1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Reims/Monaco (1-0)

Reims douche les coiffeurs monégasques

Face à des Rémois bien plus entreprenants, Monaco a concédé sa première défaite de la saison à Auguste-Delaune. Une défaite logique au vu de la rencontre et du manque de créativité des hommes du Rocher.

Modififié
0 12

Reims - Monaco
(1-0)
A. Devaux (34') pour Reims


Reims-Monaco, c'est avant tout une affaire de champagne. Quand les uns le produisent dans la douleur, les autres le boivent au casino de Monte-Carlo. En Ligue 1, le constat est le même. Quand Hubert Fournier se débat dans le ventre mou de la Ligue 1 avec un budget modeste, Monaco fait éclater la bulle financière pour concurrencer l'ogre parisien. Mais ce soir, c'était la Coupe de la Ligue. Une compétition où les classes d'écart s'effacent au profit de matchs gagnés à la force du caractère. Face aux remplaçants monégasques, l'occasion était donc belle pour les Rémois de démontrer que le bouchon ne pète pas toujours chez les plus aisés. Et ce soir à Delaune, Monaco s'est fait sabrer.

Monaco bis, Monaco glisse

Claudio Ranieri voulait prouver que son banc tenait la route. Au coup d'envoi, ce sont donc les coiffeurs du Rocher qui s'avançaient pour défier des Rémois contre lesquels Monaco n'avait fait mieux qu'un match nul en Ligue 1 (1-1, 8e journée). Exit Abidal, Moutinho ou encore Falcao (suspendu), bonjour Isimat-Mirin, Poulsen et Germain. Sur la papier, ça fait moins rêver, sur le terrain aussi. Si Monaco crée un semblant de danger sur le but de Placide en début de match grâce à quelques débordements côté droit, le rythme de la rencontre est dicté par les Rémois. Sur un tempo lent, certes, mais cela suffit à semer le trouble dans la défense du coach italien. Ca (c'est vraiment toi) et Devaux enchaînent, Turan déborde, et il s'en faut d'un rien pour que Fortès ne pousse un centre de ce dernier au fond des filets (16e). À gauche, où Fabinho prouve encore une fois qu'il est meilleur attaquant que défenseur, Reims s'amuse jusqu'à cette 34e minute où Devaux siffle la fin de la récré et lance les hostilités. D'une tête puissante à bout portant, le milieu vient fusiller Romero qui fête sa première titularisation dans les cages monégasques (1-0). Monaco est puni pour son incapacité à ressortir proprement et n'est pas loin de concéder le break sur une sortie « luciesque » d'Andrea Raggi, mal exploitée par le buteur rémois. Kondogbia tente bien de sonner la révolte avant la mi-temps avec une frappe surpuissante sur la transversale, mais c'est bien Reims qui rentre aux vestiaires avec un avantage mérité. On imagine bien Ranieri, déjà très chaud sur le banc, passer une sacré soufflante à ses joueurs.

Reims tient le coup

À la reprise, les intentions sont meilleures. Ocampos tente tout sur son côté, et l'on aperçoit même Poulsen, complètement absent des débats lors du premier acte. Ce dernier est d'ailleurs à l'origine des plus grosses occasions du second acte, mais se heurte par deux fois à un Placide serein et aérien (49e, 70e). Et Reims résiste. Avec courage, à l'instar du bandé Krychowiack. Avec réussite aussi, comme lorsque Fabinho voit sa frappe s'écraser sur la transversale (64e). Monaco tente, mais trop brouillon, trouve toujours un pied rouge sur son chemin. C'est même le Polonais qui est tout près de faire le break sur corner, mais son tir ne trouve que les tribunes en joie à la vue du tableau d'affichage (67e). Les entrées de James Rodríguez et Jessy Pi n'y changeront pas grand-chose. Malgré un semblant de révolte durant les 10 dernières minutes, une nouvelle intervention d'un Placide blessé dans ses buts et une ultime colère de Ranieri, Monaco trébuche d'entrée. Car les faits sont là : l'ASM se prive de la possibilité d'un titre accessible en concédant sa première défaite de la saison et laisse la place à des Rémois bien plus mordants. La Coupe ne tolère pas la moindre erreur.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Booyaka95 Niveau : CFA2
J'ai adoré cette équipe de Reims. Propre quand elle ressort le ballon, bons décalages dans les contre-attaques, un gardien chatteux et aussi très bon. J'ai passé 90 minutes de bonheur alors qu'en général je ne suis que les équipes qui m'intéressent. Bravos les Rémois.
C'est dans ces matches là que namphalys Mendy nous manque.Malgré le fait que je l' aime bien Toulalan n'aurait pas du jouer ce matche parce qu'il était trop court physiquement, si on ajoute en plus un Kondogbia intermittent,le tout dans un 4-4-2 alors l'inferiorité numérique ne peut que bénéficier a l'adversaire. Vu l'état de forme de Kondogbia ,Ranieri n' aurait jamais du essayé d'aligné un 4-4-2 sans obbadi ou joao moutinho , car mis a part la faillite défensive de l'EQUIPE durant tout le matche, le vrai probleme aujourd'hui était l'incapacité des milieux a faire le lien entre la défense et l'attaque.
JaphetN'Do Niveau : CFA2
Donc l'AS Monaco est éliminée par une tête Deveaux. Bon appétit.
Apres Lille, Lyon et Marseille, les Monegasques y passent!! Belle equipe, ca joue avec le coeur!
Ce petit capitaine polonais de Reims, franchement il serait titulaire indiscutable dans n'importe quel club de L1 hors PSG ASM.
Serieusement les milieux de Lyon et Marseille, voire Lille qui viellit me font tous moins rever que cette vodka polonaise qui a un gout de Cana et de Matuidi.
Comme le prouve cet article, ce n'est pas une question de taille les gars, juste de manière de s'en servir.
Je tiens à rappeler que seulement 4 des joueurs de Reims d'hier sont des titulaires et que Monaco avait 4 internationaux et 6 espoir au départ donc l'excuse de l’équipe B est nulle !
Franchement moi je trouve qu'il aurait sa place à Monaco et est du même niveau que Verrati dans un registre un peu différent !

je suis supporter de Reims et j'habite en Pologne donc je l'ai vu jouer de nombreuses fois y compris contre des grands joueurs et il est largement au niveau. Je l'ai vu contre Lampard et Gerrard par exemple et franchement, il est juste impressionnant. L'an prochain, il part. Je pense que ça sera en Allemagne à Leverkusen ou Dortmund.

J'aimerais beaucoup à Marseille. Avec Imbula ça ferait un gros milieu de terrain !
Franchement moi je trouve qu'il aurait sa place à Monaco et est du même niveau que Verrati dans un registre un peu différent !

je suis supporter de Reims et j'habite en Pologne donc je l'ai vu jouer de nombreuses fois y compris contre des grands joueurs et il est largement au niveau. Je l'ai vu contre Lampard et Gerrard par exemple et franchement, il est juste impressionnant. L'an prochain, il part. Je pense que ça sera en Allemagne à Leverkusen ou Dortmund.

J'aimerais beaucoup à Marseille. Avec Imbula ça ferait un gros milieu de terrain !
@uiui et combien de ces 11 joueurs seront titulaires pour aller a Lille?
International ne veut rien dire ça ne signifie pas que le joueur est bon loin de la.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Message posté par JaphetN'Do
Donc l'AS Monaco est éliminée par une tête Deveaux. Bon appétit.


j'en suis desolé pour toi, meme les mecs de france television l'ont faite. et en direct.
Turan semble confirmer un peu plus à chaque match qu'il est bien un autre grand talent sorti du centre de formation de Grenoble.

Espérons que sa blessure ne va pas l'éloigner longtemps des terrain parce que si Reims en fait un titulaire, il va devenir monstrueux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 12