1. //
  2. //
  3. // Résumé

Reims s'en sort bien, Laval se rassure

Dans le duel pour le podium, c'est Reims qui abat Le Havre et se pose en dauphin. Le Red Star s'envoie en l'air, Laval se relance et Nîmes bascule dans la première moitié du classement. La Domino's garnie.

Modififié
121 3

AC Ajaccio 1-3 Stade lavallois

Buts : Afougou (11e CSC) pour Ajaccio // Appindangoy (38e), N'Diaye (47e) et Saint-Louis (57e) pour Laval

Rencontre capitale si Laval, dernier du classement, ne veut pas se faire distancer dans la course au maintien. Malheureusement pour les Tangos, le scénario du match leur est très vite défavorable. Au bout de douze minutes, Ajaccio ouvre le score, suite à une étonnante combinaison sur coup franc, qui finit en but contre son camp. Comme contre Montpellier, Laval joue bien et se procure des occasions. Les Ajacciens se reposent sur Goda. Le remplaçant de Rifi Mandada, pourtant très en forme, encaisse un but à la 38e minute.

Laval sort la tête de l'eau et inscrit même un but juste après la mi-temps. L'opération sauvetage est en marche, pour une équipe, qui n'a pas gagné à l'extérieur depuis le 28 août 2015. Laval est métamorphosé et, suite à un coup franc, va porter l'avantage à 3-1. Dylan Saint-Louis, le meilleur buteur lavallois, inscrit de la tête son quatrième but de la saison. Laval se rassure et s'offre un bol d'air au classement. Le club sort provisoirement de la zone de relégation.


Red Star FC 3-1 Tours FC

Buts : Makhedjouf (35e), Sané (42e), Palun (45e) pour le Red Star // Bouanga (47e) pour Tours

Le début de partie est dominé par Tours, mais il ne se passe pas grand-chose avant la demi-heure de jeu. Moment choisi par Florian Makhedjouf pour ouvrir le score. Un but qui a le mérite de réveiller totalement les Franciliens. Le Red Star va alors inscrire deux buts coup sur coup. Un à la 42e par Sané, puis juste avant la mi-temps, où, sur un corner dévié, Palun se retrouve seul au premier poteau. L'ex-Niçois n'a plus qu'à pousser le ballon dans les buts vides. Tours ne baisse pas les bras et marque au meilleur moment, juste après la sortie des vestiaires. Toutefois, les Tourangeaux ne parviendront jamais à marquer ce second but qui aurait permis de mettre le doute dans les rangs du Red Star.


Stade de Reims 1-0 Le Havre AC

But : Chavarría (4e) pour Reims

C'est le choc de cette treizième journée de Ligue 2, deux points séparent Reims, cinquième, et Le Havre, troisième. Mais les deux clubs ont des dynamiques asymétriques, quatre victoires d'affilée pour Le Havre, contre un point en deux matchs pour Reims. Pourtant, ce sont les Champenois qui prennent l'avantage très vite dans ce match. Sur un coup franc, gros cafouillage dans la défense havraise, le ballon retombe sur Chavaria qui allume à cinq mètres. Derrière, Chavaria se voit refuser un doublé. Un but hors jeu qui réveille les Havrais. Ces derniers se procurent plusieurs occasions, mais Carrasso est toujours à la parade. La rencontre est ouverte, on est aussi proche du 1-1 que du 2-0. Mais des deux côtés, les gardiens réalisent des parades splendides. En plus, même quand Carrasso est battu, il est sauvé par son poteau. Avec ce 1-0, Reims s'en sort bien. Quant aux Havrais, ils peuvent nourrir des regrets.


Valenciennes FC 2-3 Nîmes Olympique

Buts : Da Costa (21e et 66e) pour Valenciennes // Sissoko (65e et 76e), Kouakou (72e) pour Nîmes

Le début de rencontre est plutôt terne entre les deux équipes du ventre mou. Les Valenciennois font le jeu, mais leur domination est stérile. Jusqu'à la 21e minute, lorsque Gallon rate complètement sa sortie et laisse Da Costa partir seul au but. Nîmes n'a pas beaucoup d'occasions, mais fait preuve de réalisme. Sur corner, Sissoko qui vient juste d'entrer, marque de la tête. Les Nordistes n'ont pas le temps de douter. Dans la foulée, Valenciennes reprend le dessus, grâce à Da Costa auteur d'un doublé. Décidément, les Crocos aiment les corners, puisque suite à un nouveau coup de pied de coin, Kouakou remet les deux équipes à égalité en réalisant une belle reprise de volée. Nîmes est insatiable et va même chercher le but du 3-2 cinq minutes plus tard. Renversant, les valeureux Gardois vont garder cet avantage jusqu'à la fin du match.


US Orléans 1-1 ESTAC Troyes

Buts : Delclos (84e) pour Orléans // Nivet (8e) pour Troyes

Grand écart pour ce match entre Orléans, relégable, et des Troyens au pied du podium. Troyes, qui reste sur quatre victoires consécutives en Ligue 2, ouvre logiquement le score au bout de seulement sept minutes grâce au vétéran Benjamin Nivet. Une réalisation qui pousse les Orléanais à l'attaque, tandis que les Troyens se contentent de gérer. Les hommes de Jean-Louis Garcia finissent par craquer en fin de match. Orléans égalise logiquement et met une pression folle sur les cages de Samassa. Les Troyens, dominés pendant 80 minutes, peuvent remercier leur gardien pour ce match nul.


Bourg-en-Bresse Péronnas 1-0 Gazélec Ajaccio

But : Hoggas (28e) pour Bourg-Péronnas

Ce match a été l'occasion de voir une situation rare dans le football. Sur le magnifique but de Hoggas, c'est William Lavis, l'arbitre de la rencontre, qui réalise la passe décisive. Malheureusement, mis à part ce but cocasse, rien à signaler. Bourg-Péronnas prend trois points et fait une bonne opération au classement. Enfin.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Corentin Pastoret
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Ouf, que cette victoire à Ajaccio fait du bien !
    J'avoue que je suis le club d'un peu plus loin maintenant, y aurait d'autres supporters du Stade Lavallois qui traîneraient ici (on sait jamais, un Mayennais égaré ^^) pour me renseigner un peu sur l'équipe, comment ça joue depuis le début de saison, y a-t-il un vrai espoir de s'en sortir, etc ?
    De la part d'un mayennais expatrié et supporter quelque peu désabusé, je dirais que le système n'ayant pas changé (4-3-3), ce sont certains joueurs que l'entraineur s'obstinait à faire jouer à un poste qui n'est pas le leur : résultat bcp de déchets en attaque, un milieu qui ne fait pas le lien avec les attaquants et une défense loin d'être rassurante.

    Sans compter la blessure de début de saison de Romain Bayard (un Romain ailier au SL, des bons souvenirs aussi...) Hier, on a fait jouer un trio offensif qui a bien fonctionné, Saint-Louis un jeune de Saint-Étienne réaliste, Bayard 2 passes dé...

    On a vu un SL qui a décidé de presser haut et de jouer offensif et ce pr la 1ère fois de la saison! Enfin!
    1 réponse à ce commentaire.
    Après le 3-3 face à Nîmes, la victoire du red hier soir fait du bien au niveau comptable et dans les tetes. On arrive enfin à se débrider offensivement même si le schéma offensif est encore perfectible. Il faut continuer à jouer l'attaque et à marquer à domicile quitte à se prendre des tôles (ça arivera assurément dans la saison): la confiance revient dans le groupe.

    Avec la solidité défensive à l'exterieur et notre capacité à jauger nos adversaires (quand on ne peut pas gagner, tout faire pour ne pas perdre - merci au pragnatique Rui Almeida au pasage) le chemin du maintien est tracé.

    Très heureux pour le but de Florian Makhedjouf qui le mérite après un début de saison compliqué.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    121 3