En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Rémi Garde « très content de ne pas aller à Lorient »

Modififié
Qu’on se le dise, Rémi Garde n’est pas un affabulateur.

À la lecture de l’interview de Loïc Féry ce lundi dans L’Équipe, Rémi Garde a dû recracher son café. Le président de Lorient y déclare que l’ancien entraîneur de Lyon n’a pas été contacté pour prendre la succession de Sylvain Ripoll : « Les noms ont tendance à fleurir dans la presse, dont certains que l'on n'a pas contactés, comme Rémi Garde. » L’ex-coach d’Aston Villa a contacté le quotidien sportif pour allumer le président des Merlus au passage. « Effectivement, je ne n'ai jamais rencontré ni parlé à ce monsieur. Mais le FC Lorient m'a bien contacté. Vendredi matin, Alex Hayes, son vice-président, m'a envoyé un texto. Je l'ai rappelé dans l'après-midi, par correction, et nous avons discuté très cordialement durant cinq minutes. Il m'a exposé le projet du club, mais je lui ai dit que ça ne m'intéressait pas et que ma priorité, aujourd'hui, était l'étranger. Alors si M. Féry ne sait pas ce que fait son vice-président, je suis très content de ne pas aller à Lorient » , a déclaré le technicien de cinquante ans.


Loïc Féry, prends Garde à toi. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


lundi 19 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12 lundi 19 février 414€ à gagner avec Barça & Bayern 2 lundi 19 février 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 19 février Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 19
À lire ensuite
Isco remercie ses crampons