi Garcia gicle Pedretti pour balancer Payet. Il reste 20 minutes aux champions de France pour préserver leur invincibilité à l'extérieur. Un postulat qui prendra fin sur le second pion de Loïc Rémy, qui profite d'un relance foireuse de Gueye pour griller un Landreau sorti aux fraises à 30 mètres de son but et marquer dans le but vide. L'international français signe un doublé. En toute décontraction. Micka Landreau gâche un bon match de sa part en ressortant ses plus belles sorties parisiennes. 2-0, score logique et archi-mérité pour les ouailles de Didier Deschamps qui reviennent à la sixième place, à deux points du podium.

Jamais les Lillois n'ont semblé aussi mal en point physiquement. Hazard ne peut pas tout faire et le groupe n'est pas si étoffé que ça. Le collectif a raté son rendez-vous, une première depuis un an et demi. Sans parler du bloc défensif, très insuffisant. Trop même. Rien d'alarmant, mais le LOSC a perdu un peu de crédit ce soir. A l'inverse d'un OM décidément revigoré. Depuis le viol collectif du classico, Marseille est sur une autre planète. Valbuena est injouable et la défense est imperméable, à l'image d'un N'Koulou intouchable. Avec cette belle victoire, Marseille pointe à deux points du podium en pratiquant du jeu. Lille, par contre, commence à inquiéter. Et ça, c'est nouveau.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sweeney todd Niveau : District
Quel joueur ce Remy !
J’espère que Laurent Blanc va pas nous foutre Malouda ou autre blague a l'Euro a droite.
Il a vraiment de grosse qualité et le meilleur, c'est qu'il arrive a être régulier dans ses performances.
Redknapp été au Vélodrome ce soir, si Remy signe à Tottenham, je sens qu'il peut faire de belle chose l'an prochain en LDC.
Remy en pointe, VDV en meneur de jeu, Bale et Lennon sur les côtés et Modric et Parker au milieu.
Rien du tout !!!
Remy reste à l'OM et remporte la C1. C'est comme ça !!!
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
J'espère que Laurent Blanc fera jouer Remy dans l'axe avec Benzema.

J'en ai marre de cette tendance des entraineurs français à vouloir mettre des attaquants axiaux rapides sur un côté alors qu'ils ne savent pas vraiment centrer comme de véritables ailiers.
Tottenham ? Pourquoi faire ? Jouer la place en ligue des champions au mieux chaque saison alors que chaque année avec l'om il est en huitièmes et joue le titre ? Un peu de sérieux les gars... Il ira jamais la-bas
kevinovitch je te rejoins. L'un des rares matchs agréable de l'EdF était celui avec Benzema et Remy devant (j'ai oublié l'adversaire). Il prend hyper bien la profondeur et ne cesse de gagner en assurance niveau technique.
D'autant plus qu'on a toujours pas trouvé de vrai meneur à la bonne vieille sauce n°10, alors pourquoi s'acharner à vouloir mettre un type derrière les attaquants.
Puis Amalfitano, il est français que je sache. S'il continue il va pas rester sans sélection bien longtemps...
Sweeney todd Niveau : District
Débattre dessus c'est possible les gars mais ne vous faîtes pas d'illusion, Laurent Blanc ne jouera jamais en 4-4-2 a l'Euro. Voilà pourquoi je demande a avoir Remy a droite.
Pour le reste, Aloins, l'OM est en 8eme de LDC avec 100% de chance cette saison, tout comme l'OL. Et Tottenham a finit en quarts la saison dernière et l'an prochain, avec Remy, ça risque de refaire le même parcours, si Redknapp reste bien sur.
Pas sûr que ce soit une bonne idée pour lui de bouger dès maintenant. Après avoir enchaîné plusieurs clubs il arrive enfin à se stabiliser et à devenir régulier, laissez-lui un peu de temps avant de l'envoyer se cramer dans un "grand" club.
Bon et sinon Mathieu Faure, la fin de l'hiver c'est pas vers le 20 mars d'habitude ?
Monsieur Faure, qu'est ce que cette histoire de "viol collectif" vient faire dans cet article.
Il faudrait arrêter d'utiliser des expressions, qui ont un sens grave, à la légère.
Je trouve cette pratique, malheureusement de plus en plus courante, tout à fait inacceptable. Elle ne vous grandi pas.
luckystar Niveau : CFA
+1 pour le 4-4-2 en équipe de france avec rémy - Benzema.

1. Benzéma est meilleur en 9 1/2. Il décroche bcp et prend peu la profondeur. Rémy serait complémentaire.

2. Il n'y a pas de 10 suffisamment bon pour être titulaire en équipe de France. Pourquoi s'acharner à empiler des types au milieu qui gardent trop le ballon ? Redonnons de la profondeur au jeu et de la présence dans la surface.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Soudain le Soudan
12 10