Real Sociedad : revoilà les p'tits Basques

Le surprenant quatrième du dernier exercice espagnol et futur adversaire de Lyon en Ligue des champions a beaucoup perdu pendant l'été. Son meilleur joueur et son entraîneur. Le club Txuri Urdin fait confiance à sa jeunesse dorée pour la saison la plus compliquée: celle de la confirmation.

Modififié
3 13
Bilan météorologique de l'été : maussade, avec de gros orages

Un été bien pourri. Caniculaire dans le sens des départs. Polaire dans le sens des arrivées. Pour bien commencer, Philippe Montanier quitte le navireAnoeta dans d'étranges circonstances. Auteur d'un très bon parcourt cette saison, l'ancien coach valenciennois espérait une marque d'amour de ses dirigeants. Un nouveau contrat de trois ou quatre ans lui aurait permis de se projeter et poursuivre dans la durée son travail de formation avec les minots du club. Le Normand n'a donc que peu goûté que ses dirigeants ne lui proposent qu'une année supplémentaire de contrat. Il a préféré mettre les voiles, direction l'Ille-et-Vilaine et le stade de la route de Lorient. Pour le remplacer, les dirigeants ont misé sur la continuité et offert une promotion à son ancien adjoint Jacoba Arrasate, un homme jeune et sans pedigree mais qui connaît bien la maison.

Alors que les supporters de l'ancienne équipe de Raynald Denoueix flânaient l'esprit libéré sur la promenade de la Concha advint le deuxième coup dur de l'été : le Real Madrid en voulait à la peau du petit prodige local, Asier Illarramendi. Quand Florentino Pérez aime, Florentino Pérez ne compte pas. Et ce n'était pas une clause libératoire de 32 millions d'euros qui risquait de refroidir sesardeurs. À 23 ans, celui que l'on présente comme le successeur de Xabi Alonso —même poste, même club de cœur, même allure sur le pré— devient le transfert espagnol le plus cher de l'histoire du Real Madrid. Avec 32 patates de plus sur le compte en banque, les naïfs pensaient que le club basque allait animer le mercato et étoffer son effectif. Que nenni, ce gros chèque servira au mieux à améliorer les structures de formation, au pire à combler les pertes du club.

Le (ou les) joueur(s) à suivre

Malgré cet été pourri, les récoltes pourraient ne pas être mauvaises l'an prochain. Les jeunes pousses sont prometteuses et nombreuses. La saison dernière, Carlos Vela, Antoine Griezman et Íñigo Martínez ont pris une autre dimension —le gaucher français et le défenseur espagnol tapent d'ailleurs à la porte de leurs sélections respectives—. La vente d'Illarramendi a au moins permis au club de verrouiller ses autres pépites. Derrière les têtes d'affiches, une flopée d'autres jeunes issus de la Fabrica, le petit Rubén Pardo en tête, attendent patiemment leur heure. Tout le monde vous le dira, pour faire un bon Petit Basque, il faut que les jeunes brebis soient guidées par un pasteur d'expérience. À la RealSociedad, il s'appelle Xabi Prieto, il a 29 ans et n'a connu qu'un seul club, celui de sa ville natale.

Youtube

Portrait-robot

14% Biarritz Olympique
27% Blancs-becs
40% Pur lait de brebis
13% Toque
6% Dentsdescie

Ce qu'il va se passer cette saison

Eliminé dans les arrêts de jeu du match retour par l'OL, la Real Sociedad tente de se remettre de ce but assassin de Jimmy Briand. Malgré un exploit et une victoire 2 à 1 Bernabéu (but d'Agirretxe dans le temps additionnel), les pensionnaires d'Anoeta passent les fêtes de fin d'année à une morose 13e place. Heureusement, l'équipe finit la saison en boulet de canon, enchaînant 8 victoires sur ses 9 derniers matchs et en chipant à la dernière journée la 4e place à Valence. Une nouvelle fois. Antoine Griezmann s'offre un beau double-double (14 buts, 15 passes) et s'envole directement vers un Paris Saint-Germain champion d'Europe. Pour 48millions d'euros.

Coefficient de résistance à Florentino Rosell

Bien sûr, difficile de se présenter comme fer de lance de la résistance contre l'axe Madrid-Barcelone quand on s'est fait chiper son meilleur joueur par Tonton Florentino en personne, même s'il a dû aligner les 32 millions (hors TVA) de la clause libératoire. Cependant, quand on est la seule équipe espagnole hors Real Madrid à avoir battu le FC Barcelone lors de la saison dernière, qui plus est un 19 janvier, veille de la Saint Sébastien, on a le droit de fanfaronner, un peu. De toute façon, un club basque ne peut raisonnablement pas recevoir un coefficient inférieur à 70%. Aupa Erreala !

La chanson du club

Le vieux chalet, Là-haut sur la montagne.

Youtube

En souvenir de Philippe…

Par Pablo Garia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIril mais correct Niveau : District
Ah tient ça fera que le 224 eme article élogieux sur la réal cette saison !!

Équipe sympathique , romantique si on veut ,qui au final a plus ou moins le niveau de Nice ou Saint etienne honnêtement .
( y a autant de bons jeunes dans ces 2 clubs , y a autant de jeu produit sur une bonne série par ces équipes que la réal sur seulement 6 mois , autant d inexpérience et d inconstance .... )

M enfin c est sur que l Herbe est toujours plus verte au pays basque ...
Et que Lyon -saint Étienne ou Nice en préliminaire ça serait moins vendeur et surtout moins peur que cette équipe au coefficient UEFA de -1 ...

P.s : Kevin Anin avait un illaramachin a 32 millions dans chaque cuisse. On pense a toi garçon !
L'équipe qu'il ne fallait pas avoir... Les Basques par contre souhaitaient tomber sur Lyon... bref, on va se faire charcuter...

Sinon, le message précédent de "Viril truc" est vraiment à pleurer de rire et complètement à côté de la plaque, à moins qu'il soit ironique...
VIril mais correct Niveau : District
Ouais ouais c est sur que zouma, guilavoqui , esseyric , bautheac , , fofana , gonalons, benzia, lacazette ..ils sont tellement en dessous de griezmann et de la réal qui n est même pas dans le top 100 de l indice UEFA ...
que les cracks basques ont une grosse experience alors que les jjeunes lyonnais ont été lamentable en Europe league l année dernière avec des poules ratées et une branlée vs totenham ...

et c est sur que Nice , saint etienne et surtout Lyon ne sont pas des équipes avec des générations en or ...

Bref Paluche toi sur la sociedad pas de problème , moi je retourne apprécié le football que je connais pas l ami !
ToxikCheese Niveau : Loisir
Lamprie, ton com à toi est à pleurer... tout court...


Genre lyon va se faire charcuter... Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre... La qualification sera compliquée pour les deux équipes.
Pas de paragraphe sur la banderole ?
Je propose : "Ici, on vous colle aux basques"
Votre expression "double-double" appliquée au football, c'était une bonne trouvaille, mais à force de la réutiliser dans deux tiers de vos articles, ça finit par être lassant...
Mais ça fait quand même vachement plus connaisseur de se palucher sur la petite équipe que personne ne connaît.

Cela dit, cette Real Sociedad n'at'elle pas cet air sympathique de l'Athlétic Bilbao d'il y a deux ans? Cette Athletic arrivé en finale de Coupe du Roi et en finale d'Europa League? Cet Athletic de Bielsa dont on ventait aussi le jeu et l'entraineur, qui lui était resté. Cet Athletic qui s'est délité après sa belle saison. Un Lyon mode jeunesse dorée en avait assez facilement disposé en Europa League d'ailleurs.

Bref, match compliqué, c'est certain. Il n'y a pas de confrontations à 20 millions d'euros qui soient faciles.

Mais cette Real Sociedad reste un adversaire à la portée de cet OL. Et réciproquement...
Je vais faire une analyse pointue tout en ne connaissant rien du tout de cette équipe.

ON VA LES TORDRE! Allez l'OL.
"... vers un PSG champion d'Europe" Bon sérieux maintenant SO FOOT,on peut plus lire un article sans le PSG dedans.Franchement ça fatigue,ça saoule,ça énerve et surtout çà dépasse l'entendement.ARRETEZ DE VOUS PIGNOLER.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par VIril mais correct
Ah tient ça fera que le 224 eme article élogieux sur la réal cette saison !!

Équipe sympathique , romantique si on veut ,qui au final a plus ou moins le niveau de Nice ou Saint etienne honnêtement .
( y a autant de bons jeunes dans ces 2 clubs , y a autant de jeu produit sur une bonne série par ces équipes que la réal sur seulement 6 mois , autant d inexpérience et d inconstance .... )

M enfin c est sur que l Herbe est toujours plus verte au pays basque ...
Et que Lyon -saint Étienne ou Nice en préliminaire ça serait moins vendeur et surtout moins peur que cette équipe au coefficient UEFA de -1 ...

P.s : Kevin Anin avait un illaramachin a 32 millions dans chaque cuisse. On pense a toi garçon !


"M enfin »

"Kevin Anin avait un illaramachin a 32 millions dans chaque cuisse »

"Paluche toi »`

Sur le fond t’as sans doute pas tort, quoique tes histoires de coeff UEFA ne sont pas sérieuses, vu que les clubs espagnols sont presque toujours performants quel que soit la compét et quel que soit le club, alors que Nice mdr

Mais sur la forme, t’es un très gros cliché
C'est clair... Le coeff Uefa; non mais n'importe quoi, y'a deux ans je crois y devais ya avoir 6 clubs espagnols dans les demies C1 C3, et régulièrement sur les 10 dernières années, y'en a pas moins de 4!
Malaga non plus n'avais pas de Coeff Uefa grandiose non plus que La Corogne au début des années 2000!

Virils mais correct... un échappé du Lou qui sait plus quoi faire quand il a vu le club de la deuxième ville de France qui devait dominer le taupe14 se faire éjecter lamentablement!

En plus hormis Llaramendi l'effectif est stable et consolidé à la Réal et ca fait maintenant deux ans que ca progresse avec le même groupe! 1 seul départ certe important ne va pas remettre en cause les automatismes alors qu'a Lyon c'est la Valse, avec Lisandro out, Gomis qui l'as mauvaise, C'est l'attaque qu'il va falloir remodeler, alors oui le charcutage est en vue ^^
Agent Graves Niveau : District
Article malheureusement entaché de fautes d'orthographes grossières en début de texte, de syntaxe approximative en milieu de partie et d'un final téléphoné.

Un article qui fleure bon le Evian TG - Bastia...
Je sais que Perez y va parfois un peu fort, mais il aurait sans doute pas claqué 39 millions pour Illaramendi s'il avait le niveau de Kevin Anin, avec tout le respect que je dois à Anin.

Après on en fait peut-être un peu trop, mais faudrait penser à les voir jouer avant de sortir des conneries pareilles.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 13