En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Real Politik

Le Real Madrid a un objectif et un rêve. L'objectif, c'est la finale de la Champion's et la Liga ; le rêve, pareil, mais en prenant sa revanche sur le Barça.

Modififié
Gagner la Liga, c'est bien. La gagner en éclatant le Barça lors du prochain Clasico, c'est mieux. Gagner la Champion's, c'est super. La gagner en éliminant le Barça (si possible sur son terrain), c'est le top.


Pour l'instant, que ce soit en dominant ou non le Mes, s'adjuger l'une de ces deux compétitions est loin d'être gagné. Mais rien n'est encore perdu. En Champion's, l'équipe du “Mou”, le tenant du titre, va affronter Lyon en huitièmes de finale. Et quelque chose nous dit que cette année, les Gones n'élimineront pas les Merengues. Ensuite, le Real a l'équipe pour être du dernier carré, avec Chelsea, Manchester et le Barça. La Coupe aux grandes oreilles devrait revenir à l'une de ces quatre formations. Le Real espère deux choses : 1) la gagner, 2) que le Barça ne la gagne pas. Le pire des scénarios pour le Real serait de se faire sortir par le Barça, le meilleur de les éliminer. En tout cas, beaucoup rêvent de les voir s'affronter lors d'une demi-finale d'anthologie, une sorte de remake du Barça-Inter de l'an dernier. Ce duel était peut-être celui qui a le mieux symbolisé, lors de l'histoire récente, l'opposition entre deux éternelles visions du football : le dogmatisme barcelonais et le pragmatisme mourinhesque. José aujourd'hui entraîneur de la Maison Blanche, ce match mérite plus que jamais un remake. The Classico de la muerte.


En attendant, il y a le championnat, enfin le truc qui se dispute théoriquement avec vingt équipes espagnoles, mais en pratique avec deux seulement, et ce qui est certain, il y aura un nouveau duel entre les deux places fortes de la Liga. Aujourd'hui, le Real est second du championnat, à quatre longueurs des Catalans. L'écart devrait plus ou moins demeurer jusqu'à la revanche. Avec un peu de chance, le championnat pourrait même se jouer lors de ce retour du Clasico. Ce serait d'ailleurs le seul intérêt de cette Liga cuvée 2010-2011. Sinon, le titre au Barça, les mouchoirs à Bernabeu.


Lors de la dernière journée, le Real s'est imposé de justesse contre Majorque, grâce à un but de Karim boum boum boum Benzema. José avait décidé de mettre Xabi Alonso et Özil au repos. Sans eux, le jeu était grippé, comme si ces deux-là constituaient le moteur du jeu madrilène. D'ailleurs, quand ils sont entrés à l'heure de jeu, les joueurs du Real ont pris l'avantage. Dimanche, ils se rendront à Osasuna, avec peut-être un nouvel attaquant. Depuis son arrivée au Real, Karim Benzema n'a pas convaincu. S'il profite en ce moment de la blessure d'Higuain pour avoir plus de temps de jeu, ce n'est toujours pas ça. Le Real n'a encore rien perdu, mais il est loin de donner l'impression de pouvoir tout gagner. Et ça ne va pas se faire tout seul ; à moins que Kaka ne revienne plus fort que jamais, il faut changer quelque chose. Et Karim est indirectement désigné comme le maillon faible, au revoir. Ainsi, pour remplir son objectif, voire accomplir son rêve, le Real a un plan.


On parle de Llorente, on parle de Klose mais c'est un ancien pensionnaire du FC Metz qui devrait débarquer. Emmanuel Adebayor ne joue plus à City, Mourinho le veut, le joueur est bien évidemment flatté branché par la proposition madrilène : l'affaire devrait aboutir. C'est en tout cas ce que pensent savoir les journaux espagnols. Hambourg s'opposant au départ de Ruud Van Nistelrooy, Marca explique que « Mourinho insiste pour Adebayor, qui a toujours été sa priorité » . Gageons que si Tevez peut lui aussi quitter Manchester City pour rejoindre Madrid, il fera tout aussi bien l'affaire. Gaucho toujours, le Real serait prêt à raquer 45 millions aux voisins de l'Atletico pour s'offrir Kun Agüero. Cadena Ser affirme que « le Real paiera à la fin de la saison la clause libératoire » de l'attaquant. Une chose est certaine, l'avenir de Benzema au Real s'inscrira dans la concurrence... ou ne s'inscrira pas. C'est aussi ça jouer au Real Madrid, un club qui a un objectif, un rêve, un plan et maintenant un bouc émissaire. Il faut savoir faire des sacrifices.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Naples commande un demi