Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Süper Lig
  3. // Le point têtes de Turc

Regattin sourit, les gars de Gala aussi

Bafétimbi Gomis, Jirès Kembo-Ekoko, Adrien Regattin, Stéphane Sessègnon... Le championnat turc est devenu une véritable terre d'accueil pour les anciens de Ligue 1. Chaque week-end, sofoot.com fait le point sur nos chouchous installés en Turquie.

Modififié

  • Lamine Gassama (Alanyaspor)

  • Affublé de son numéro 89, l'ancien Lorientais continue son petit bonhomme de chemin sur l’aile droite. Son équipe s'est imposée 4-1 face à Başakşehir, et lui a été bon. Rien d'autre à signaler.


  • Gaël Clichy & Mevlüt Erdinç (Başakşehir)

  • En revanche, les adversaires de Gassama ont plus que déçu. Malgré ses 113 ballons touchés (record de la rencontre), Clichy n'a pas suffisamment pesé, pendant qu'Erdinç a été transparent (zéro tir, zéro dribble, un tacle...). L'avant-centre est logiquement sorti à vingt minutes du terme. Pas sûr qu'on le revoie bientôt dans le onze, lui qui n'a été aligné d'entrée que trois fois en championnat cette saison. Peut-être qu'il y a une raison.



  • Carl Medjani, Delvin N’Dinga, John Boye, Henri Saivet et Thievy Bifouma (Sivasspor)

  • La « colonie française » n'a pas spécialement brillé contre Kasımpaşa (2-2). Medjani a été averti au bout d'une demi-heure et a été remplacé dans la foulée par Boye, N’Dinga a tenu son rôle au milieu et Saivet n'a pas levé ses fesses de la banquette. Seul Bifouma, tout en provocation, a tiré son épingle du jeu. Visiblement à l'aise aux côtés de Robinho, le Thievy.


  • Olivier Veigneau & Syam Ben Youssef (Kasımpaşa)

  • En face ? Les fausses stars Neumayr et Trezeguet, mais aussi Veigneau et Ben Youssef. Le premier a offert une prestation correcte, quand le second a tenu la baraque derrière. Le meilleur défenseur de sa bande, même.




  • Adrien Regattin (Osmanlıspor)

  • Il est là, notre grand bonhomme du week-end. Énorme samedi et à l'origine de l'ouverture du score, le Marocain a tranquillement planté son petit coup franc direct. Résultat : un 2-1 qui fait du bien pour la course au maintien.


  • Jirès Kembo-Ekoko, Paul Le Guen et Moussa Sow (Bursaspor)

  • Les victimes directes de Regattin. Pourtant, Kembo-Ekoko a bien tenté de se mettre à la hauteur de l'ex-Toulousain en réduisant la marque, mais il était trop tard. Une nouvelle fois, Le Guen n'a pas su trouver la solution. En témoigne l'entrée de Sow à la mi-temps qui n'a pas permis de renverser le score. Pas facile, la Turquie.



  • Stéphane Sessègnon et Florentin Pogba (Gençlerbirliği)

  • Septième apparition dans son nouveau championnat pour Sessègnon. Lequel a eu du mal à exister offensivement, Beşiktaş (sans Vágner Love, remplaçant) ayant monopolisé la balle. N'empêche qu'il a disputé l'intégralité de la partie, comme son partenaire Pogba, plutôt solide, mais défait sur le plus petit des scores. Vraiment pas facile, la Turquie.


  • Jean-Armel Kana-Biyik & Asamoah Gyan (Kayserispor)

  • Quand ton portier encaisse deux pions, ce n'est jamais bon signe. Mais Jean-Armel garde le smile : non seulement sa team (3-2) a gagné, mais le défenseur central a en plus sorti une prestation correcte (quelle présence aérienne !). Et il le sait : l'important, c'est les trois points. Comme Gyan (un poteau pour lui), dont les conclusions sont plus ou moins identiques puisqu'il n'a pas trouvé la faille malgré la bonne forme offensive de Kayserispor.


  • Yoan Gouffran (Göztepe)

  • Un doublé et un montant touché pour... Demba Ba, efficace lors de la victoire contre Antalyaspor (2-1). Deux passes décisives pour... Halil Akbunar, lui aussi décisif. Malheureusement, aucune récompense statistique de la sorte pour Gouffran, 84 minutes dans les pattes et une activité suffisante. La lumière, c'est pour les autres.



  • William Vainqueur (Antalyaspor)

  • En voilà un autre qui n'a pas été récompensé de ses efforts. Sur la même pelouse, Vainqueur a manipulé la sphère à 75 reprises, a beaucoup dribblé, n'a raté quasiment aucune passe, mais a perdu et a écopé d'une biscotte. Compliquée, cette satanée Turquie !


  • Aly Cissokho & Dória (Yeni Malatyaspor)

  • Un enfer. Voilà ce qu'a vécu Dória durant le revers du Yeni Malatyaspor devant Fenerbahçe (0-2). Sorti à vingt minutes du terme, le Brésilien a galéré, même s'il s'est parfois imposé dans les airs. Son pote Cissokho ? Cloué au banc. Si encore des anciens pensionnaires de Ligue 1 s'étaient démarqués en face...



  • Nabil Dirar, Mauricio Isla et Mathieu Valbuena (Fenerbahçe)

  • ... Mais même pas. Car Isla et Valbuena ont également été invités à rester assis pendant toute la rencontre. Finalement, seul Dirar peut s'estimer heureux. Aligné d'entrée (comme d'habitude), le bonhomme s'est appliqué à demeurer sérieux. Sans en faire trop. Une place de titulaire paraît si fragile...


  • Bafétimbi Gomis, Sofiane Feghouli, Mariano et Younès Belhanda (Galatasaray)

  • Un penalty raté à la vingtième minute, un tremblement de filet à la 69e : tout va bien pour Bafé. Idem pour Feghouli (sorti en fin de match) et pour Belhanda (une barre transversale). Mais pas pour Mariano, qui a dû laisser sa place à la pause. Galatasaray, vainqueur de Konyaspor (2-1), est leader avec trois unités d'avance. Et ce ne sera pas simple d'aller le chercher.



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 80
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    dimanche 20 mai Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90