En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Rétro
  2. // Les 32 ans de l'Euro 1984

Reçus 5 sur 5

France Danemark, France - Belgique, France - Yougoslavie, France - Portugal, France - Espagne : 5 victoires à la suite pour les Bleus, oui monsieur.

Modififié

France - Danemark 1-0

12 juin 1984
Paris, Parc des Princes, 47 500 spectateurs
But : Platini (78e)

« On est tendus, crispés, c'est le match le plus difficile du tournoi, car on est à la maison et on est obligés de gagner. » Manu Amoros sait de quoi il parle. Capitaine pour l'entrée dans la compétition contre les Danois, le latéral finit le match avec un carton rouge à la 87e. Avant, les Bleus souffrent et doivent s'en remettre à Joël Bats qui sauve les meubles en première période sur une tête sous la barre de Soren Lerby, puis en seconde sur une frappe vicieuse d'Elkaer. Les Scandinaves perdent Alan Simonsen qui se fracture la jambe dans un contact viril avec Yvon Le Roux juste avant la pause. C'est en seconde que Michel Platini libère la nation : récupération magique de Jean Tigana qui élimine deux joueurs dans un mouchoir avec un crochet que Lass Diarra n'aurait pas renié, puis ouverture vers l'avant pour Alain Giresse. La défense danoise repousse en catastrophe devant Bernard Lacombe, mais Platini déboule, frappe comme il peut du droit, et envoie une frappe écrasée au fond des filets. « On ne va pas se mentir, ce but, c'est un coup de dés, et c'est à cela que cela s'est joué ce premier match, un coup de dés en notre faveur » , témoigne Bruno Bellone. La chance du champion ?

Le but de Platini


L'intégralité du match est visible ici.

France - Belgique 5-0

16 juin 1984
Nantes, La Beaujoire, 51 300 spectateurs
Buts : Platini (4e, 74e sp, 89e), Giresse (33e), Fernandez (43e)

Après la bataille de Paris, l'équipe de France enchaîne avec le récital de Nantes. « L'ampleur du score donne l'impression que le match a été facile, mais on a surtout eu la tâche facilitée parce que l'on marque tôt » , assure Amoros. Dès la 4e minute, Michel Platini réceptionne au rebond un coup franc de brute que Patrick Battiston avait envoyé sur la barre. Du gauche pour le meneur de jeu français, qui s'offre un hat-trick avec un penalty du droit et une tête en seconde période. Entre-temps, la Belgique, dont le sélectionneur Guy Thys avait pointé Joël Bats comme la seule faiblesse française, voit son propre portier se faire laminer par les attaques françaises. Avec des actions collectives dignes du FC Barcelone de la décennie 2010 : un piqué subtil d'Alain Giresse suite à un une-deux avec Jean Tigana et une tête de Luis Fernandez à bout portant après un débordement de Didier Six et une remise de Giresse. Une deuxième victoire qui assure la qualification pour les demi-finales, et fait de la Yougoslavie un sparring-partner pour décrocher la première place du groupe.

Les buts du match



La première mi-temps est là, et la seconde ici.

France - Yougoslavie 3-2

19 juin 1984
Saint-Étienne, Geoffroy-Guichard, 45 800 spectateurs
Buts : Platini (59e, 62e, 77e) pour la France // Šestić (32e), Stojković (84e sp) pour la Yougoslavie

La France est déjà qualifiée, la Yougoslavie éliminée. Mais la bande à Safet Sušić est bien décidée à rentrer au pays les armes à la main, et c'est ainsi que Miloš Šestić crucifie Joël Bats à la demi-heure de jeu d'une frappe magistrale. Les Bleus tardent à réagir, même si Alain Giresse trouve la transversale, et c'est en seconde période que Michel Platini sort de sa boîte face à son ancien public de Geoffroy-Guichard : égalisation du gauche en renard de surface, tête plongeante d'avant-centre et coup franc du droit. « Il me l'avait dit à la pause : "Il y a coup franc, il y a but" » , se souvient Bellone. Un penalty de Dragan Stojković en fin de match maintient bien la France sous pression, mais la mission est remplie, la demi-finale se jouera à Marseille contre le Portugal avec un Platini qui a déjà 7 buts au compteur.

Les buts du match



Platini revient sur France-Yougoslavie.

France - Portugal 3-2 ap

23 juin 1984
Marseille, Vélodrome, 54 800 spectateurs
Buts : Domergue (24e, 114e), Platini (119e) pour la France // Jordão (74e, 98e) pour le Portugal

Cela reste le match d'anthologie, celui que la mémoire collective retient comme le chef-d’œuvre et la clé de sol du premier titre international français. « C'est le plus beau match de la campagne. Au niveau émotion, sensation, suspense, tout était réuni. C'est un match avec un Oscar à la fin » , assure Bellone. Pour la France, on semble se diriger vers une fin heureuse quand Jean-François Domergue ouvre le score sur un coup franc surprise à la 24e. Mais les Bleus n'ont « pas abordé cette avant-dernier match par le bon bout, même si ensuite, on a su se reprendre avec l'appui du public » , se souvient Amoros. Dans un match à forte intensité, Rui Jordão égalise à un quart d'heure de la fin, puis donne l'avantage aux siens d'une volée piquée en première période de la prolongation. À chaque fois sur des offrandes de Fernando Chalana, intenable. Alors que le spectre des Mondiaux 58 et 82 planent sur eux, les hommes de Michel Hidalgo parviennent à forcer leur destin grâce à une parade décisive de Bats, puis un énorme cafouillage dont profite Domergue pour égaliser à un peu plus de cinq minutes du terme de la partie. Le latéral vient d'arracher un sursis et une séance de penaltys à laquelle Joël Bats se prépare déjà mentalement quand Michel Hidalgo et son staff réfléchissent aux tireurs. Sauf qu'un homme n'a pas l'intention de s'éterniser au Vélodrome.

« Hé les gars, on va pas refaire 82, hein ? Les penaltys, c'est sans moi. » Jean Tigana sait que le portier portugais Manuel Bento est au taquet, mieux vaut donc tuer le match avant. Alors que tout le monde est cramé physiquement, le Bordelais démontre en quoi consiste le « dépassement de fonction » , dépose la défense adverse avant de servir Michel Platini. Qui a la lucidité de prendre son temps et de conclure proprement face à trois défenseurs au sol à cause du milieu relayeur franco-malien. L'équipe de France a rendez-vous avec l'histoire, alors que quelques heures avant le match, elle avait failli finir dans un ravin avec son bus, au détour d'un virage trop serré sur une route départementale trop étroite. « C'était une petite route, un camion arrivait en sens inverse, il nous a arraché le rétro et abîmé la fenêtre de Jeannot » , se remémore Amoros. «  Sur le coup, on a vraiment eu peur, car cela avait fait un bruit impressionnant. »

Jean-François Domergue parle de France-Portugal


France - Espagne 2-0

27 juin 1984
Paris, Parc des Princes, 47 300 spectateurs
Buts : Platini (57e), Bellone (90e)

Histoire de décompresser, Joël Bats, Bruno Bellone et Philippe Bergeroo s'organisent une partie de pêche à la coule la veille du match. « C'est le meilleur moyen que l'on a trouvé pour décompresser, être ailleurs et ne pas penser à la finale » , explique l'attaquant, futur buteur en fin de match. « Notre force, c'était de savoir déconner, et de tout se dire, on arrivait à sortir du contexte de l'Euro, ce qui nous a permis de ne pas exploser sous la pression, comme le Brésil a pu le faire en 2014. » Contre l'Espagne pour cette dernière marche, la France n'en mène pas forcément large et éprouve les pires difficultés à manœuvrer la Roja. Les Bleus se disent les choses sans ambages à la pause et repensent à la métaphore de Michel Hidalgo pendant la causerie d'avant-match. « Il nous avait dessiné une montagne et expliqué qu'on était arrivés en haut, qu'il fallait désormais finir le boulot en plantant le drapeau. » Le gardien espagnol Luis Arconada facilite le travail en relâchant le coup franc de Michel Platini avant l'heure de jeu. De la chance ? « Cette chance, il faut aller la chercher, et nous, on est allés chercher cette part de chance à chaque match » , assure Amoros. Pour les Bleus, bien en place, la libération en fin de match est assurée par Bruno Bellone. Michel Platini avait exhorté ses coéquipiers à fixer le trophée durant les hymnes. Ils peuvent désormais étreindre l'objet de leur convoitise. « On a marqué une génération, voire plusieurs, car on a montré que la France pouvait gagner » , estime Bellone, pour qui la médaille d'or des JO de Los Angeles n'est qu'un prolongement logique de l'Euro. « Henri Michel a emmené avec lui tout le positif généré pendant l'Euro. »

Retour sur France-Espagne

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





il y a 32 minutes OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! il y a 2 heures Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 3 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 16:32 Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 Hier à 16:06 Qui es-tu, UEFA League Nations ? 32
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:21 Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 Hier à 14:20 Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 Hier à 13:51 Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 Hier à 12:01 Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 Hier à 11:36 Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2
lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 20 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34
À lire ensuite
La victoire est en eux