1. // 22 août 1942
  2. // Le jour où...

Red Star-Reims, finale de zone occupée

En ce 22 août, le Red Star rencontre le Stade de Reims, preuve que cette L2 représente le parfait refuge élégiaque pour inconsolables nostalgiques. Si les deux clubs ont souvent croisé le fer et le cuir, une de leur confrontation la plus surprenante reste cette finale de Coupe de France de la zone occupée en 1942. Durant ces « années noires » , ou le professionnalisme est menacé d'interdiction par un Vichy viscéralement anti-foot, ce match démontre pourtant que le peuple français, sur ce terrain-là, avait clairement choisi son camp...

Modififié
« Défendue par des cordons de gardes républicains, la forteresse du Parc des Princes était assiégée dès midi par une foule bruyante et impatiente d'envahir les gradins. Et quand fut donné le coup d'envoi à 15 heures, plusieurs milliers de personnes piétinaient encore derrière le service d'ordre dans l'espoir chimérique de pouvoir enfin contre toute logique se faufiler aux côtés des 35 000 privilégiés déjà installés. » Non, il ne s'agit pas de la description d'un de ces classiques chauds bouillants qui ont fait le bonheur de la L1 et de ses droits télé.


En ce 12 avril 1942, Le Petit Parisien relate simplement l'ambiance électrique qui accompagne cette « petite » finale de la Coupe de France. « Petite » car, occupation oblige, l'épreuve se décompose désormais en trois parties épousant le découpage géographique imposé par les Allemands, c’est-à-dire zone libre, zone occupée et zone interdite (pour les Nordistes). Le tout se termine en un tournoi « interzones » et une « grande finale » . Bref , comme le résume Le Matin, avec ironie : « Il faut en effet vaincre trois fois, en dernier ressort, pour inscrire son nom sur le socle de la Coupe. » Le système des conférences avec juste la ligne de démarcation en plus...

La Coupe de France contre Vichy ?


Si cette fragmentation, y compris du championnat que viennent de remporter en zone occupée les Rémois, peut donner une impression de compétition au rabais, le football n'a pourtant jamais rencontré un tel succès auprès du peuple français. Surtout en cette période où les distractions se font rares. « Bien que le match final de la Coupe de France entre le Red Star et le Stade de Reims demain après-midi au Parc des Princes se présente fort peu excitant en raison des performances médiocres depuis que le grand Jules Vandoreen eut battu le Racing a lui tout seul – et cela remonte au 21 décembre dernier –, la location a marché de telle sorte que l'on peut tabler pour cet après-midi sur l'épuisement des places » , se réjouit ainsi Le Matin, la veille de la confrontation, dans un joli français soutenu. « Une épreuve pour laquelle le public a montré le même engouement qu'aux plus belles années d'avant-guerre  » , renchérit l'hebdo Tous les Sports en guise de bilan de la saison dans son édition du 6 juin. Paris Soir fournit l'explication ultime : « Il n'est guère de logique en Coupe que celle des passions.  » Punchline.


Signe de cet enthousiasme, les effectifs de la Fédération flambent et doublent en pleine période de restriction et de pénurie, sous les bombes et les couvre-feu (le champagne sera la récompense suprême des finalistes ce jour-là). Cette masse qui afflue toujours plus nombreuse offre un bel argument pour les défenseurs du football qui sentent bien que M. Jean Borotra, en charge des affaires sportives pour le maréchal Pétain, auquel il restera fidèle toute sa vie, s'apprête à faire un sort à cette « discipline professionnelle de métèques et d'ouvriers » , un tantinet trop « moderne » et urbaine pour le régime. Quoi qu’il en soit, la presse espère que cet engouement populaire « fera peut-être comprendre au Commissariat (le ministère des Sports de Vichy) tout l'intérêt que la grande foule attache à la popularité du ballon rond, et que des mesquineries comme jouer 40 minutes au lieu de 45 ne sont guère de mise. » (Le Matin du 12 avril 1942).

« Renifler les odeurs de freins »


Le succès de cette rencontre étonne encore davantage au vu de la piètre qualité du spectacle proposé. Le foot pro subit de plein fouet les aléas de la guerre. De nombreux joueurs sont prisonniers, et beaucoup d'étrangers sont retournés dans leur pays, surtout chez les Sud-Américains. Les équipes types ont été grandement recomposées. En revanche, le Red Star, tout juste arrivé en première division avant le conflit, bénéficie de cette nouvelle situation pour venir concurrencer l'ogre du Racing et ses glorieux « Pingouins » . Dans ses rangs débarque notamment, un temps, Jules Vandooren, qui n'avait pu rejoindre son LOSC passé en zone interdite. Finalement, il quittera la région parisienne pour le calme de la Champagne et c'est avec Reims qu'il dispute cette finale.


Mais surtout, l'Étoile rouge récupère Julien Darui, immense gardien de but international novateur dans son style ( « J'ai voulu être le premier des gardiens actifs » , confiait-il). Il protège avec constance les cages pendant que, devant, Fred Aston a pour mission de planter des buts. L'attaquant de l'équipe de France était alors tout juste revenu au club pour plusieurs raisons : « Le public de Saint-Ouen et la banlieue nord me manquaient. J'avais envie de renifler les odeurs de freins de l’usine Ferrodo derrière le stade de Paris (aujourd'hui surnommé Bauer) » , confiait-il. En face, le Stade de Reims ne boxe clairement pas dans la même catégorie et, comme l'annonce Le Matin, « le Red Star ne gagnera pas que s'il ne le veut pas  » .

Redistribution des cartes


Malgré ce déséquilibre de départ, les Audoniens ne l'emportent que par le plus petit score, 1-0, à la suite d'un match dont Le Petit Parisien, le grand quotidien de la Ville Lumière, relate avec aigreur le contenu : « Si le triomphe populaire de notre populaire compétition nous réjouit le cœur, la médiocrité du jeu pratiqué hier au Parc indique que notre football est en nette régression. » Pour résumer, ce fut moche et brutal : « Débauche de soleil, débauche de foule, débauche de bruits, mais aussi, hélas, débauche de coups défendus, de gestes discourtois, voilà d'abord ce que fut cette finale Red Star - Reims jouée par des joueurs trop nerveux dans une atmosphère trop passionnée. (…)Certes, on savait que la Coupe n'était pas une compétition de patronage, et que l'art y tient moins de place que la vigueur et le cran, mais hier, certains se montrèrent indignes de figurer dans une finale. »


Peu importe néanmoins, le Red Star est en route vers une nouvelle Coupe de France (la dernière) qu'il ramènera in fine d'un choc Nord-Sud contre Sète (2-0) tout aussi âpre, comme le résume Le Miroir des Sports : « Le Red Star gagne comme on s'y attendait, mais non de la manière escomptée. »

Vidéo

Vichy va bientôt redistribuer les cartes en créant des équipes fédérales régionalisées, avec son lot d'aberrations. Le Red Star ne s'en remettra jamais vraiment après la Libération. En revanche, du coté de Reims, Batteux et consorts s'apprêtent à écrire l'une des premières grandes légendes du football français.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Super article, c'est pour ça qu'on vient sur So Foot!
Très bon article, le Red Star à Bauer!
andreas mollard Niveau : CFA2
merci pour l'article et pour les comptes rendus des journaux d'époque....."escompté" "chimérique"...c'est bizarre je ne vois guère ces termes dans l'équipe...
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26