En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Reims s’éteint, Angers chauffe et la Bretagne s’enflamme

De très beaux matchs ce samedi pour cette reprise de la Ligue 1 avec des buts, du spectacle et du suspense. En haut du classement, Angers prend la deuxième place en gagnant contre Caen, tandis que Toulouse revient dans la course au maintien. Et à Monaco comme à Rennes, on a eu droit à des matchs nuls bouillants. Elle nous avait manqué, cette Ligue 1.

Modififié

Angers SCO 2-0 Stade Malherbe Caen

Buts : Capelle (41e) et Ketkeo (74e) pour le SCO

Cet Angers-Caen aurait presque un parfum de Ligue des champions. Car c’est bien le troisième et le quatrième qui s’affrontent au stade Jean-Bouin. Un match tendu entre deux équipes concentrées et au style de jeu bien opposé. Angers se procure quelques situations sur coups de pied arrêtés, tandis que Caen propose des mouvements offensifs intéressants. Mais ni les chevauchées de Delort ni les inspirations de Féret ne permettent aux Normands de concrétiser leur domination. Et bien évidemment, ils se font punir juste avant la mi-temps sur un éclair de Pierrick Capelle qui envoie un coup de canon dans la lucarne de Vercoutre. Et quand les Angevins mènent, c’est très dur de revenir. Très peu d’occasions à se mettre sous la dent en deuxième période. Angers gère face à des Caennais moins entreprenants et vont marquer le but du break à un quart de la fin par le biais de Ketkeophomphone qui s’en va tout seul marquer le deuxième but. Angers prend encore trois points et s’installe à la deuxième place de ce championnat

AS Monaco FC 2-2 Gazélec FC Ajaccio

Buts : Carvalho (51e) et Fabinho (73e) pour l'ASM // Boutaïb (9e) et Tshibumbu (31e)pour le Gaz'

Match nul cruel pour le Gazélec. Mais si la victoire leur a échappé, les Ajacciens ont montré qu’ils avaient bien plus que de la grinta. S’ils n’ont plus perdu en Ligue 1 depuis le 17 octobre dernier, c’est aussi parce qu’ils savent proposer du beau football. Les Monégasques pourront en témoigner suite à cette démonstration qu’ils ont reçue en première mi-temps sur leur propre terrain. Dominateur pendant 45 minutes, le Gaz a régalé en proposant de superbes mouvements et en inscrivant deux très beaux buts après seulement trente minutes de jeu. Un joli centre de Thsibumbu repris tout aussi bien par Boutaib, qui rend la pareille à son collègue gabonais vingt minutes plus tard après un petit festival sur la droite. En revanche, en seconde période, ça n’est plus la même affaire. Un penalty très généreux accordé par l'arbitre de la rencontre permet à Fabinho de réduire le score, et les Monégasques vont se mettre à pousser pour revenir. Les Ajacciens font alors parler leur solidarité défensive et leur mental à toute épreuve pour empêcher l’ASM d’égaliser. Maury tient la baraque pour maintenir l’avantage des Corses... Jusqu’à cette sortie un peu ratée sur Ricardo Carvalho qui égalise en marquant son premier but sous les couleurs monégasques. Le score ne bougera plus, et les deux équipes se séparent sur un nul, plutôt encourageant pour les Ajacciens. Les Monégasques comprendront qu’ils ne peuvent pas gagner un match en ne jouant qu’une mi-temps sur deux.

Montpellier-Hérault SC 0-1 FC Girondins de Bordeaux

But : l'immense Diabaté (16e) pour Bordeaux

Match entre deux équipes qui avaient une revanche à prendre sur leur décevante première partie de saison et qui se devaient de proposer autre chose à leurs supporters. Dans les intentions, c’est clairement mieux sur ce match, mais d’un côté comme de l’autre, ça manque encore de précision et de rigueur pour espérer un bon classement dans quelques mois. Dans une rencontre assez équilibrée où les deux équipes ont eu leur chance, c’est Diabaté qui ouvre le score suite à un corner extrêmement confus. Yatabaré est tout proche de l’égalisation, mais voit sa tête s’écraser sur la barre de Carrasso et Rolan croque son face-à-face suite à une ouverture magistrale de Plašil juste avant la mi-temps. La rencontre est toujours aussi indécise au retour des vestiaires. Montpellier pousse pour revenir, Bordeaux obtient des balles de break, mais les parades de Pionnier et l’attentisme de Camara empêchent le score de bouger. Malgré les poussées héraultaises, Bordeaux assure pour conserver son avance et obtient une belle victoire à la Mosson face à des Montpelliérains qui n’ont gagné aucune de leurs sept dernières confrontations face aux Girondins.

Stade de Reims Champagne 1-3 Toulouse FC

Buts : Devaux (12e) pour Reims // Ben Yedder le revenant (51e, 66e et 90e) pour le Tef'

Ça ne va plus à Reims. Méconnaissables depuis plus de deux mois, les Rémois voient leur malédiction se poursuivre face à une équipe de Toulouse qui allait pourtant mal. Entreprenants pendant la première mi-temps, ce sont eux qui dominent face à une formation toulousaine bien trop inoffensive. Plus agressifs dans les duels, les Rémois ouvrent logiquement le score sur une jolie tête de Devaux. Malheureusement pour les hommes d’Olivier Guégan, le sort s’en est mêlé. Et Ben Yedder aussi. Le Tunisien égalisait au retour des vestiaires suite à un coup de pied arrêté, mais Reims n’abdique pas. Les joueurs poussent, mais tombent ce soir sur un Lafont en état de grâce, le jeune gardien sortant plusieurs parades exceptionnelles pour maintenir le TFC en vie. Et sur une double erreur de leur gardien, les Rémois vont se faire crucifier. Placide relâche le ballon deux fois et voit Ben Yedder marquer dans le but vide pour s’offrir le doublé... Puis le triplé suite à un décalage de Trejo qui éteint les derniers espoirs d’Auguste Delaune. Le buteur rémois est même expulsé pour un tacle un peu trop engagé. Soirée bien pourrie pour les Champenois qui n’ont désormais plus qu’une longueur d’avance sur la zone rouge. Toulouse prend trois points très importants et entame de la meilleure des manières sa mission maintien.

Stade rennais FC 2-2 FC Lorient Bretagne Sud

Buts : Dembele (35e) et Boga (41e) pour Rennes // Diagne (4e CSC) et Waris (22e) pour les Merlus

Match de fou dans ce derby de la Bretagne. Il y avait tout dans ce match. Des buts, des gestes magnifiques, des erreurs défensives, du suspense et même Yoann Gourcuff. Alors qu’on croyait les Lorientais se diriger vers un carton tant ils ont dominé le début de match, les Rennais se sont remobilisés pour revenir, et de fort belle manière. Fallou Diagne trompait son propre gardien après seulement 5 minutes de jeu, et Waris aggravait le score un quart d’heure plus tard. Mais une superbe feinte de Dembelé et une inspiration magique du jeune Jérémy Boga permettent à Rennes de revenir dans ce derby qui tient toutes ses promesses en matière de jeu et de suspense. Les Rennais continuent d'accélérer en seconde période, et les Merlus prennent l’eau. Quintero et Boga illuminent le jeu et Dembelé croit donner l’avantage au sien, mais sa frappe est repoussée par le poteau gauche de Lecomte. Les occasions s’enchaînent de part et d’autres, mais ça ne veut plus rentrer. L’entrée de Gourcuff aurait pu changer la donne, mais Yoann bute sur M’Bengue au moment de frapper, et manque de se blesser 10 minutes après son retour en Ligue 1. Les deux équipes se quittent finalement sur un match nul qui nous aura tenus en haleine pendant 90 minutes. En revanche, au classement, ça n’arrange personne.



Par Fausto Munz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 30
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165