En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25e journée

Reims gagne en silence, Sochaux en souffrance

Des Bretons qui commencent en force (les seuls à marquer en première mi-temps), Cabella et Ben Yedder en maîtres de la soirée et Toivonen qui se meut en fin buteur, il y avait des choses intéressantes ce soir en Ligue 1… Sauf à Nice.

Modififié
ReimsBordeaux : 1-0
But : De Préville (64e) pour Reims

Plus d’un an s’est écoulé depuis la dernière titularisation de Guillaume Hoarau en Ligue 1. Mais pour son retour, l’ancien Parisien ne sera pas spécialement à la fête. C’est même Cédric Carrasso qui est l’homme de la première mi-temps, mais uniquement parce qu’il sort sur blessure après un dégagement douloureux, probablement trop froid tellement les actions étaient rares. Son remplaçant, Olimpa, ne pourra pas faire beaucoup plus sur la puissante frappe de De Préville. Les Rémois veulent enfin gagner chez eux, alors Placide décide de tout arrêter. Et ça marche ! Reims ne fait pas beaucoup de bruit, mais se colle aux fesses de Marseille à la cinquième place.

NiceNantes : 0-0

Encore un match qui a du mal à démarrer, et qui attendra 86 minutes pour le faire. Le moment choisi par Bauthéac pour tenter le geste fou. Il la sent bien cette balle, l’attaquant niçois. Il le sait qu’il va la reprendre en ciseau en pleine lucarne et devenir le héros de la soirée. Mais pas de chance, sa reprise non cadrée n’est même pas à noter dans les occasions franches. Sans Djordjevic, les attaquants nantais, eux, sont aussi dangereux que Daniel Moreira et Pierre Boya lors de leur saison à Grenoble. Christian Brüls est le seul sur le terrain à vouloir jouer, mais contre 21 autres joueurs, c’est plus difficile. Malgré quelques petites velléités offensives des locaux, il était écrit que ce match face à Nantes serait le premier 0-0 de l’histoire de l’Allianz Riviera.

Lorient – Toulouse : 1-3
Buts : Lautoa (41e) pour Lorient, Ben Yeder (60e), Aurier (73e) et Braithwaite (80e) pour Toulouse

Les Merlus n’ont pas joué cette semaine, alors au début de rencontre, ça se voit... Assez frais et volontaires, les joueurs de Christian Gourcuff commencent pied au plancher. Après sa débâcle face à Bastia, Toulouse veut quant à lui réagir, et cette fois-ci c’est au TFC de vivre en supériorité numérique, vu qu’Alain Traoré se fait sortir pour un gros tacle-ciseau. Pourtant, Lorient poursuit sa marche en avant, Aliadière envoie une prune sur Boucher. C’est clairement le match le plus intéressant de la soirée, surtout que Lorient semble quasi mieux à 10, car Lautoa lance les siens juste avant la pause. Mais ne tient pas en infériorité numérique qui veut, et les Bretons vont plier face à l’excellent Ben Yedder. Wissam commence son festival en marquant après deux têtes enchaînées en moins de 5 secondes. Il poursuit et conclut en servant Aurier, puis Braithwaite. Traoré doit s’en vouloir en tribunes.

RennesMontpellier : 2-2

Buts : Toivonen (10e et 65e) pour Rennes, Congré (54e) et Camara (91e) pour Montpellier

Ça chauffe dès le début de la rencontre, à Rennes. Contrairement à leur rencontre de mercredi en Coupe de France, les Bretons sont intéressants. Et Toivonen est vraiment une bonne pioche, lui qui montre même de la souplesse pour ouvrir le score. Les Rennais ont cru que ça suffisait, faut dire qu’avec le match de Montpellier face à Cannes mardi, on pouvait comprendre leur confiance. Pourtant, les gars de Rolland Courbis vont changer la donne, vont enfin jouer, vont marquer via Congré, vont voir le pauvre Foued Kadir toucher barre et poteau, vont se faire à nouveau mener extrêmement subtilement par l’étonnant Toivonen. Et finalement, les Montpelliérains vont bien sûr égaliser. L’excellent Rémi Cabella sert Camara qui aurait même pu devenir le nouveau Niang si Costil n’avait pas bloqué son 2-3 juste après.

SochauxGuingamp : 1-0
But : Sunzu (84e)

Face à l’équipe en chute libre du moment, Sochaux compte bien jouer son coup et enfin se rapprocher un peu de Valenciennes. Mais quand Philippe Kalt renvoie les joueurs réfléchir 15 minutes aux vestiaires, il n’y a strictement rien à écrire sur le match. Et puis, Sochaux va accélérer, mais va surtout montrer que le club a le profil du parfait descendant, car absolument rien ne rentre. Et pourtant ils s’y mettent tous, hein : Ayew, Contout, Carlao, Sinkala et Sunzu. Rien n’y fait, il y a toujours quelque chose qui empêche le ballon de passer la ligne. Alors la défense de Guingamp va s’y mettre. Elle laisse Sunzu absolument seul au deuxième poteau. Comme face à Nantes il y a quinze jours, le Zambien est parti pour être le héros de la soirée grâce à binette… Sauf qu’à la dernière minute, Faussurier sauve un ballon sur la ligne, et ça, c’est vraiment de l’héroïsme.

par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40